Villemagne -le blog

Voyages, Histoire & Écriture
Vous êtes ici : Accueil > Blog > Histoires de pèlerins > Blog article: Jérusalem au temps de l’empereur Constantin

Jérusalem au temps de l’empereur Constantin

20 juin 2015 | Publié dans Histoires de pèlerins | 2 Commentaires
  Favoris & Partage
En 333, un homme dont on ignore le nom partit de Bordeaux en direction de Jérusalem. Il nota scrupuleusement toutes les étapes de son itinéraire et laissa un précieux Itinerarium Burdigalense qui servit certainement de guide à de nombreux pèlerins. À l’énoncé un peu sec des étapes, l’auteur ajoute une description minutieuse des lieux saints et quelques remarques sur les routes qu’il a empruntées : des détails probablement extraits des itinéraires impériaux.

 

Piscine naturelle

« Il y a deux grandes piscines sur le côté du temple, c’est–à–dire une à droite et une à gauche qui furent construites par Salomon. Un peu plus loin dans la ville, il y a des piscines jumelles avec cinq portiques que l’on nomme Bethsaïde (Jn 5 :2–18). Ici, des personnes qui ont été malades durant un grand nombre d’années sont guéries. Les piscines contiennent de l’eau qui est rouge lorsqu’elle est troublée. Il y a aussi une crypte dans laquelle Salomon avait l’habitude de torturer les démons.

Il y aussi l’angle d’une tour extrêmement haute où Notre–Seigneur est monté et où le tentateur lui a dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette–toi en bas » (Mt 4 :7). Et le Seigneur répondit : « Tu ne tenteras pas le Seigneur ton Dieu, et tu le serviras lui seul. » (Mt 4 :10). Il y a une grande pierre angulaire dont il a été dit, « La pierre qu’avaient rejetée les bâtisseurs, c’est elle qui est devenue la pierre d’angle » (Mt 21 :42 ; Ps 118 :22).

Sous le pinacle de la tour, il y a de nombreuses pièces et c’est là qu’était le palais de Salomon. Il y a aussi la chambre dans laquelle il écrivit le Livre de la Sagesse ; cette chambre est couverte avec une pierre d’un seul tenant. On voit de grands réservoirs souterrains pour l’eau et des bassins dont la construction a demandé un gros travail. Et dans le bâtiment lui–même, où se dressait le temple que Salomon avait construit, ils disent que le sang de Zacharie (Mt 23 :35 ; Lc 11 :51) qui fut répandu sur le pavement de pierre devant l’autel demeure encore aujourd’hui.

On voit aussi les marques des clous dans les chaussures des soldats qui l’assassinèrent, dans toute la cour, et si clairement qu’on les croirait imprimées dans de la cire. Il y a deux statues d’Hadrien et, non loin des statues, une pierre perforée, à laquelle les Juifs viennent chaque année et l’oignent, se lamentant, gémissant et déchirant leurs vêtements avant de s’en aller. Il y a aussi la maison d’Ézéchias, roi de Juda. »

Piscine de Siloé à Jérusalem
Piscine de Siloé à Jérusalem

 

Lire l’article complet : L’Anonyme de Bordeaux

Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :



Écrire un commentaire Lu 3829 fois, 1 aujourd’hui |

Suivre la discussion

2 réponses à : “Jérusalem au temps de l’empereur Constantin”

  1. Fille du Midi :

    Merci car grâce à vous et votre blog, nous pouvons voyager dans le temps en compagnie de ce témoin « l’anonyme de Bordeaux »

  2. Un voyageur qui passe :

    Des témoignages de plus de mille ans !!! Ces récits sont de précieuses sources de renseignements…

Écrire un commentaire

(*) Mentions requises