À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

Surf - La marche à pied : un sport extrême ? X En poursuivant votre navigation sur e-adrenaline.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts, pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux. En savoir plus. sports de a à z AlpinismeAutresBase jumpBmxBoardercrossBodyboardBodysurfChute libreCrashed iceCyclismeEscaladeFlyboardFmxFreeflyHighlineKayakKitesurfLongboardMonocycleMotocrossMotoneigeParapenteParkourPlongeonPlongéeRallyeRollerSaut pendulaireSkateboardSkiSki baseSkicrossSkimboardSlacklineSnowboardSnowkiteSnowscootSnowskateSpeed flySpeedridingStand up paddleSurfTrailTrialVoileVttWakeboardWakeskateWakesurfWaterskiWindsurfWingsuit univers eauterreneigeairurbain Concours FWT 2015 Meteo Webcam à la une : Carpe Diem FWT 2015 X-Games 2015 #MakeItHappen Cheers L'Équipe.fr L'Équipe 21 L'Équipe Magazine France Football.fr Adrénaline L'Équipe Ilosport L'Équipe Sport&Style Roustan TV sports de a à z AlpinismeAutresBase jumpBmxBoardercrossBodyboardBodysurfChute libreCrashed iceCyclismeEscaladeFlyboardFmxFreeflyHighlineKayakKitesurfLongboardMonocycleMotocrossMotoneigeParapenteParkourPlongeonPlongéeRallyeRollerSaut pendulaireSkateboardSkiSki baseSkicrossSkimboardSlacklineSnowboardSnowkiteSnowscootSnowskateSpeed flySpeedridingStand up paddleSurfTrailTrialVoileVttWakeboardWakeskateWakesurfWaterskiWindsurfWingsuit univers eauterreneigeairurbain services Concours FWT 2015 Meteo Webcam à la une : Carpe Diem FWT 2015 X-Games 2015 #MakeItHappen Cheers La marche à pied : un sport extrême ? Chutes de neige : Romain Grojean s'est gavé aux Arcs ! Will Gadd escalade les chutes du Niagara gelées Cédric Dumont saute en wingsuit au-dessus des pyramides de Gizeh Un masque révolutionnaire : l'Aerospace de Julbo Compilation des crashs du film Hangout de PVS Un risque d'avalanche très élevé dans nos massifs Cheers : virée au pays de la neige tombante ! SNEAKY SNAILS - ÜKS ÕHTU TALLINNA LUMEPARGIS The Crap Show 2015 #2 LAAX On a testé pour vous la plongée sous glace We are the faction collective : le premier épisode de la saison 2 Entretien exclusif avec Anne-Flore Marxer ! Mind the Gap : le making of de « UnReal » Kevin Rolland nous parle de la finale des X-Games Jaws balaye tout sur son passage Le Red Bull Crashed Ice revient à Helsinki ! La descente de la victoire de Kyle Croxall surf La marche à pied : un sport extrême ? Accueil eau surf 0 partage Partager Tweeter   02/02/2015 à 11:00 Rédigé par Peyo LIZARAZU L'année dernière, j'ai eu le plaisir de m'immerger dans le monde de la marche à pied. Rares sont ceux qui ne savent pas marcher. Je souhaite à ces personnes dont la mobilité est réduite, de retrouver le bonheur de la marche sans entrave. Je ne savais pas que la marche pouvait être une activité extrême, jusqu'en 2014, jusqu'à que je découvre, grâce à un ami, le chemin de Saint Jacques, et grâce à un livre, la vie de Sarah Marquis. Sarah Marquis en Australie. - Crédit : ©DR Je veux commencer ce premier blog de 2015 en partageant avec vous un de mes moments forts de 2014. Malgré ces belles vagues régulières que nous avons eues la chance de surfer en Europe, et sur la Côte basque, j'ai aussi pu découvrir le plaisir de la marche. Marcher, cette activité de base, ce défi physique pour le petit enfant qui titube pour la première fois sur ses jambes arquées, s'est révélé à mes yeux dans toute sa dimension. Il y a un an tout juste, un ami qui fêtait ses 40 ans me confia son souhait de prendre six semaines de congés pour célébrer ce fameux quarantième anniversaire en marchant depuis son domicile girondin jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle sur la pointe nord-ouest de l'Espagne. Connaissant l'agenda plutôt chargé de ce dirigeant d'entreprise, je dois admettre avoir d'abord été dubitatif à l'évocation de son projet. Mais je fis une promesse. En avril, c'est un ami commun qui m'a annoncé la nouvelle : « Il est parti pour Saint Jacques ! » « A pied ?», ai-je demandé. La réponse fut positive. Il est donc parti à pied, depuis chez lui, à Pauillac. Au programme : 1 000 kilomètres en 6 semaines, sac à dos sur le dos, quelques amis sur la route. Et de nombreux autres à rencontrer. Apres une grosse semaine de marche dans les forêts girondines et landaises, il a traversé l'Adour pour arriver sur la Côte basque, un jeudi soir pour une nuit de repos bien méritée dans le village de Guéthary. Je n'avais plus aucune raison de ne pas respecter ma promesse : je l'ai donc accompagné dans son périple pendant 3 jours. Je suis originaire de la ville frontalière d'Hendaye, point de passage d'une des voies vers "Saint-Jacques". J'ai vu durant toute ma jeunesse de nombreux marcheurs passer mais je n'avais jamais soupçonné un tel monde. Mon domicile familial, situé à proximité de la rue "Santiago", avait banalisé la dimension hautement symbolique de ce nom d'adresse évocateur. Ces petits signes disséminés çà et là sur les murs des villes n'avaient jamais attiré mon attention. Jusqu'au jour où je suis allé marcher sur le chemin de "Saint-Jacques"... J'avoue : j'y ai pris du plaisir, celui de l'effort, de l'effort lent, à taille et temps humains. Vraie découverte et vrai apprentissage à une époque où le temps donne toujours l'impression de faire défaut et où seules les performances extrêmes semblent importer. 48 heures inoubliables Suite à cette première, je suis retourné dix jours plus tard retrouver mon pèlerin devenu "Peregrino" (traduction en espagnol du nom pèlerin) sur une route de la région côtière des Asturies, en Espagne. Ce fut 48 heures inoubliables de jeux de piste à trouver ces flèches jaunes et ces coquilles de Saint-Jacques indiquant la bonne direction, à travers champs, villes, villages, cols et églises... Je n'ai pas pu venir à sa rencontre pour son arrivée sur le perron de la Cathédrale de Saint-Jacques mais ses parents étaient là pour le féliciter d'avoir parcouru en six semaines ces 1 000 kilomètres à la force de ses jambes et de sa motivation. Merci à lui de m'avoir poussé à découvrir cette autre manière de sentir mon corps connecté intensément avec ma tête. Merci d'avoir donné vie à ces milliers de bornes jalonnant la route vers "Saint-Jacques" demeurées invisibles à mes yeux durant tant d'années. Merci aussi de m'avoir fait indirectement découvrir l'histoire ancienne de mon quartier où se trouvait, durant les siècles passés, un abri pour pèlerins malades. J'ai été éduqué dans la croyance mais je ne suis pas pratiquant. Cette manière d'associer le corps et l'esprit, tout en gardant un certain sens de l'amitié et du plaisir, m'a clairement touché. Merci Jean-Charles et félicitations ! Sauvage par nature, de Sarah Marquis / ©DR 25 septembre 2014. Alors que je pense souvent à cette aventure sur le chemin de "Saint-Jacques", et à ces moments partagés, je découvre dans un article de presse la vie de Sarah Marquis. Sarah est Suisse, Francophone, et son livre est aujourd'hui uniquement disponible en français. Néanmoins, c'est bien dans le New York Times que je découvre en pleine page la vie et l'expérience de marche de 1000 jours et 1000 nuits de Sarah Marquis. L'article commence en remémorant l'expédition de l'anglais Robert Falcon Scott au pôle sud et enchaîne en proposant deux définitions. Alors que le terme "Explorateur" suggère un pionnier à la morale supérieure, "l'Aventurier" implique, par opposition, selon la journaliste, un narcissique accro à l'adrénaline. Ces descriptions me laissaient d'abord perplexes. Je n'avais jamais réfléchi à de telles subtilités et en même temps, elles paraissaient limpides et pleines de sens. La journaliste qualifiait Sarah Marquis d'exploratrice. Ce fut assez pour me pousser  à acheter ce livre. Apres plusieurs missions plus humbles mais tout aussi impressionnantes, c'est en 2010 que la Suissesse a décidé de s'embarquer pour la marche de sa vie. Méticuleusement préparée, elle a eu pour objectif de traverser la Sibérie, la Mongolie, le désert de Gobie, la Chine, le Laos, la Thaïlande et, pour finir, l'Australie... Pourquoi ? Afin d'y retrouver un petit arbre et de vivre pleinement sur la route. J'adore le décalage entre la dimension énorme de l'effort physique et cet objectif qui semble si banal mais en même temps si intime et profond. Je retiens de ce récit passionnant des réflexions et des thèmes déjà partagés sur ce blog. Comme celui du plaisir de faire une activité physique tout en s'exposant au danger et à la mort. Celui qui traite de l'importance de la préparation personnelle, du matériel et de la présence d'une équipe de soutien pour des projets ambitieux.Je retiens aussi, en cette époque triste où la liberté d'expression est âprement discutée, la description ironique faite par Marquis de son passage par les chemins de l'Empire du Milieu. Elle se fera subtiliser son téléphone par des écoliers pour se le faire remettre par des instituteurs. Après trois 3 semaines de marche et de solitude, son interception par les forces de police dans les profondeurs les plus reculées de la forêt vierge lui fera comprendre que l'épisode des écoliers et des instituteurs n'étaient pas si banal et que son téléphone aurait été certainement modifié... Les descriptions détaillées de Marquis vous emporteront littéralement sur la route avec elle. Je veux continuer la marche. Et qui sait si cette année 2015, celle aussi de mes 40 ans, me verra prendre "le chemin". Merci à vous qui m'avez fait découvrir ce plaisir. Je vous dédis ce blog et vous recommande ce livre, surtout à vous Dominique et FIX. Je sais bien que la marche et ses bienfaits vous ont été d'un grand soutien pour avancer depuis quelques années. Bonne route.Peyo LIZARAZU @lizarazu_peyo Tags associés eau surf Peyo Lizarazu 0 partage Partager Tweeter   Connectez-vous pour laisser un commentaire ou inscrivez-vous connectez-vous connexion ou Ou avec Google : Bravo !Il ne vous reste plus qu'à choisir un pseudo disponible : J'ai lu et j'accepte les conditions générales d'utilisation Valider Félicitations! Votre compte L'Équipe.fr vient d'être créé. Terminer Vous êtes connecté en tant que Déconnexion poster votre commentaire articles similaires surf Le 02/02/2015 à 11h00 La marche à pied : un sport extrême ? surf Le 28/01/2015 à 16h08 Jaws balaye tout sur son passage surf Le 28/01/2015 à 14h07 22 janvier 2015 : superbe session à Quiberon surf Le 27/01/2015 à 15h03 Kai Lenny dans son jardin dans un Jaws dantesque top news les + vues les + partagées 1 vtt La descente folle de Marcelo Gutierrez en Colombie 2 ski Kevin Rolland nous parle de la finale des X-Games 3 ski L'énorme run de Loïc Collomb-Patton à Chamonix en caméra embarquée 4 ski Superpipe X-Games Aspen 2015 : Kevin Rolland stratosphérique 5 ski Bode Miller replaque un 360 en pleine course de Géant 1 vtt La descente folle de Marcelo Gutierrez en Colombie 2 ski L'énorme run de Loïc Collomb-Patton à Chamonix en caméra embarquée 3 ski Bode Miller replaque un 360 en pleine course de Géant 4 plongée On a testé pour vous la plongée sous glace 5 ski Un risque d'avalanche très élevé dans nos massifs top contenu ski Superpipe X-Games Aspen 2015 : Kevin Rolland stratosphérique Haut Accueil Services Concours FWT 2015 Meteo Webcam eau Bodyboard Bodysurf Flyboard Kayak Kitesurf Longboard Plongeon Plongée Skimboard Stand up paddle Surf Voile Wakeboard Wakeskate Wakesurf Waterski Windsurf neige Alpinisme Boardercross Crashed ice Motoneige Ski Skicross Snowboard Snowkite Snowscoot Snowskate Speedriding air Base jump Chute libre Freefly Parapente Saut pendulaire Ski base Speed fly Wingsuit terre Autres Escalade Fmx Monocycle Motocross Rallye Slackline Trail Trial Vtt urbain Bmx Cyclisme Highline Parkour Roller Skateboard © L'Équipe 24/24 2014 - Tous droits réservés Contact - C.G.U. Webcam HD - Surf Report L'Équipe.fr FranceFootball Ilosport L'Équipe L'Équipe Magazine Sport&Style Le Parisien.fr ASO Amaury Médias PresseSports Groupe Amaury