Villemagne -le blog

Voyages, Histoire & Écriture
Vous êtes ici : Accueil > Blog > Marcheurs > Blog article: Quatre pèlerins suisses vers Jérusalem traversent la Syrie, en partie à pied, malgré l’insurrection

Quatre pèlerins suisses vers Jérusalem traversent la Syrie, en partie à pied, malgré l’insurrection

29 janvier 2012 | Publié dans Marcheurs | 2 Commentaires
  Favoris & Partage
Quatre pèlerins suisses en route pour Jérusalem: Hildegard Aepli, Franz Mali, Esther Rüthemann et Christian Rutishauser

Quatre pèlerins suisses, partis en juin 2011 de la région de Zug à destination de Jérusalem ont atteint la frontière syrienne début novembre 2011, après 155 jours de marche. Alors que les télévisions et agences de presse donnaient l’image d’un pays en guerre civile, les pèlerins décidèrent d’entrer tout de même dans le pays. Le groupe s’était renseigné auprès de l’ambassade suisse à Damas, ainsi qu’auprès d’autres personnes qui vivent dans le pays et connaissaient la situation, avant de prendre sa décision.

Leur témoignage est intéressant pour les marcheurs qui, chaque année plus nombreux, se rendent à pied à Jérusalem : il montre que la traversée de la Syrie, en bonne partie à pied, reste possible pour des étrangers « ordinaires » (il n’est pas nécessaire d’être membre des forces spéciales pour s’en sortir…) Mais il faut aussi noter qu’ils formaient un groupe de quatre, aux environs de la cinquantaine : c’est une configuration qui prête moins à méprise qu’un trentenaire isolé, par exemple.

Dans un des billets de leur blog (en allemand), ils indiquent que l’un des leurs a été menacé par un jeune armé d’un revolver. Finalement, à l’arrivée des trois autres, tout s’est bien terminé. Il faut donc rester vigilant, mais une insurrection n’est pas nécessaire pour se faire braquer : lors de mon propre périple à pied vers Jérusalem, alors que le pays était calme, j’ai été dépouillé par un bandit armé d’une Kalashnikov dans une zone désertique à la frontière entre Liban et Syrie dont j’appris, le soir même, qu’il s’agissait d’une zone de contrebande.

Voici un résumé de leur expérience syrienne, traduit de leur blog :

Après avoir traversé la frontière turco-syrienne sans problème particulier à Kasab, près de la ville turque de Yayladağı, les quatre pèlerins ont marché trois jours dans un calme relatif à travers les montagnes de la région de Lattaquié.

Dès le début, ils ont dû s’habituer aux contrôles par la police et les services de renseignement. Tout en supposant que le gouvernement connaissait leur but ultime, ils ne devaient pas dire publiquement qu’ils se rendaient à Jérusalem car la Syrie est toujours officiellement en guerre avec Israël, et tout contact avec ce pays est proscrit

Dans la vallée de l’Oronte, les quatre Suisses ont traversé des villages alaouites, favorables au régime de Bachar el-Assad, mais dès qu’ils se sont approchés des villes de Hama et de Homs, épicentres de l’insurrection contre le pouvoir en place, ils ont immédiatement senti la pression et la tension des belligérants.

Suivis presque pas à pas par la police et les services secrets, ils étaient tout à la fois surveillés et protégés, alors qu’ils devaient se frayer un chemin entre deux fronts.

Pour contourner la ville de Homs, ils prirent un taxi. Puis durant une journée entière, ils furent suivis par une voiture de la Sécurité d’État, à quelques centaines de mètres de distance. Tout véritable contact avec la population devint impossible, même s’ils furent accueillis ici et là de manière toujours très sympathique et furent souvent invités à partager le thé.

Ils prirent un jour de repos au monastère de Mar Moussa, dans le désert au nord de Damas, puis se rendirent dans la capitale. Vu l’incertitude sur la situation dans les banlieues de Damas, ils décidèrent de ne pas y aller à pied, et prirent le bus pour la vieille ville de Damas, où ils se rendirent à la mosquée des Omeyyades et dans les différents lieux où est commémorée la présence de saint Paul.

Ils rejoignirent ensuite la frontière jordanienne en taxi, et passèrent cette frontière sans encombre.

Les quatre pèlerins suisses sont arrivés à Jérusalem le 23 décembre 2011.

L’itinéraire des pèlerins suisses de Lassalle-Haus en 2011

L’itinéraire des pèlerins suisses de Lassalle-Haus en 2011

Source : Le blog des pèlerins suisses de Lassalle-Haus

Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :



Écrire un commentaire Lu 4484 fois, 5 aujourd’hui |

Suivre la discussion

2 réponses à : “Quatre pèlerins suisses vers Jérusalem traversent la Syrie, en partie à pied, malgré l’insurrection”

  1. philippe :

    j aimerai savoir si le blog des 4 suisses est en français car hélas je ne peux lire en allemand et je projete de partir de france (savoie)  jusqu’a jérusalem a pied, donc toute information est la bien venu (itinéraire, lieux éventuels d ‘hébergement  et toutes info possible)…merci d avance
    philippe jouannet

  2. lauteur :

    A ma connaissance, le blog n’est qu’en allemand.

Écrire un commentaire

(*) Mentions requises