Villemagne -le blog

Voyages, Histoire & Écriture
Vous êtes ici : Accueil > Blog > Marcheurs > Blog article: Deux pèlerins russes, en marche depuis la Sibérie jusqu’à Jérusalem

Deux pèlerins russes, en marche depuis la Sibérie jusqu’à Jérusalem

19 octobre 2010 | Publié dans Marcheurs | Écrire un commentaire
  Favoris & Partage
Vladimir Bragintsev

Deux habitants d’Irkoutsk, métropole au centre de la Sibérie, près du lac Baïkal, sont actuellement en chemin, à pied vers Jérusalem. Ces pèlerins orthodoxes modernes s’inscrivent dans la tradition des pèlerins russes vers la Terre sainte. Au XIXe siècle, ils furent des milliers à se rendre à Jérusalem, y compris des foules de « pauvres diables », comme en témoignait le journaliste anglais Stephen Graham en 1916 dans son livre Avec les pèlerins russes à Jérusalem. La figure du vagabond inspiré a été illustrée dans les fameux Récits d’un pèlerin russe.

L’initiative du pèlerinage des deux habitants d’Irkoutsk revient au cosaque Vladimir Bragintsev, un ancien capitaine de la police, désormais retraité, qui a commencé son aventure le 8 mai en Sibérie. Il avait auparavant accompli un parcours préparatoire de plus de 2000 km en reliant à pied Vladivostok à Irkoutsk. Alexandre Serebrennikov, novice au monastère Saint-Michel Archange s’est ensuite joint à lui.

Les grandes lignes du parcours sont : Irkoutsk, Krasnoïarsk, Novossibirsk, puis le Kazakhstan, la Kalmoukie, la région de Rostov, l’Ukraine, la Roumanie, la Bulgarie, la Grèce et ensuite une traversée vers Chypre avant de rejoindre finalement Israël. En septembre, après 3000 kilomètres de voyage, les deux pèlerins étaient à Petropavlovsk au nord du Kazakhstan.

Au bivouac

Au quotidien, les pèlerins dorment souvent dans les bois, sous leur tente, mais ils sont parfois aussi reçus chez l’habitant. Ils ne sont pas pour autant partis comme des mendiants, et utilisent aussi leur carte bancaire pour couvrir les frais nécessaires de nourriture ou d’hébergement.

Bragintsev estime que son voyage à Jérusalem ne prendra pas moins de quatre ans. Après s’être rendu aux sanctuaires orthodoxes de Terre sainte et s’être agenouillé devant le Saint-Sépulcre, il compte prendre un avion pour Mourmansk et visiter le monastère de Solovetski. Situé dans un archipel au nord-ouest de la Russie, près de la mer Blanche, ce monastère du XVe siècle voisine un ancien camp de travail soviétique, précurseur du Goulag.

Depuis cette région de Mourmansk, il rentrera ensuite à pied… à la maison !

 
Source : Russian Orthodox Pilgrim To walk from Siberia to Jerusalem

Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :



Écrire un commentaire Lu 3471 fois, 1 aujourd’hui |

Écrire un commentaire

(*) Mentions requises