Villemagne -le blog

Voyages, Histoire & Écriture
Vous êtes ici : Accueil > Blog > Voyages > Blog article: Iran : promenade au hasard dans les rues et le bazar de Chiraz

Iran : promenade au hasard dans les rues et le bazar de Chiraz

25 mai 2017 | Publié dans Voyages | 2 Commentaires
  Favoris & Partage
Céramiques à l'entrée de la mosquée du Régent Chiraz

Je n’y tenais plus d’être enfermé : pendant le sommeil de mes coreligionnaires, je suis allé faire un tour sous le soleil écrasant : on apprend vite à raser les murs pour profiter du peu d’ombre que concède un soleil presque à la verticale. Je me suis dirigé vers la « rivière » du lieu : en cette saison, ce n’est qu’un lit asséché sans une goutte d’eau.

Quelques étonnements au cours de cette première promenade : au bas de l’hôtel, le trottoir est occupé sur une cinquantaine de mètres par des écrivains publics, assis à même le sol ou sur de petits tabourets. Ils prennent sous la dictée de leurs clients, des hommes et des femmes de tous âges. Autre surprise : le nombre de magasins et échoppes de réparation de voitures : les véhicules sont pour beaucoup en état piteux mais ici on répare, on colmate, on rafistole : tout cela est bien loin de la société de consommation.

Je n’ai fait qu’un petit tour bien partiel mais je n’ai pas vu un seul magasin de vêtements, sauf une sorte de surplus d’effets militaires. En Europe on ne voit que ça, c’est le triomphe de l’apparence. Ici, on la cache, on la masque. Beaucoup de femmes portent le grand voile noir qui couvre le corps de la tête aux pieds. J’en croise un grand nombre sur le chemin, telle cette vieille Chirazie toute ratatinée qui téléphone dans une cabine semblant toute faite à sa mesure minuscule. Mais jeunes femmes et jeunes filles se dissimulent aussi dans ce grand vêtement ample et sombre.

Je me dois de rétablir quelques vérités pour démentir des inepties que j’ai écrites plus haut : je n’avais pas vu de magasins de vêtements tout simplement parce qu’ils remplissent des allées entières du bazar que je n’avais pas encore exploré. C’est un dédale dans lequel nous nous sommes égarés avec ravissement. Le meilleur moment fut sans doute au plus fort de la chaleur, lorsque nous avons discuté tapis avec un vendeur dans une allée déserte. Le soleil entrait à flots par les ouvertures circulaires dessinées au sommet des coupoles et le vent permanent faisait tourbillonner la poussière dans les rayons de lumière. En face du marchand de tapis, une boutique d’épices odorantes et colorées. Le vent qui s’engouffrait dans cette allée du bazar était tout chargé de ces effluves parfumés.

Près d’une entrée du bazar, la mosquée du Régent offre à la rêverie ses décorations de céramique. Sur les carreaux multicolores, des oiseaux chantent parmi les roses : toute la douceur de vivre d’un conte de fées où il ne serait question que de prince charmant et de belle princesse semble avoir traversé les siècles, indifférente aux soubresauts du monde réel.

(mercredi 5 août)

Feuilleter le carnet de route : Iran : voyage en Perse et au pays des mollahs

Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :



Écrire un commentaire Lu 14831 fois, 2 aujourd’hui |

Suivre la discussion

2 réponses à : “Iran : promenade au hasard dans les rues et le bazar de Chiraz”

  1. Maurie :

    C’est vraiment fantastique de decouvrir ce beau site.
    tu es un champion mon cher ami

  2. lauteur :

    Merci et bonne visite sur le site !…

Écrire un commentaire

(*) Mentions requises