À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

Nord du Lot : Gilles Gely, unijambiste, se lance sur les chemins de St Jacques de Compostelle | Vie Quercynoise Inscription Connexion au compte L'Entretien Lot Politique Economie Vivre dans le Lot Chrétiens en Quercy Agriculture Sports Brèves Localités Grand Cahors Vallée du Lot Quercy Blanc Figeacois Bouriane Causse Central Nord du Lot Faits divers Tribunal Sortir Nos coups de coeur Agenda Programmes cinémas Tribune libre Les Unes Je m'abonne Recherche Ma commune Accueil > Articles > Localités > Nord du Lot > Nord du Lot : Gilles Gely, unijambiste, se lance sur les chemins de St Jacques de Compostelle   22 janvier 2015 - 11h54Nord du Lot, Vivre dans le Lot Nord du Lot : Gilles Gely, unijambiste, se lance sur les chemins de St Jacques de Compostelle L'homme se lance ce printemps dans l'aventure pour venir en aide aux enfants handicapés. Gilles Gely©AD   Par notre correspondant Le mardi 7 avril 2015, nombre de médias devrait se positionner place Pierre Betz à Souillac. C'est que Gilles Gely, habitant de Lachapelle-Auzac bien connu dans la ville, à l'aube de ses 79 ans, a choisi ce point de départ pour s'aventurer jusqu'aux contreforts des Pyrénées, empruntant les sentiers de randonnée, s'en écartant parfois pour rendre visite à ses petits privilégiés, les enfants handicapés. Il parcourra quelque 700 kilomètres, distance qui l'amènera à Saint-Jean-Pied- de-Port au Pays Basque. A l'automne, l'an prochain peut-être, il réalisera l'autre partie du chemin, celle qui conduit à Saint-Jacques de Compostelle. L'homme qui se lance dans l'aventure est amputé de la jambe droite à 10 centimètres au-dessous du genoux. Il est porteur d'une prothèse.   Son pied écrasé, il a dû être amputé « Le 18 janvier 2012, je suis monté sur un arbre pour couper une branche. Je suis tombé et la branche a écrasé le bout de mon pied. J'étais seul. Je suis rentré à la maison à plat ventre pour me fabriquer un garrot. Le pied avait traîné dans la terre. Si j'avais eu un couteau dans la poche, je crois que je l'aurais fini de le couper. Mais j'ai appelé le 112. En raison du brouillard, l'hélicoptère n'a pu décoller de Limoges et nous avons dû attendre les secours durant 3 heures. Une greffe a été tentée. J'ai souffert le martyre durant 2 mois. La gangrène allait s'y mettre... Dès l'instant où, amputé de la jambe, j'ai pu me déplacer et visiter d'autres malades, j'ai pensé : vouloir, c'est pouvoir. De les voir, plus handicapés que moi physiquement et moralement m'a conduit à vivre au jour le jour, dans l'aventure. Je dis toujours qu'il y a pire que moi. » confie t-il. Et là n'est pas le seul handicap de Gilles Gely : son oeil droit est totalement aveugle. L'homme est serein, doté d'un moral d'acier et extrêmement motivé. Un état d'esprit qui lui permet d'effectuer entre 3 et 4 heures de marche par jour et de rallonger progressivement la distance parcourue. Il puise toute son énergie et trouve sa motivation dans son envie d'aider en permanence les enfants handicapés. « A l'ACCES 46 de Martel, j'ai distribué des bonbons aux enfants. C'était très émouvant. Je les ai étalés sur une tablette, dans le couloir. Trois d'entre eux sont venus vers moi et moi à eux. Et le contact a été de suite établi. Dans leurs yeux, j'ai lu un appel à la tendresse. » relate t-il avant de poursuivre : « On ne peut rien refuser à un enfant. Un enfant est tout amour, fruit de l'amour et de la nature. »   Gilles Gely, ici en entraînement à la marche, sera l'un des premiers hommes à traverser les Pyrénées avec une prothèse. © AD   Une démarche très pure Après le centre de Martel, Gilles Gely doit visiter d'autres centres lotois : celui de Fons, Perce-Neige à Gourdon, Le Mas de la Tour à Lalbenque et Catus, le centre Genyer à Cazals, d'autres associations. Car sa démarche n'est ni prétentieuse, ni destinée à gagner de l'argent, ni politique. Elle n'est pas davantage religieuse, bien qu'il soit un chrétien très croyant, non pratiquant. Il invite d'ailleurs toute personne qui voudrait bien se joindre à lui à former un groupe de marcheurs, à réaliser le chemin de Saint-Jacques et surtout à faire la connaissance des enfants handicapés. Pour réaliser son projet, Gilles Gely a besoin de fonds. Aussi, lance t-il un appel aux sponsors. Aussi, est-il en train de rédiger des courriers qu'il adresse aux banques, aux entreprises dont Protéor, fabriquant spécialisé dans le handicap et l'orthopédie, à divers organismes. « Tous les bénéfices seront intégralement reversés à une ou plusieurs associations pour handicapés (suivant la somme récoltée). » tient-il à préciser.   Qui est Gilles Gely ? Avant d'accomplir son service militaire, à l'âge de 18 ans, Gilles Gely a été réquisitionné en tant que Compagnon du Devoir. Dans les années 50, dans les Vosges dont il est originaire, il a connu l'abbé Pierre. « Il faisait moins 30°. Il fallait monter des bâtiments d'urgence pour les sans-abris. Pour les concevoir, nous ramassions tout ce qui pouvait être récupéré : papier, tissu, verre... Les canalisations gelaient à un mètre de profondeur. Il y avait 30 centimètres de glace sur les chemins. Il fallait mettre des chiffons sous les chaussures pour pouvoir marcher. » explique t-il. Gilles Gely a par ailleurs reçu la Croix de la valeur militaire, la médaille des Anciens Combattants, le titre de reconnaissance de la guerre, la médaille commémorative d'Afrique du Nord et d'autres récompenses. Il est titulaire d'un brevet de parachutisme. Il a fait partie d'une section d'intervention et a été largué en renfort pour sauver des vies. « C'est une ironie du sort, dit-il, j'ai sauté des centaines de fois sans me casser la jambe. » ANNIE DURAND Articles pouvant vous intéresser Souillac : Gilles Liébus espère voir le Nord du Lot enfin unifié Montcuq : St-Jacques de Compostelle éveille les consciences Le Schéma de cohérence territoriale du nord du Lot est lancé Montcuq : ouverture d'un chemin vers Saint-Jacques de Compostelle Nord du Lot : Gilles Liébus, candidat à la présidence de CAUVALDOR Commenter   Cliquez ici pour annuler la réponse. Nom (requis) Email (ne sera pas visible) (requis)   aucun commentaire jusqu'à maintenant   > Envie de réagir : Commenter   L'article a été vu 18 fois Que vous inspire l'attentat contre "Charlie hebdo", qui a fait 12 morts et 8 blessés graves ? L'indignation, la révolte, contre le terrorisme. Nous payons la politique étrangère de la France au Maghreb et au Moyen Orient. C'est le Front national qui va bénéficier de ce drame. Il ne fallait pas caricaturer le prophète Mahomed et l'Islam. Voir les résultats  Chargement ... Cahors   Température : 5°C / 1°C Vent : 4.83 km/h - NO Levé : 8:20 am Couché : 5:51 pm » plus d'infos EMPLOI : Journée Portes Ouvertes du Pôle Formation de la CCI du Lot POPULATION LOTOISE : Les nouveaux chiffres officiels de l'INSEE GENDARMERIE : annonce de la fermeture de la brigade de Latronquière ELECTIONS DÉPARTEMENTALES : Jean-Jacques Raffy candidat ! LALBENQUE : cours de la truffe CHIFFRES CLÉS : pour comprendre l'évolution de la famille française LOGEMENTS SOCIAUX : La Région Midi Pyrénées soutient la politique de rénovation de la Ville de Cahors GRAND CAHORS : Vote unanime du conseil communautaire pour le maintien des dessertes et des services ferroviaires en gare de Cahors   RubriquesLot Localités Faits divers Annonces judiciaires et légales Contact rédactionRédaction Voix Du JuraContact Rédaction Informations Légales   En direct - Nord du Lot, Vivre dans le LotNord du Lot : Gilles Gely, unijambi... - Programmes cinémas, SortirLe programme de toutes les salles l... - BrèvesEMPLOI : Journée Portes Ouvertes d... - Faits divers, Vivre dans le LotMétéo : la neige et le verglas ar... - Faits diversFaits divers : un vieil homme volé... Contact commercialPetites annonces Publicité Annonces judiciaires et légales AbonnementAbonnement