Villemagne -le blog

Voyages, Histoire & Écriture
Vous êtes ici : Accueil > Blog > Histoires de pèlerins > Blog article: Un Arménien visite tous les lieux saints de Rome aux 2774 églises (1489)

Un Arménien visite tous les lieux saints de Rome aux 2774 églises (1489)

15 janvier 2016 | Publié dans Histoires de pèlerins | 1 Commentaire
  Favoris & Partage
Tombeau dans l’église Sainte-Sabine sur l’Aventin, à Rome
L’Arménie fut le premier royaume à se convertir au christianisme : en 301 alors que l’empire romain ne toléra le christianisme qu’à partir de 313 [édit de Milan par l’empereur Constantin] et en fit une religion d’État en 380. Le pays conserva cette foi à travers les vicissitudes de son histoire tumultueuse, mais les pèlerins arméniens en Occident ne furent pas très nombreux, tant en raison de l’éloignement que de la prépondérance de Byzance puis Constantinople.
 
Pour beaucoup d’Arméniens, la Palestine était plus proche. Certains ont laissé des relations de voyage, comme Zvar Jiyerji, un religieux arménien qui, en 1721, quitta Constantinople pour la Terre sainte. Dans un journal très détaillé, il relata son séjour de neuf mois à Jérusalem.
 
À la fin du XVe siècle, Martyr, évêque d’Arzendjan en Arménie (l’actuelle Erzincan à l’est de la Turquie moderne), entreprit un voyage qui dura sept années en Europe occidentale et le mena notamment à Saint–Jacques–de–Compostelle et à Rome. Quelques années plus tard, Martyr en publia le récit.

« À Rome sont les saints et tous glorieux corps des princes des apôtres, saint Pierre et saint Paul. Nous allâmes les adorer et leur demander la rémission de nos péchés, ceux de nos père et mère et de nos bienfaiteurs. Nous restâmes à Rome durant cinq mois, et nous visitâmes tous les lieux saints. Les reliques des saints apôtres sont hors de la ville, du côté du nord. À l’occident est une petite ville, toute voisine de la ville ; le fleuve passe entre elles deux ; on l’appelle Saint-Ange. Le portique de l’église des saints apôtres est tourné vers l’Orient ; il contient cinq portes, grandes et superbes. Celle du milieu est en métal massif ; sur l’un des battants est saint Paul, et sur l’autre saint Pierre.

À l’occident de Rome, en face du palais de Néron, est le lieu du crucifiement de saint Pierre. Au milieu de la ville est la prison des apôtres. Bien loin, au-dehors de Rome, est le lieu où saint Paul fut décapité. Du côté du midi, tout près de la ville, est l’endroit où Jésus-Christ vint à la rencontre de saint Pierre. Auprès de la ville, on trouve encore l’église de Saint-Jean, où sont les têtes des deux saints Jean avec leurs corps entiers. Dans la ville, mais du côté du midi, est la prison de saint Grégoire d’Agrigente sur l’emplacement de laquelle on a fondé une église. Plus avant, toujours dans le centre de la ville, est l’église de Sainte-Hélène, où se trouvent les corps de cent martyrs. Il y a encore dans cette ville beaucoup d’autres choses magnifiques.

Rome contient deux mille sept cent soixante-quatorze églises, et huit mille tombeaux de saints se trouvent dans son enceinte, et quatre cents au-dehors. Tous les jours, je visitais dix ou vingt églises, grandes et belles, et tous les jours j’allais prier le prince des apôtres de m’accorder la rémission de mes péchés. Qui pourrait décrire la magnificence de ces saintes églises ? On m’introduisit trois fois auprès du pape [Innocent VIII] qui me reçut avec bonté et avec une grâce toute particulière ; il me donna une lettre de recommandation, et tout le monde fut étonné de la faveur singulière qu’il me témoignait. »

(Relation d’un voyage fait en Europe et dans l’océan Atlantique, à la fin du XVe siècle, sous le règne de Charles VIII, par Martyr, évêque d’Arzendjan, trad. par A. J. Saint-Martin, Librairie orientale de Dondey-Dupré père et fils, 1827)

 
Lire l’article complet : Martyr, évêque arménien

Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :



Écrire un commentaire Lu 6472 fois, 6 aujourd’hui |

Suivre la discussion

Une réponse à : “Un Arménien visite tous les lieux saints de Rome aux 2774 églises (1489)”

  1. lili58 :

    merci de rappeler que des pèlerins sont venus de très loin vers Compostelle, je connaissais cette histoire mais un rappel c’est encore mieux .
    l’Arménie c’est aussi à visiter !

Écrire un commentaire

(*) Mentions requises