À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

Les routes de Compostelle Nouveaux regards sur Compostelle, le pèlerinage et les chemins de Saint-Jacques Tromper en transformant une légende en histoire, c'est en oublier l'esprit Tromper en transformant une légende en histoire, c'est en oublier l'esprit Moteur de recherche sur tous les sites de la Fondation Articles signalés Un pèlerinage espagnol devenu européen Le retable de l''église Santiago el Real à Logroño Récits de pèlerinages Pèlerinage, hospitalité, évangélisation Les mythes de l'apôtre Jacques Une vision renouvelée de Compostelle Les chapitres du site Compostelle, pèlerinage et société Pèlerins et pèlerinages Patrimoine Histoire Société Spiritualité Le Patrimoine Mondial Compostelle-Cordoue " Un document exceptionnel, et sur le pèlerinage, et sur l'époque ". Jérôme Garcin à Denise Péricard-Méa. L'homme à cheval sur les chemins de Compostelle, 1963 1963, l'aventure commence, 4 cavaliers emboîtent le pas d'Henri Roque pour rejoindre Saint-Jacques de Compostelle. Accompagnés depuis le Somport par 4 officiers espagnols, ils atteignent leur but le 28 juin 1963. Partis pour une aventure sans lendemain, comme pour un défi, on découvre, ils découvrent, qu'ils ont été les pionniers de la reconversion du cheval dans la société d'aujourd'hui, qu'ils ont montré le chemin à tous les pratiquants d'équitation d'extérieur. Galeries Saumur 18 avril Réception (15) L'Homme à cheval vers Compostelle (15) Les années saintes du XXe siècle (3) Les fresques de la vie de l'apôtre Jacques à Montrouge (8) Le blog des conseils de Pierre Conseils pratiques aux pèlerins Quelques mots clés chemins de Compostelle UNESCO Compostelle Patrimoine mondial Codex Calixtinus pèlerinage René de La Coste-Messelière Matamore Charlemagne saint Jacques Franco tombeau Commémoration nationale chemins Conseil de l'Europe Henri Roque Pampelune Aigoland 1948 histoire relique Vista Alegre Le Puy Chamole restauration Toulouse abbé Batlle année sainte Béranger de Landorre Benoît XVI Accueil  >  Compostelle, pèlerinage et société  >  Histoire Les routes de Compostelle Il me semble important que les pèlerins d'aujourd'hui sachent dans quels pas ils mettent les leurs, pour que le chemin de pèlerinage et celui de la connaissance se confortent l'un l'autre. 22/12/2014 5 Euros pour connaître l'histoire des chemins de Compostelle Ce livre est le fruit d'une double passion. Une passion pour la vérité, celle de l'historien qui expose le fruit de ses recherches et bouleverse les idées reçues, une passion de l'enseignement qui ne craint pas de malmener ceux qui ne veulent pas apprendre. Un livre pour les curieux qui sont en recherche et ne se contentent  pas des vérités admises ni des discours convenus, un livre pour ceux qui sont en éveil et qu'une  idée nouvelle met en appétit et en mouvement. Il est aussi le fruit d'une double expérience, puisque Denise Péricard-Méa est à la fois chercheur en histoire et pèlerin, sans confondre  les deux chemins, mais en sachant  mettre l'expérience de l'un au service de l'autre, dans une parfaite réciprocité. Le socle  historique sur lequel repose ce livre est incontestable : il a fait l'objet d'une thèse de doctorat d'Histoire soutenue en  janvier 1996 à l'Université Paris I, Panthéon-Sorbonne, et qui a été en grande  partie publiée dans Compostelle et cultes de saint Jacques au Moyen Age (PUF, 2000). Or, s'il avait suscité et continue de susciter beaucoup de fantasmes, le pèlerinage en Galice n'avait pas encore donné lieu à une thèse. Celle-ci est la première, et elle montre, comme le fait souvent la recherche, que ces mythes sont hérités du Moyen Age et surtout du XIXe siècle. Denise Péricard-Méa ne craint pas de donner une vulgarisation enlevée à des travaux savants de première main et à des textes médiévaux difficiles d'accès. Que le premier pèlerin connu soit l'évêque du Puy, Godescalc, parti en toute hâte en janvier 951, n'induit pas qu'il a été suivi par une foule de pèlerins comptés en millions. Ces foules des récits sont certainement, comme le suggère Denise Péricard-Méa, l'écho du peuple des élus décrit dans l'Apocalypse. Que le Guide du Pèlerin ait été rédigé au XIIe siècle et décrive quatre chemins pour aller à Compostelle, ne veut pas dire que ce guide ait pris place dans la besace des jacquets et que ces chemins correspondent à un tracé réel. Seuls quelques manuscrits du guide ont subsisté, ce qui marque son maigre succès à l'époque médiévale, et il fallut attendre le XIXe siècle pour que le texte latin soit édité, puis 1938 pour qu'il soit traduit en français par Jeanne Vielliard. Quant au chiffre quatre, comme tous les chiffres médiévaux, il a une signification avant tout symbolique et il renvoie certainement aux quatre fleuves du Paradis. A quoi sert de penser que le contenu de ces textes médiévaux correspond à la réalité, alors que ces textes sont marqués d'une autre vérité, celle de la culture biblique qui imprègne les lettrés au Moyen Age ? Il importe plutôt de faire partager les doutes qui assaillent l'historien pour mieux comprendre la civilisation médiévale. Faire mouvoir des millions de pèlerins, c'est, au Moyen Age, dire qu'ils étaient beaucoup et montrer à quel point le pèlerinage à Compostelle contribue au salut du peuple chrétien. Faire confluer les quatre fleuves vers Saint-Jacques, c'est dire l'importance spirituelle du sanctuaire dans une terre qui, ici-bas, doit reproduire la cité céleste pour mener au salut et à la résurrection. Le nombre des pèlerins, le tracé des chemins de Saint-Jacques, l'existence même des reliques du saint ont une histoire dont le fil méritait d'être reconstitué. Les résultats auxquels est parvenue Denise Péricard-Méa ne trahissent en rien l'importance qu'a eu le pèlerinage aux yeux des hommes et des femmes du Moyen Age comme à ceux des individus que nous sommes. Ici, l'enjeu n'est pas mince : il s'agit de l'enracinement du pèlerinage de saint Jacques dans les consciences et dans les coeurs. Au Moyen Age, on dit le pèlerinage à Compostelle plus qu'on le fait. Depuis les années 1990, le chemin a pris une place croissante dans les argumentaires culturels et touristiques, sans que les organismes concernés aient toujours les références historiques indispensables. Ce nouveau livre, apporte des lumières à un public motivé. Il est alerte, encore et inlassablement ouvert sur la recherche. Il me semble important que les pèlerins d'aujourd'hui sachent dans quels pas ils mettent les leurs, pour que le chemin de pèlerinage et celui de la connaissance se confortent l'un l'autre. Claude Gauvard Professeur d'Histoire du Moyen Age Paris I Panthéon-Sorbonne Institut universitaire de France Lu 2 fois Fondation Ferpel Ajouter un commentaire Dans la même rubrique : Europe I, l'Histoire et le Pèlerin - 17/12/2014 La Geste de Béranger de Landore - 03/12/2014 Nouveau regard sur le Codex calixtinus - 09/12/2013 Henri Roque promoteur de Compostelle - 19/05/2012 Le voyage de Jean de Tournai - 03/01/2012 25 juillet 813 - 25/06/2011 Pourquoi Aigoland, le roi sarrasin a refusé le baptême - 10/05/2011 Les mythes de l'apôtre Jacques - 13/04/2011 1 2 3 Histoire | Société | Spiritualité | Recherche Sortir des sentiers battus Un nouveau service de la Fondation Inventaire du patrimoine jacquaire Abonnement à la Lettre Adhérer à la Fondation Documents à télécharger (7) Parmi les livres de la Fondation La Fondation sur Internet Le plus vaste réservoir d'informations sur saint Jacques et Compostelle. Le portail de la Fondation Liens avec toutes les publications de la Fondation sur Internet. Accès à 10 ans d'archives et publications de la Fondation sur Internet. Une mine d'informations. Livres et Médias, actualités et brèves Présentation de livres et articles sur saint Jacques et Compostelle. Attention aux événements et nouvelles brèves avec quelques articles de fond. Revue électronique de la Fondation La seule revue électronique consacrée à saint Jacques et Compostelle dont les articles soient soumis à un comité scientifique. Carnet de recherches Présentation de résultats de recherche ponctuels, informations et questions, pour mettre en relation des chercheurs de toutes spécialités, intéressés par les pèlerinages et leurs résonances dans la société. Chemins de Compostelle et Patrimoine mondial Comment tirer parti de l'inscription des chemins de Compostelle au Patrimoine mondial ? Ce site présente les réflexions et propositions de la Fondation sur ce sujet. Il est destiné à devenir une plateforme d'échanges avec les organismes concernés. L'encyclopédie de saint Jacques et Compostelle Pour ceux qui pratiquent le chemin, en vivent ou en parlent souvent à tort et à travers, 1000 définitions, à la fois historiques, géographiques, thématiques, pratiques, biographiques, critiques et parfois humoristiques . Elles tordent parfois le cou à certains lieux communs et erreurs trop répandues et renouvellent la vision du pèlerinage à Compostelle et des cultes à saint Jacques. Accueil Galerie Téléchargements Forum Liens http://www.saint-jacques.info Fondation David Parou Saint-Jacques Plan du site | Syndication | Powered by WM