À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

La France mise sur ses régions pour faire sortir les touristes étrangers de Paris Actu Economie Sport24 Culture Lifestyle Madame Editions abonnés Figaro Store FigaroTV Santé Etudiant Figarochic.cn Histoire Bourse Nautisme Golf TVmag Scope Voyage Enchères Vin Evene Météo consult Le particulier Cadremploi La chaine météo Keljob Kelformation Explorimmo Propriétés de France Ticketac Vodeo Cplussur Facebook Twitter Google + Newsletter Rechercher Menu En direct Journal Suivre Recherche Conjoncture Bourse Tech & Web Finances Perso Entreprises Management Immobilier Conso Menu Menu En direct Journal Conjoncture Les Clés de l'Eco Bourse Expertise Tous nos conseils Nos Portefeuilles Experts Portefeuille Offensif Portefeuille Défensif Portefeuille Placements Monde Indices & Actions Actu & Conseils Indices Futures Cours de A à Z Palmarès France Palmarès International Palmarès Secteurs Palmarès Rendements Palmarès PER - BNA Fonds & Trackers Actu & Conseils Expertise Fonds Palmarès - recherche de fonds Le club des Pros Interviews Devises & Matières premières Actu & Conseils Tableau croisé des devises Or Pétrole (Londres) Pétrole (New-York) Dérivés Actu & Conseils Produits les plus échangés Palmarès Indexation pure Palmarès Rendement Palmarès Capital protégé Palmarès Autres leviers Palmarès Turbos Palmarès Warrants Bourse Premium Nos conseils Les portefeuilles experts Portefeuille offensif Portefeuille Défensif Portefeuille placements Monde Je m'abonne Mon Compte Bourse Offres Figaro Bourse Mes listes de valeurs Tech & Web Finances Perso Impôts Placement Argent Assurance Retraite Entreprises Sport Business Management Emploi Social Entrepreneur Vie de bureau Immobilier Médias Conso La Personal Economy Services & Partenaires Abonnement Figaro Bourse Annonces immobilières Courtiers en ligne Simulateurs de placement Devis habitat Annuaire professionnel Offres d'emploi Le Vin du mois Soirées dégustations Devis Assurance Le guide de l'assurance La France mise sur ses régions pour faire sortir les touristes étrangers de Paris Home ECONOMIE Conjoncture Par Isabelle de Foucaud Publié le 02/01/2015 à 11:00 Tourisme d'itinérance en Tarn-et-Garonne - Le premier contrat de destination a été signé le 20 juillet 2013. Son objectif : promouvoir le tourisme d'itinérance en Tarn-et-Garonne. Balades fluviales, circuits des saveurs dans le Quercy (notre photo) ou le Val de Garonne, cyclotourisme, chemin de Saint-Jacques de Compostelle, tour des Gorges de l'Aveyron, le territoire a pour ambition de «structurer une offre de parcours touristiques à dimension européenne». Crédits photo : Site de Tarn-et-Garonne Tourisme Tourisme d'affaires en Alsace - Deux jours après le Tarn-et -Garonne, soit le 22 juillet 2013, l' Alsace signait son contrat de destination. La mission des acteurs publics et privés, dont la CCI de Strasbourg(notre photo) : développer le tourisme d'affaires. En clair, favoriser l'accueil de congrès, de conventions, de séminaires et d'évènements d'entreprises, nationaux et internationaux. Un trafic de visites qui doperait l'activité des professionnels de l'hébergement, des structures d'accueil, des agences de réception et d'évènements, des aéroports ou encore des transporteurs. Crédits photo : Christophe Hamm Destinations Centenaire de la Grande Guerre ou Libération de la Normandie - Le tourisme de mémoire fait recette. Il génère plus de 45 millions de chiffre d'affaires annuel. En France, quelque 6 millions de visiteurs se rendent chaque année sur les lieux de souvenir (comme Thiepval sur notre photo). Dans le cadre du cycle de commémorations du centenaire de la Première guerre mondiale, un contrat de destination spécifiquement dédié à cette thématique a été signé en novembre 2013. Dans la foulée, en février 2014, le contrat «Tourisme de mémoire en Normandie» autour du Débarquement et de la Libération était signé afin de «développer la fréquentation des sites et de faire de la Normandie une région porteuse des valeurs de paix, de réconciliation et de liberté», selon le gouvernement. Crédits photo : PHILIPPE HUGUEN/AFP La montagne avec les Alpes, les Vosges et le Jura - Le contrat «Voyage dans les Alpes» est une bonne nouvelle pour les acteurs du massif alpin qui veulent attirer des vacanciers aussi bien l'été pour des randonnées (comme au Grand Colon, notre photo) que l'hiver pour le ski. Muriel Faure, directrice de la Grande Traversée des Alpes, a salué dans un communiqué la signature du contrat de destination, se réjouissant d'un «nouvel élan donné à la montagne l'été, à ses pépites et à ses grandes itinérances. Le tourisme itinérant, de découverte, qu'il soit sportif et contemplatif, est une nouvelle chance pour la montagne alpine du 21e siècle, une montagne moderne, tendance et accueillante». Les montagnes du Jura et des Vosges ont également été retenues par l'État. Crédits photo : JR Guillaumin Le patrimoine architectural avec les châteaux de la Loire - La fréquentation des sites du Val de Loire, en tête desquels une quarantaine de châteaux, a atteint près de 3,3 millions d'entrées l'an dernier, selon Economie Touraine. Le château de Chenonceau (notre photo), monument historique le plus visité du Val de Loire, accueille en moyenne 850.000 visiteurs par an. Les châteaux d'Amboise, d'Azay-le-Rideau, de Chenonceau, de Chinon, du Clos Lucé à Amboise, de Langeais, d'Ussé, de Villandry et le Donjon et château de Loches et la Cathédrale St Gatien à Tours sont les 10 monuments les plus visités en Touraine. Pour promouvoir la marque «Val de Loire» créée en février dernier, le comité régional du tourisme avait présenté sa candidature le 15 octobre dernier afin de décrocher un contrat de destination. Crédits photo : Richard VIALERON/Le Figaro L'oenotourisme à Bordeaux et en Bourgogne - « Bordeaux, capitale mondiale du vin, riche d'un passé millénaire, fait partie des marques emblématiques qui composent la destination France», a réagi la ville suite à la signature du contrat de destination. Autour de trois axes stratégiques forts, l' oenotourisme (sur notre photo des tonneaux du cru Château Haut Brion), l'itinérance fluviale et le patrimoine, le «Monde de Bordeaux» sera «un fleuron national pour attirer et développer une clientèle internationale source de retombées économiques pour un large territoire». Dans le cadre de ce projet, un budget de 500.000 euros sur trois ans a été bâti entre les différentes entités pour promouvoir la marque autour des trois thématiques retenues, précise la ville. De son côté, pour rafler la mise, la Bourgogne a «principalement orienté son offre marketing autour de deux orientations majeures, l'oenotourisme et la gastronomie», précise le conseil régional. Crédits photo : Alain AUBERT/Le Figaro Destination golf à Biarritz - L'Aquitaine est à nouveau à l'honneur. «La course des marques est lancée, Biarritz est parvenue à se glisser dans les 20 marques internationales qui, entre autres, porteront l'image de la France à l'international. Grâce à ce contrat Destination Golf, nous nous positionnons maintenant parmi les plus dynamiques», s'est réjoui Olivier Lépine, directeur général de Biarritz Tourisme. Une vingtaine de parcours (dont celui de Chiberta, notre photo) dans un rayon de 100 kilomètres sont rassemblés autour de la marque Biarritz. Ils sont ouverts toute l'année et géographiquement très proches. L'impact touristique du golf est non négligeable dans la région puisqu'il génère un revenu direct de l'ordre de 5 millions d'euros, créant entre 20 et 25.000 nuitées dans l'hôtellerie. Crédits photo : AngletTourisme L'impressionnisme en Normandie et en Ile-de-France - L' impressionnisme a été retenu comme fil rouge d'un contrat de destination réunissant Normandie et Ile-de-France «car cela nous permet de toucher immédiatement des marchés lointains qui sont pour nous des marchés de conquête, comme le Japon et l'Amérique», explique à l'AFP François Navarro, le directeur du Comité régional du tourisme (CRT) de Paris Ile-de-France. «En 2015, nous allons communiquer autour de Van Gogh qui est enterré à Auvers-sur-Oise, dans le Val-d'Oise. Ce sera le 125e anniversaire de sa mort. On va labelliser des évènements 'destination Impressionnisme», ajoute-t-il. Giverny, en Normandie, attire à lui seul près d'un million de visiteurs par an, entre la maison de Claude Monet et le musée des impressionnistes. Crédits photo : Ho visto nina volare/flickr La santé et le bien-être en Auvergne - Thermalisme, thermoludisme, hammam, sauna, spa ... L' Auvergne regorge d'activités santé et bien-être pour animer un séjour de remise en forme. «Grâce à la présence des villes d'eaux et autres stations thermales, l'Auvergne constitue une destination incontournable pour des vacances bien-être en France», se félicite Auvergne Tourisme. Les villes d'eaux du Massif Central (dont Vichy et ses thermes, notre photo) et sont aujourd'hui référencées au catalogue d'une cinquantaine de voyagistes autour de 250 séjours aux thématiques variées telles que «bien-être», «sport et bien-être» ou encore «découverte et nature». Crédits photo : Marc Blieux/flickr La gastronomie à Lyon - «L'objectif est de positionner Lyon comme la destination culinaire incontournable en France et en Europe et ainsi déclencher toujours plus de séjours dans la ville et plus largement dans la région Rhône Alpes», résume OnlyLyobin Tourisme, l'organisme de promotion de la ville. Pour fêter le 50e anniversaire de l'obtention de 3 macarons Michelin par le célèbre chef Paul Bocuse, la ville a lancé son projet «Lyon et Paul Bocuse fêtent 50 ans d'excellence gastronomique» appuyé sur une grande campagne de promotion à l'échelle mondiale. Le dispositif sera déployé en 2015 à New-York, Paris, Milan, Sydney, Londres, Berlin et Zurich. Crédits photo : Alain AUBERT/Le Figaro La Baie du Mont Saint-Michel - La Normandie a tiré son épingle du jeu dans cette compétition pour devenir une marque de territoire, en décrochant deux contrats de destination : «Normandie Paris Ile-de-France : destination Impressionnisme» et «Le Mont-Saint-Michel et sa baie». Ce dernier contrat va permettre de finaliser un vaste projet de requalification du Mont-Saint-Michel et sa baie avec la fin de ses travaux d'aménagement. Initié en 1995 pour les études et débuté en 2006 avec les travaux du barrage sur le Couesnon, le projet a vu la réalisation d'un pont passerelle en 2014 et s'achèvera en 2015 par l'effacement de la digue route datant du XIXe siècle. Ce projet aura coûté 185 millions d'euros financés par l'Etat, l'Europe et les collectivités normandes et bretonnes. En parallèle, la fréquentation du site a chuté de 3,5 millions de visiteurs il y a dix ans à 2,2 millions en 2013. Crédits photo : François BOUCHON/Le FigaroEN IMAGES - Le pays accueille chaque année près de 85 millions de visiteurs internationaux, dont la plupart se focalisent sur la capitale et «deux ou trois régions». Les «contrats de destination», lancés par le gouvernement pour promouvoir certains territoires, espèrent changer la donne. Publicité «La France est en matière touristique un peu comme un élève surdoué qui ne donne pas encore sa pleine mesure», a déclaré Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères et du Développement international, le 16 décembre dernier, en lançant officiellement les «contrats de destination» dont le principe avait été annoncé à l'issue des Assises du tourisme en juin. L'idée? Faire sortir un peu de Paris les millions de visiteurs internationaux qui viennent chaque année en France mais se focalisent sur la capitale et «deux ou trois régions». L'objectif de ces contrats de destination est de créer une «marque» autour d'un territoire, en fédérant les pouvoirs publics et acteurs privés du tourisme (hôteliers, restaurateurs, commerçants, etc ...) autour d'une thématique donnée, comme l'oenologie à Bordeaux, la montagne pour les Alpes, les châteaux de la Loire pour le Val de Loire. Cette marque doit donner de la visibilité à des régions à l'international, «comme on parle d'une marque commerciale», a expliqué le ministre. Cap sur les 100 millions de visiteurs Les touristes viennent chez nous, mais ne restent pas assez longtemps, donc ne dépensent pas suffisamment Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international Quatre dossiers avaient déjà été retenus depuis l'été dernier: Tarn-et-Garonne, Alsace, la Grande Guerre et le tourisme de mémoire en Normandie. A cette liste, s'ajoutent désormais 11 territoires qui sont les Alpes, l'Auvergne, la Baie du Mont-Saint-Michel, Biarritz, Bordeaux, la Bourgogne, Lyon, le massif des Vosges, le Jura et la Normandie et l'Ile-de-France. Les thématiques choisies tourneront autour de la montagne, du bien-être, de la gastronomie, de l'oenologie, des châteaux de la Loire ou encore de l'impressionnisme. D'autres dossiers seront sélectionnés d'ici mars 2015. L'an dernier, la France a accueilli 84,7 millions de touristes internationaux. «Les touristes viennent chez nous, mais ne restent pas assez longtemps, donc ne dépensent pas suffisamment», a déploré Laurent Fabius. Il a souligné que les Espagnols accueillaient 25% de touristes de moins que les Français mais qu'ils gagnaient 25% de plus. Le ministre vise les 100 millions de visiteurs à un horizon indéterminé. «La France est riche de sa diversité. Encore faut-il faire connaître ces destinations, les promouvoir efficacement, les rendre accessibles auprès des touristes français et étrangers», a-t-il martelé. Chaque territoire choisi recevra de l'État une dotation de 75.000 euros sur trois ans, dont la moitié devait être versée «avant Noël», 30% en 2015 et 20% en 2016. Partager Partager cet article X Recommander Envoyer par mail Envoyer par mail La France mise sur ses régions pour faire sortir les touristes étrangers de Paris EN IMAGES - Le pays accueille chaque année près de 85 millions de visiteurs internationaux, dont la plupart se focalisent sur la capitale et «deux ou trois régions». Les «contrats de destination», lancés par le gouvernement pour promouvoir certains territoires, espèrent changer la donne. < Envoyer cet article par e-mail X Envoyer à : Séparez les adresses e-mail de vos contacts par des virgules. De la part de : La France mise sur ses régions pour faire sortir les touristes étrangers de Paris EN IMAGES - Le pays accueille chaque année près de 85 millions de visiteurs internationaux, dont la plupart se focalisent sur la capitale et «deux ou trois régions». Les «contrats de destination», lancés par le gouvernement pour promouvoir certains territoires, espèrent changer la donne. J'accepte de recevoir la newsletter quotidienne du Figaro.fr Oui Non Imprimer Haut de page La rédaction vous conseille :Les destinations les plus demandées sur le site du Routard en 2014La candidature de la France à l'Exposition universelle 2025, c'est parti!Une région de France désignée meilleure destination 2015 par le National Geographic Traveler Isabelle de Foucaud auteur 60 abonnés Journaliste au service Économie Ses derniers articles La France mise sur ses régions pour faire sortir les touristes étrangers de ParisDes soldes sous le signe des achats utiles de vêtements et de chaussuresLes tarifs de la SNCF augmenteront de 2,6% en 2015 Services Partenaires Sur le même sujet TourismeLaurent FabiusBordeauxAlpesVal-de-LoireTarn-et-GaronneAlsaceNormandieAuvergneBiarritzBourgogneLyonVosgesIle-de-FranceTerritoires Kidzania, le parc d'attractions qui divise les parentsTripAdvisor va mettre les bouchées doubles pour LafourchetteL'absence de neige plombe le début de saison des stationsPas de souvenirs pour les visiteurs de la Tour Eiffel Thématique : Tourisme Conjoncture + récents + commentés + partagés Le pacte de responsabilité n'a pas rétabli la confiance du patronatLes Lituaniens les plus âgés ont connu sept monnaies différentesLa fin de la taxe à 75 %, un symbole anti-entrepriseLoi Macron : les professions libérales portent plainte à Bruxelles Plus d'articles Conjoncture Réagir à cet article Publicité 0 commentaire Précédent Suivant La boutique en ligne du Figaro Découvrir L'actu en temps réel avec Le Figaro Suivre Le Figaro dès 22h sur votre ordinateur Lire Suivez l'évolution de vos conditions météo En savoir + Testez vos connaissances ! Des cadeaux à gagner Jouer Suivez Le Figaro sur Facebook Découvrir Plus de 500 000 annonces immobilières Rechercher Passez votre annonce dans le Carnet du Figaro Découvrir Le vin du mois en exclusivité - prix direct propriété Découvrir Plan du site Charte CGU CGV Infos cookies FAQ Contact Abonnements Services Mentions légales Publicité Sitemap