Villemagne -le blog

Voyages, Histoire & Écriture
Vous êtes ici : Accueil > Blog > Voyages > Blog article: Iran : est-il possible de construire une prison ouverte ?

Iran : est-il possible de construire une prison ouverte ?

3 août 2017 | Publié dans Voyages | Écrire un commentaire
  Favoris & Partage
Dans une mosquée d'Ispahan

Hier dans le bazar d’Ispahan, nous avons vu des fabricants de marmites en cuivre et en fer. Dans un bruit assourdissant, une quinzaine d’hommes martèlent le métal à grands coups rageurs. Il y a quelques jours, à Chiraz, nous avions vu un forgeron qui fabriquait des haches, des herminettes, des faucilles. Pour moi, ce sont des métiers que l’on voit dans les bandes dessinées d’Astérix : voir aujourd’hui pratiquer de tels métiers, non pas en raison d’un « retour aux pratiques d’antan » mais tout à fait ordinairement comme n’importe quelle autre profession me fascine.

Ce matin nous sommes allés voir la mosquée du Vendredi. Le dôme y est supporté par quarante colonnes ; ce chiffre veut aussi dire « beaucoup » ; ainsi la bande des brigands d’Ali Baba comptait plus de deux cents hommes mais on parle d’ « Ali Baba et des quarante voleurs » ; de même l’on dit en Iran d’une famille qui compte plus de trois enfants : c’est une famille-de-quarante-enfants, autrement dit, une famille nombreuse.

Nous avons tâché de voir des pères lazaristes français dont une personne de l’église arménienne nous avait donné l’adresse. Malheureusement ils n’étaient pas là, aussi nous avons pris la direction de l’aéroport pour notre vol vers Kerman. Dans l’aéroport, nous avons été abordés par trois Iraniens parlant français très correctement et nous avons discuté avec eux pendant près de trois quarts d’heure. Ils nous ont demandé nos adresses pour nous écrire, et attendent impatiemment les réponses. L’un d’eux montra des poésies qu’il avait composées, dont certaines en français. Je recopiai l’une d’elles dont la chute me frappa :

On dit : le soleil que tu viens de dessiner est si joli
On dit : la chanson que tu viens de chanter est si courte
On dit : La poésie que tu viens d’expliquer est si triste
[etc.]

Mais on ne dit jamais : Est-il possible de construire une prison ouverte ?

(lundi 10 août)

Feuilleter le carnet de route : Iran : voyage en Perse et au pays des mollahs

Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :



Écrire un commentaire Lu 2116 fois, 1 aujourd’hui |

Écrire un commentaire

(*) Mentions requises