Villemagne -le blog

Voyages, Histoire & Écriture
Vous êtes ici : Accueil > Blog > Via Francigena, Voies de pèlerinage > Blog article: Segmentation marketing sur la Via Francigena : « pèlerin pur », « pèlerin touriste » et « pèlerin plaisir »

Segmentation marketing sur la Via Francigena : « pèlerin pur », « pèlerin touriste » et « pèlerin plaisir »

Pèlerins sur la Via Francigena

Dans son étude de marché, le projet italien de revitalisation de la Via Francigena distingue deux cibles principales : le pèlerin à proprement parler, qui se met en route pour des motifs essentiellement religieux, et le randonneur, sensible au contexte historico-religieux, mais plutôt motivé par l’exercice physique et le tourisme doux. Moins nombreuse, mais certainement plus lucrative, la catégorie des « pèlerins-plaisir » est attachée à un tourisme haut-de-gamme.

Le pèlerin « pur »

« Le pèlerin « pur » est un type de touriste focalisé sur la motivation religieuse qui le pousse à entreprendre le parcours. Il désire vivre pleinement l’aspect spirituel de l’expérience, en se contentant d’un hébergement simple et d’une restauration bon marché, sans demande de services additionnels. Son budget quotidien est compris entre 15 et 25 €.

En synthèse :

  • hébergement dans des communautés religieuses, des presbytères, des auberges de jeunesse etc.
  • formule bed & breakfast
  • repas dans des restaurants « conventionnés »
  • pas de transfert motorisé entre les étapes. »

Le touriste-pèlerin « trekking » et le touriste-randonneur « trekking »

« Le cœur de ces deux typologies de touriste reste le parcours, mais l’approche est différente. Le pèlerin « trekking » est un touriste sportif centré tant sur l’expérience spirituelle que sur le rapport au milieu naturel. Outre un hébergement en gîte rural ou en hôtels 3 étoiles, le « pèlerin-trekking » apprécie une restauration simple et attachée aux spécialités culinaires régionales. Le budget moyen varie d’environ 50 € par jour en basse saison à 65 € en haute saison.

En synthèse :

  • hébergement en gîtes rural ou hôtel
  • petit-déjeuner et déjeuner
  • transferts à prévoir
  • renseignements sur les itinéraires alternatifs. »

Le pèlerin-plaisir et le touriste-plaisir

« Il s’agit d’un type de touriste attaché à une gamme de services de haut niveau. Il sort des schémas d’hébergement et de restauration simple et spartiate, privilégie un ensemble de services plus complets, « exclusifs » et il est moins sensible au prix que les pèlerins ou randonneurs traditionnels. Le budget quotidien total peut varier entre 200 € par jour en basse saison et 280 € en haute saison.

En synthèse :

  • une formule « tout compris »
  • atmosphère relax
  • commodité
  • hôtel moyen haut de gamme, 4 étoiles
  • transferts
  • services accessoires. »

 

Source : Progetto di recupero della Via Francigena

Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :



Écrire un commentaire Lu 8038 fois, 2 aujourd’hui |

Écrire un commentaire

(*) Mentions requises