Villemagne -le blog

Voyages, Histoire & Écriture
Vous êtes ici : Accueil > Blog > Histoires de pèlerins > Blog article: Du Vinland jusqu’à Rome : une aventurière islandaise de l’an 1000 se rend en pèlerinage sur la tombe de saint Pierre

Du Vinland jusqu’à Rome : une aventurière islandaise de l’an 1000 se rend en pèlerinage sur la tombe de saint Pierre

7 décembre 2014 | Publié dans Histoires de pèlerins | Écrire un commentaire
  Favoris & Partage
Réplique d’un navire viking

Aux alentours de l’an 1000, Gudrid Thorbjarnardottir fut probablement l’une des plus grandes voyageuses de son temps, navigatrice et exploratrice à l’égal des hommes de son temps, les Vikings. Née en Islande, elle partit avec son mari pour tenter de coloniser le Vinland où ils commercèrent et se battirent avec les Skraelings. Elle donna là-bas naissance à un fils, Snorri, qui passe pour être le premier Européen né aux Amériques. Cependant, après trois hivers, Gudrid et sa famille revinrent au Groenland puis en Islande.

Après la mort de son mari et lorsque ses enfants furent élevés, elle reprit la mer pour la Norvège puis se rendit à pied jusqu’à Rome. Après avoir regagné son pays natal, elle finit sa vie comme religieuse dans un monastère islandais.

L’histoire de Gudrid a été popularisée dans plusieurs sagas islandaises. Comme il est de coutume dans ce genre de récits, de nombreuses variantes existent, qui donnent un éclairage précieux sur les débuts du christianisme dans le Grand Nord.

Vie de Gudrid selon la Saga des Groenlandais

« Thorfinn Karlsefni a été très rapidement attiré par Gudrid et il lui a demandé de l’épouser, mais elle lui a dit d’aller voir Leif pour avoir une réponse. Ils se sont ensuite fiancés et leurs noces ont été célébrées cet hiver-là. Les discussions au sujet d’un voyage au Vinland ont repris et les gens, dont Gudrid, ont fortement encouragé Karlsefni à entreprendre ce voyage. […]

Gudrid donne naissance à un garçon nommé Snorri, puis Thorfinn Karlsefni meurt.

Après la mort de Karlsefni, Gudrid a repris l’administration de la maison avec son fils Snorri qui était né au Vinland.

Lorsque Snorri s’est marié, Gudrid est partie à l’étranger, a fait un pèlerinage au sud et est revenue à la ferme de son fils Snorri qui, entretemps, avait fait bâtir une église à Glaumbaer. Plus tard, Gudrid est devenue nonne et anachorète, et elle y a passé le reste de sa vie.

Snorri avait un fils nommé Thorgeir, le père d’Yngveld, la mère de l’évêque Brand. La fille de Snorri Karlsefnisson, Hallfrid, était la femme de Runolf, le père de l’évêque Thorlak. Bjorn, un autre fils de Karlsefni et Gudrid, était le père de Thorunn, la mère de l’évêque Bjorn. »

La saga des Groenlandais
traduction d’après The Sagas of Icelanders : A Selection, The Penguin Group, 2000

D’autres Vikings se rendirent à Rome ou à Jérusalem : un des premiers pèlerins nordiques en Terre sainte et à Jérusalem fut Thorvald le Lointain-voyageur, un noble islandais, fameux guerrier avant sa conversion à la foi chrétienne par Frederick, un évêque saxon. Il accomplit sa pérégrination vers 990.

 
Lire l’article complet : Gudrid Thorbjarnardottir

Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :



Écrire un commentaire Lu 2651 fois, 1 aujourd’hui |

Écrire un commentaire

(*) Mentions requises