Villemagne -le blog

Voyages, Histoire & Écriture
Vous êtes ici : Accueil > Blog > Livres, Voyages > Blog article: Mongolie : Platitude et immensité des steppes de Gengis Khan

Mongolie : Platitude et immensité des steppes de Gengis Khan

27 avril 2015 | Publié dans Livres, Voyages | Écrire un commentaire
  Favoris & Partage
Pendant des jours nous avalons des kilomètres et des kilomètres de pistes cahoteuses et éreintantes à 30 à l’heure alors qu’un saut en avion nous aurait épargné cette fatigue. Mais comment mieux mesurer l’étendue de ce désert qu’en le parcourant dans chacune de ses bosses, de ses ornières, de ses montagnes et dans toute sa platitude ?

Nous reprenons la route ; un peu plus tard après avoir fait un détour de plusieurs dizaines de kilomètres par Mandai Ovoo pour faire le plein, nous repartons et pendant près de deux heures nous suivons une ligne de poteaux télégraphiques impitoyablement droite jusqu’au bout du monde. Peu après, vers huit heures et demie, nous nous arrêtons au beau milieu du désert. À 360° jusqu’au bout de l’horizon, c’est un plateau de cailloutis parsemé de petits bouquets d’épineux. Nous aurions pu encore rouler des heures et nous arrêter exactement au même endroit tellement ce rien qui nous entoure reste invariablement identique à lui-même. Nous plantons les tentes après avoir déraciné à la pelle des touffes de piquants désagréables sur l’espace du campement. L’air est tiède, il y a quelques nuages et un peu de vent ; le silence fait du bien après le vacarme de la route.

 
Feuilleter le carnet de route : Mongolie – Les cavaliers de la steppe

Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :



Écrire un commentaire Lu 6258 fois, 1 aujourd’hui |

Écrire un commentaire

(*) Mentions requises