Villemagne -le blog

Voyages, Histoire & Écriture
Vous êtes ici : Accueil > Blog > Histoires de pèlerins > Blog article: La grâce de mourir à Jérusalem

La grâce de mourir à Jérusalem

1 mars 2015 | Publié dans Histoires de pèlerins | Écrire un commentaire
  Favoris & Partage
Tout au long du Moyen Âge, le pèlerinage aux Lieux saints constitua le pèlerinage par excellence, celui où le chrétien pouvait visiter les lieux mêmes de la Passion du Seigneur et placer ses pas dans les pas du Christ. Jusqu’à la mort.

 

La mort du pèlerin, dans 'Le pèlerinage de l'âme' : manuscrit du XVe siècle – Bibliothèque de Soissons
La mort du pèlerin,sur la nef de la Religion
en présence de la Grâce de Dieu et de la Mort

« Un nommé Liébaut, originaire de la Bourgogne, du diocèse d’Autun, qui voyageait avec les autres, arriva à Jérusalem. Après avoir contemplé ces lieux sacrés entre tous, il vint à passer par ce Mont des Oliviers ; les bras en croix, tout en larmes, il se sentit ravi en le Seigneur d’une joie intérieure indicible.

‘Seigneur Jésus, je supplie ta toute–puissante bonté de permettre que, si mon âme doit cette année émigrer de mon corps, je ne m’en aille plus d’ici ; mais que cela m’arrive en vue du lieu de ton ascension. Je crois en effet que comme je t’ai poursuivi avec mon corps en venant jusqu’ici, ainsi mon âme entrera saine et sauve et joyeuse à ta suite dans le Paradis.’

Après cette prière, il rentra avec ses compagnons à son gîte. C’était alors l’heure du repas. Mais pendant que les autres se mettaient à table, il gagna sa couche d’un air gai, comme si, sous l’effet d’un pesant sommeil, il allait prendre quelque repos ; il s’assoupit aussitôt, et l’on ne sait ce qu’il vit. Mais dès qu’il fut endormi il s’écria :

‘Gloire à toi, Dieu ! Gloire à toi, Dieu !’

Ses compagnons, l’entendant, l’engageaient à se lever et à manger avec eux. Il refusa, et en se tournant de l’autre côté, déclara qu’il ne se sentait pas bien ; il resta couché jusqu’au soir, appela ses compagnons de voyage, puis il les salua avec douceur, et rendit l’âme. »

Raoul Glaber – Chronique de pèlerins en Terre sainte

 

Lire l’article complet : Le pèlerinage à Jérusalem aux XIIe et XIIIe siècles

Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :



Écrire un commentaire Lu 3320 fois, 2 aujourd’hui |

Écrire un commentaire

(*) Mentions requises