Villemagne -le blog

Voyages, Histoire & Écriture
Vous êtes ici : Accueil > Blog > Alexandre le Grand > Blog article: Alexandre le Grand : une statue de la discorde à Skopje

Alexandre le Grand : une statue de la discorde à Skopje

9 janvier 2016 | Publié dans Alexandre le Grand | Écrire un commentaire
  Favoris & Partage
330

La Macédoine a commencé à assembler une statue controversée d’Alexandre le Grand, monument de bronze haut de 22 mètres vu comme un défi par la Grèce voisine qui revendique l’héritage exclusif du héros antique.

En Macédoine, l’érection de cette statue est dénoncée par certains comme un gaspillage d’argent public, tandis qu’elle est présentée par le gouvernement comme une partie importante de reconstruction de la ville.

Les pièces géantes du monument ont été déposées dans un secteur interdit au public au cœur de Skopje, capitale de la Macédoine, où la construction d’un piédestal est toujours en cours. Durant les prochains jours, des grues seront utilisées pour réunir les différentes parties de la statue. Bien que cette dernière soit officiellement nommée « le guerrier à cheval », le visage ressemble beaucoup aux descriptions antiques d’Alexandre, le roi de conquérant né à Pella, en Grèce du nord, et qui a conquis en une quinzaine d’années un empire qui s’étendait du Péloponnèse jusqu’aux contreforts de l’Himalaya.

La Grèce et la Macédoine se disputent depuis 20 ans l’héritage antique de la région ; et le Premier ministre macédonien conservateur Nikola Gruevski semble vouloir épingler partout des références antiques : sur les aéroports du pays, les autoroutes, les stades de football, et maintenant la place principale de Skopje.

Ces deux voisins des Balkans n’ont pas réussi à résoudre une querelle de nom qui a bloqué l’accession de la minuscule république à l’OTAN, et le progrès vers l’adhésion à l’Union Européenne.

Athènes accuse son voisin de revendiquer à tort son héritage antique, et exige que l’ancienne république yougoslave modifie son nom pour qu’il n’implique pas de prétention à l’annexion sur sa propre région de Macédoine.

La Macédoine, qui a gagné son indépendance de la Yougoslavie en 1991, soutient qu’elle a été traitée injustement par son voisin plus puissant et affirme qu’un accord de 1995 pour changer sa constitution et le drapeau devrait avoir clos le débat sur d’éventuelles revendications territoriales.

Dès l’annonce du projet, il y a deux ans, beaucoup de critiques de Gruevski en Macédoine ont exprimé une forte opposition, affirmant qu’une telle initiative promouvait le nationalisme et que l’entreprise était trop coûteuse dans un pays qui se débat avec 32% de taux de chômage. Plusieurs architectes en vue se sont aussi inquiétés de l’impact sur l’aspect de la ville.

La statue coûtera environ 5,3 millions d’€. Le monument, conçu par le sculpteur Valentina Stevkovska, est haut de 12 mètres et sera placé sur un piédestal de fontaine haut de 10 mètres. Les différentes pièces qui forment la statue ont été fondues à Florence, en Italie.

Source : AP

Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :



Écrire un commentaire Lu 6080 fois, 2 aujourd’hui |

Écrire un commentaire

(*) Mentions requises