Villemagne -le blog

Voyages, Histoire & Écriture
Vous êtes ici : Accueil > Blog > Livres, Voyages > Blog article: Mongolie : À l’intérieur d’une yourte

Mongolie : À l’intérieur d’une yourte

9 août 2012 | Publié dans Livres, Voyages | 1 Commentaire
  Favoris & Partage
L’espace est si restreint que des siècles de vie nomade ont donné à chaque chose sa place, et l’on retrouve la même disposition intérieure aux quatre coins du pays.

À gauche de l’entrée (du côté des hommes comme toujours), une grande outre de peau contient probablement près de 50 litres de lait de jument en train de fermenter. Le maître des lieux bat le liquide avec une perche munie à sa base d’un carré de bois percé de quatre trous circulaires. On nous dit qu’il faut battre 5 000 fois pour obtenir un bon aïrak… L’outre émet un petit chuintement de fermentation. Les odeurs doivent être très fortes mais nous nous y sommes habitués. Au centre de la yourte trône toujours le poêle, unique et indispensable engin de chauffage, et fourneau pour la cuisson de la nourriture. Comme combustible, pas de bois, trop rare et trop cher pour un tel emploi, mais du crottin dont on fait provision dans la steppe. On le stocke non loin des habitations et il y en a toujours une caisse pleine à l’intérieur, près du poêle… Hier, pour éloigner les moustiques de notre campement, Djarra a allumé des feux de crottin : l’odeur n’est pas vraiment désagréable, et c’est très efficace !

 
Feuilleter le carnet de route : Mongolie – Les cavaliers de la steppe

Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :



Écrire un commentaire Lu 1604 fois, 3 aujourd’hui |

Suivre la discussion

Une réponse à : “Mongolie : À l’intérieur d’une yourte”

  1. Bruno Yhann :

    Bravo pour votre commentaire sur votre voyage dans les steppes Mongol,cela me rappel des souvenirs .En effet j’aurait pu écrire presque la même chose ,en effet ont est remonter la vallée de l’Orkhön en partant de Harhorin  pour arriver a Tsetselerg en passant par les montagnes de l’Harangaï .
    J’ai fait presque les mêmes photos que vous   ,la photo Tengrit le grand ciel bleu en particulier,sauf qu’elle est un peut ratée .
    a plus

Écrire un commentaire

(*) Mentions requises