Villemagne -le blog

Voyages, Histoire & Écriture
Vous êtes ici : Accueil > Blog > Histoires de pèlerins > Blog article: Une relique arrachée au Saint-Sépulcre, à la barbe des musulmans (an 1000)

Une relique arrachée au Saint-Sépulcre, à la barbe des musulmans (an 1000)

6 août 2016 | Publié dans Histoires de pèlerins | Écrire un commentaire
  Favoris & Partage
Foulques Nerra, comte d’Anjou
Chef de guerre et stratège génial qui consacra sa vie à agrandir son territoire, Foulques Nerra (le « Faucon Noir »), comte d’Anjou de 987 à 1040 fut l’un des plus grands féodaux des années 1000. La vie de ce personnage hors du commun fut marquée par une alternance inouïe de crimes odieux et d’exploits chevaleresques, de cruauté et de pénitence. Pour se faire pardonner ses crimes, il accomplit à trois reprises le pèlerinage de Terre sainte : en 1002, en 1008 et en 1038. D’après la Chronique d’Anjou, Foulques Nera aurait arrché une relique au Saint-Sépulcre, au nez nez et à la barbe des musulmans :

 

« Comme le comte s’approchait du Saint-Sépulcre pour le baiser, la clémence divine montra bien que le bon zèle du comte lui était agréable, car la pierre du Sépulcre, qui était dure et solide, au baiser du comte devint molle et flexible comme de la cire chauffée au feu. Le comte mordit dedans et en emporta une grande pièce à la bouche, sans que les infidèles s’en aperçussent, et puis après, tout à son aise, il visita les autres saints lieux. »

Chronique des comtes d’Anjou

 

Lire l’article complet : Foulques Nerra, pèlerin récidiviste

Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :



Écrire un commentaire Lu 2292 fois, 1 aujourd’hui |

Écrire un commentaire

(*) Mentions requises