Villemagne -le blog

Voyages, Histoire & Écriture
Vous êtes ici : Accueil > Blog > Livres, Voyages > Blog article: Mongolie : Le long de la rivière Orkhon, en compagnie d’une interprète étonnante

Mongolie : Le long de la rivière Orkhon, en compagnie d’une interprète étonnante

1 septembre 2015 | Publié dans Livres, Voyages | Écrire un commentaire
  Favoris & Partage
De nos quatre compagnons, Sara se révéla sans doute la plus proche, car elle parlait notre langue, mais aussi parce qu’elle montrait le même enthousiasme que nous à parcourir ce pays qui était le sien et que nous découvrions ensemble.

Pendant un long moment je chevauche seul aux côtés de Sara ; nous parlons de l’histoire locale, de Gengis Khan. Elle me dit que jusqu’à la perestroïka et par peur du nationalisme, les autorités ont occulté l’histoire des Mongols, présentant Gengis Khan comme un barbare sanguinaire. Dans les campagnes, les gens connaissaient tous plus ou moins l’Histoire Secrète des Mongols, la chronique des grandes années de leur histoire. Depuis le début des années 90, « on se rattrape » et l’on traduit les ouvrages historiques étrangers. Nous parlons des conquêtes et des « méthodes » mongoles, notamment les massacres, la dévastation systématique, la terreur. Sara monte un peu sur ses ergots, m’accuse de chauvinisme.

Elle a du mal à admettre et assumer cette cruauté pourtant objectivement avérée ; elle prétend que cela n’arrivait que lors des trahisons des ennemis et me dit benoîtement : si les gens avaient ouvert les portes de leurs villes et s’étaient livrés, rien de grave ne leur serait arrivé ! En un mot : « Malheur aux vaincus ! ». Un peu plus tard, nous parlons de littérature française ; elle a lu en russe un nombre impressionnant de grands classiques français : Molière, Racine, Corneille, Stendhal, Balzac, Hugo, Sartre ; nous évoquons l’opéra : elle a déjà vu « Carmen »… en mongol au théâtre d’Oulan-Bator, et elle rêve de la Scala, de Covent Garden et de l’Opéra de Paris. C’est fascinant pour une Mongole de 21 ans.

 
Feuilleter le carnet de route : Mongolie – Les cavaliers de la steppe

Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :



Écrire un commentaire Lu 3445 fois, 1 aujourd’hui |

Écrire un commentaire

(*) Mentions requises