À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

Chemins de Compostelle : un enchantement entre Longpont et Chamarande Ma ville édition abonnés Nous suivre : Se connecter avec Facebook Le Parisien leParisien.fr sur Twitter @le_Parisien Suivre Menu Actualités Sports Culture & Loisirs Le Parisien TV La Parisienne Étudiant À la une Société Faits divers Politique Économie Auto International People Insolite High-Tech Sciences Ma Terre Santé Blogs Interactif En direct Football PSG Les Bleus Euro 2016 Sports IDF Sports Oise Rugby Formule 1 Hippisme Tennis JO 2024 Autres sports Tour de France À la une TV Cinéma Musique Livres Voyages Restaurants Billetterie Actualités Sports Loisirs & spectacles Ile-de-France & Oise La Parisienne Insolite Emissions Mode Beauté People Société Déco Cuisine Santé Horoscope Évasion Forums L'actu étudiant Orientation Jobs et stages Se loger Sortir Forums Photos Participez ! Pratique Abonnés Mon compte Articles exclusifs Les articles Le Fait du jour L'actualité Sports Vie pratique Loisirs & spectacles Les indiscrets Infos locales Commune ou code postal Ma ville PSG Articles exclusifs Journaux Le Magazine Le club Mes informations Mes newsletters Mes achats Me déconnecter Paris Hauts-de-Seine Seine-Saint-Denis Val-de-Marne Seine-et-Marne Yvelines Essonne Val-d'Oise Oise France Actualités Sorties Cinéma Concerts Expositions Soirées Théâtre Transports Info service Administrations Sports Santé Enfants Marchés et vides-greniers Parcs et jardins Immobilier élections Auto / Moto Ma ville édition abonnés Nous suivre : Se connecter avec Facebook Le Parisien leParisien.fr sur Twitter @le_Parisien Suivre Menu Actualités Sports Culture & Loisirs Le Parisien TV La Parisienne Étudiant À la une Société Faits divers Politique Économie Auto International People Insolite High-Tech Sciences Ma Terre Santé Blogs Interactif En direct Football PSG Les Bleus Euro 2016 Sports IDF Sports Oise Rugby Formule 1 Hippisme Tennis JO 2024 Autres sports Tour de France À la une TV Cinéma Musique Livres Voyages Restaurants Billetterie Actualités Sports Loisirs & spectacles Ile-de-France & Oise La Parisienne Insolite Emissions Mode Beauté People Société Déco Cuisine Santé Horoscope Évasion Forums L'actu étudiant Orientation Jobs et stages Se loger Sortir Forums Photos Participez ! Pratique Abonnés Mon compte Articles exclusifs Les articles Le Fait du jour L'actualité Sports Vie pratique Loisirs & spectacles Les indiscrets Infos locales Commune ou code postal Ma ville PSG Articles exclusifs Journaux Le Magazine Le club Mes informations Mes newsletters Mes achats Me déconnecter Paris Hauts-de-Seine Seine-Saint-Denis Val-de-Marne Seine-et-Marne Yvelines Essonne Val-d'Oise Oise France Actualités Sorties Cinéma Concerts Expositions Soirées Théâtre Transports Info service Administrations Sports Santé Enfants Marchés et vides-greniers Parcs et jardins Immobilier élections Auto / Moto Suivez l'actu près de chez vous Actualités Sports Ma ville Culture & Loisirs Le Parisien TV Photos Participez ! La Parisienne Étudiant Pratique Abonnés Toute l'actualité, 07 Juillet 2015, mis à jour à 20h03 Me déconnecter Paramètres Ouvrir Mes informations Newsletters Mes achats Mon compteInscrivez-vous Abonnez-vous : à partir de 1EUR à suivre Circulation Résultats du Bac 14 juillet Idées sorties Météo Se connecter avec Facebook Le Parisien leParisien.fr sur Twitter @le_Parisien Suivre Paris Hauts-de-Seine Seine-Saint-Denis Val-de-Marne Seine-et-Marne Yvelines Essonne Val-d'Oise Oise France Actualités Sorties Cinéma Concerts Expositions Soirées Théâtre Transports Info service Administrations Sports Santé Enfants Marchés et vides-greniers Parcs et jardins Immobilier élections Auto / Moto Saint-Sulpice-de-Favières ZEN Ma ville Essonne Actualités Chemins de Compostelle : un enchantement entre Longpont et Chamarande Cédric Saint-Denis | 07 Juil. 2015, 19h28 | MAJ : 07 Juil. 2015, 19h28 Tweeter 1 Saint-Sulpice-de-Favières, jeudi 2 juillet 2015. L'écrivain Prosper Mérimée tomba amoureux en son temps de l'église de cet adorable village de 350 habitants. (LP/C.S.-D.) SERIE ETE (3/5). Toute la semaine, nous suivons à pied le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle qui traverse du nord au sud l'Essonne, vers Orléans. Aujourd'hui, 3e étape entre Longpont et Chamarande (26 km).Des promenades ombragées, de petits villages adorables, la troisième étape des chemins de Compostelle entre Longpont-sur-Orge et Chamarande est un vrai enchantement.Le parc de Lormoy, à Longpont-sur-Orge, donne le ton. Des enfants jouent sur des terrains à côté de la basilique. Des retraités se baladent sur la promenade aménagée par le syndicat de la vallée de l'Orge. Le magnifique château de Lormoy, aujourd'hui transformée en maison de retraite médicalisée, domine fièrement l'ensemble. Longpont-sur-Orge, jeudi 2 juillet. Le château de Lormoy abrite actuellement une maison de retraite médicalisée. (LP/C.S.-D.) Longpont-sur-Orge, le 2 juillet. Le parc de Lormoy. (LP/C.S.-D.) La joie des pèlerins s'estompe un moment au franchissement de la N 104. Fort heureusement, hormis le bruit constant de la Francilienne, la marche reprend des airs de vacances au bassin de Carouge. Sur cet écrin artificiel et espace protégé de Brétigny-sur-Orge, cormorans et oiseaux d'eau trouvent refuge.Nulle trace en revanche de pèlerins sur le chemin bien indiqué du GR 655 est. Après 7 km, l'arrivée à Saint-Germain-lès-Arpajon est ternie par la fermeture de l'église. Impossible donc voir les reliques de saint Corbinien, né dans la commune en 680 et qui évangélisa la Bavière (il y est toujours célébré).L'église romane Saint-Clément d'Arpajon, 2,5 km plus loin, est en revanche ouverte avec de jolis vitraux à l'intérieur. En descendant la Grande rue de la capitale du haricot se profile la magnifique halle du XVe siècle, classée monument historique. La halle d'Arpajon est un des emblèmes de la capitale du haricot. (LP/C.S.-D.) A une terrasse, deux pèlerins reconnaissables à leur coquille autour du cou se désaltèrent. « Nous venons de Berlin. C'est notre 50e jour de marche », explique Salvador, originaire de Barcelone. Les deux courageux ont fini leur journée, Arpajon constituant la fin officielle de la 2e étape (lire par ailleurs).Pas de repos pour moi, il faut reprendre la route par un chemin agricole vers Boussy-sous-Saint-Yon avant de traverser des champs. Dans la commune, à la sortie de l'école Saint-Thomas-Becket (du nom de l'évêque martyr du XIIe comme la jolie église avoisinante), un enfant s'exclame : « Tu te rends compte, maman, c'est la dernière fois que j'ai mis les pieds ici », dit-il entre fierté et déception. Boissy-sous-Saint-Yon. L'église Saint Thomas Becket tire son nom de l'évêque martyr du XIIe. (LP/C.S.-D.) Pas de déception en revanche pour le promeneur. Malgré la fatigue croissante, la fin du parcours est divine. La montée dans le bois de Baville offre en descente un joli panorama sur le délicieux village de Saint-Sulpice-de-Favières, niché au coeur de la vallée de la Renarde. Une centaine de maisons en pierres apparentes entourent l'église gothique du XIIIe siècle, que Prosper Mérimée, l'auteur de « Carmen », qualifia en son temps de « plus belle église de village de France ».Itinéraire oblige, je suis contraint de reprendre la route et de traverser la N 20. Hormis cet intermède désagréable, mes yeux sont à nouveau grands ouverts dans les champs remontant vers Torfou et son église. L'endroit est idyllique. Après sept heures de marche, l'arrivée sur Chamarande et son domaine départemental ressemble avec les couleurs de fin de journée à un doux rêve. Antonio et Salvador, deux pèlerins venus d'Espagne. (LP/C.S.-D.) Ces pèlerins espagnols sont partis de Berlin ! Sous la halle du XVe siècle d'Arpajon, ce jeudi midi, Antonio et Salvador font une pause à l'ombre. Avec une dizaine de kilos dans leur sac à dos, atteindre Saint-Jacques-de-Compostelle ressemble pour le coup à un chemin de croix. Ces deux pèlerins espagnols expérimentés ont pourtant pris l'essentiel pour leur périple. « Une seule paire de chaussures, trois tee-shirts, deux shorts et un pantalon, détaille Salvador, originaire de Barcelone. Mais on a aussi pris nos affaires pour le froid. Il y a deux semaines, en Belgique, c'était bien nécessaire. »Les deux amis, âgés de 62 et 67 ans, se sont élancés le 14 mai depuis Berlin. « Nous avons choisi la capitale allemande car c'est une ville emblématique, explique Salvador. La veille, c'était la communion de ma petite-fille de 3 ans ». Sur la fermeture éclair de son gros sac se balance un des doudous de la petite. Comme un remontant quand le moral est dans les chaussettes.Autour du cou, Salvador porte également une coquille Saint-Jacques. « Nous avions rejoint Compostelle depuis Rome il y a trois ans », relate Antonio. Sur son blog, qui relate leur marche jour après jour (www.aladren.net), ce natif de Saragosse détaille chacun des pèlerinages effectués depuis 1999.Cette fois, la découverte des chemins d'Europe du Nord apporte son lot de difficultés. « Entre Berlin et Leipzig (Allemagne), c'est très mal signalé. Un peu mieux entre Leipzig et Cologne. Mais de nouveau rien entre Reims et Paris, déplore Salvador. A Paris, nous avons pris le train pour rejoindre directement Palaiseau. »Les bâtons de pèlerins, le parapluie pour se protéger de la pluie et du soleil : Antonio et Salvador sont très bien organisés. (LP/C.S.-D.)L'étape qu'ils viennent d'effectuer entre Palaiseau et Arpajon les font d'ailleurs pester. « C'était horrible. On n'a pas trouvé le chemin. On a marché le long de la N 20. C'était très dangereux », se plaignent-ils.Autre changement par rapport aux chemins espagnols ou du sud de la France : ils ne croisent pas grand monde. « L'idée du voyage, c'est le partage. L'ambiance des auberges avec les autres pèlerins me manque un peu », avoue Salvador. Pour autant, ce grand-père sportif ne perd pas le sourire. « Regarde, j'ai ma bandera (drapeau) que je déploie dans toutes les grandes villes », dit-il. Le drapeau a ainsi été fièrement arboré à Paris, devant l'Arc de Triomphe, où ces pèlerins ont joué pour une fois aux touristes ordinaires. C.S.-D. Des champs menant au village de Torfou. (LP/C.S.-D.) SERIE ETE (3/5). Toute la semaine, nous suivons à pied le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle qui traverse du nord au sud l'Essonne, vers Orléans. Aujourd'hui, 3e étape entre Longpont et... > Venez débattre et poser vos questions sur nos forums ! Pour lire l'article complet toute l'actu du parisien 2EUR99par mois J'en profite Déjà inscrit ? > Mot de passe oublié ? Vous possédez un compte Facebook ou Google ? Connexion avec Facebook Connexion avec Google Tweeter édition abonnés Ma ville Essonne Actualités Chemins de Compostelle : un enchantement entre Longpont et Chamarande Cédric Saint-Denis | 07 Juil. 2015, 19h28 | MAJ : 07 Juil. 2015, 19h28 Saint-Sulpice-de-Favières, jeudi 2 juillet 2015. L'écrivain Prosper Mérimée tomba amoureux en son temps de l'église de cet adorable village de 350 habitants.Illustration. (LP/C.S.-D.) SERIE ETE (3/5). Toute la semaine, nous suivons à pied le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle qui traverse du nord au sud l'Essonne, vers Orléans. Aujourd'hui, 3e étape entre Longpont et Chamarande (26 km).Des promenades ombragées, de petits villages adorables, la troisième étape des chemins de Compostelle entre Longpont-sur-Orge et Chamarande est un vrai enchantement.Le parc de Lormoy, à Longpont-sur-Orge, donne le ton. Des enfants jouent sur des terrains à côté de la basilique. Des retraités se baladent sur la promenade aménagée par le syndicat de la vallée de l'Orge. Le magnifique château de Lormoy, aujourd'hui transformée en maison de retraite médicalisée, domine fièrement l'ensemble. Longpont-sur-Orge, jeudi 2 juillet. Le château de Lormoy abrite actuellement une maison de retraite médicalisée. (LP/C.S.-D.) Longpont-sur-Orge, le 2 juillet. Le parc de Lormoy. (LP/C.S.-D.) La joie des pèlerins s'estompe un moment au franchissement de la N 104. Fort heureusement, hormis le bruit constant de la Francilienne, la marche reprend des airs de vacances au bassin de Carouge. Sur cet écrin artificiel et espace protégé de Brétigny-sur-Orge, cormorans et oiseaux d'eau trouvent refuge.Nulle trace en revanche de pèlerins sur le chemin bien indiqué du GR 655 est. Après 7 km, l'arrivée à Saint-Germain-lès-Arpajon est ternie par la fermeture de l'église. Impossible donc voir les reliques de saint Corbinien, né dans la commune en 680 et qui évangélisa la Bavière (il y est toujours célébré).L'église romane Saint-Clément d'Arpajon, 2,5 km plus loin, est en revanche ouverte avec de jolis vitraux à l'intérieur. En descendant la Grande rue de la capitale du haricot se profile la magnifique halle du XVe siècle, classée monument historique. La halle d'Arpajon est un des emblèmes de la capitale du haricot. (LP/C.S.-D.) A une terrasse, deux pèlerins reconnaissables à leur coquille autour du cou se désaltèrent. « Nous venons de Berlin. C'est notre 50e jour de marche », explique Salvador, originaire de Barcelone. Les deux courageux ont fini leur journée, Arpajon constituant la fin officielle de la 2e étape (lire par ailleurs).Pas de repos pour moi, il faut reprendre la route par un chemin agricole vers Boussy-sous-Saint-Yon avant de traverser des champs. Dans la commune, à la sortie de l'école Saint-Thomas-Becket (du nom de l'évêque martyr du XIIe comme la jolie église avoisinante), un enfant s'exclame : « Tu te rends compte, maman, c'est la dernière fois que j'ai mis les pieds ici », dit-il entre fierté et déception. Boissy-sous-Saint-Yon. L'église Saint Thomas Becket tire son nom de l'évêque martyr du XIIe. (LP/C.S.-D.) Pas de déception en revanche pour le promeneur. Malgré la fatigue croissante, la fin du parcours est divine. La montée dans le bois de Baville offre en descente un joli panorama sur le délicieux village de Saint-Sulpice-de-Favières, niché au coeur de la vallée de la Renarde. Une centaine de maisons en pierres apparentes entourent l'église gothique du XIIIe siècle, que Prosper Mérimée, l'auteur de « Carmen », qualifia en son temps de « plus belle église de village de France ».Itinéraire oblige, je suis contraint de reprendre la route et de traverser la N 20. Hormis cet intermède désagréable, mes yeux sont à nouveau grands ouverts dans les champs remontant vers Torfou et son église. L'endroit est idyllique. Après sept heures de marche, l'arrivée sur Chamarande et son domaine départemental ressemble avec les couleurs de fin de journée à un doux rêve. Antonio et Salvador, deux pèlerins venus d'Espagne. (LP/C.S.-D.) Ces pèlerins espagnols sont partis de Berlin ! Sous la halle du XVe siècle d'Arpajon, ce jeudi midi, Antonio et Salvador font une pause à l'ombre. Avec une dizaine de kilos dans leur sac à dos, atteindre Saint-Jacques-de-Compostelle ressemble pour le coup à un chemin de croix. Ces deux pèlerins espagnols expérimentés ont pourtant pris l'essentiel pour leur périple. « Une seule paire de chaussures, trois tee-shirts, deux shorts et un pantalon, détaille Salvador, originaire de Barcelone. Mais on a aussi pris nos affaires pour le froid. Il y a deux semaines, en Belgique, c'était bien nécessaire. »Les deux amis, âgés de 62 et 67 ans, se sont élancés le 14 mai depuis Berlin. « Nous avons choisi la capitale allemande car c'est une ville emblématique, explique Salvador. La veille, c'était la communion de ma petite-fille de 3 ans ». Sur la fermeture éclair de son gros sac se balance un des doudous de la petite. Comme un remontant quand le moral est dans les chaussettes.Autour du cou, Salvador porte également une coquille Saint-Jacques. « Nous avions rejoint Compostelle depuis Rome il y a trois ans », relate Antonio. Sur son blog, qui relate leur marche jour après jour (www.aladren.net), ce natif de Saragosse détaille chacun des pèlerinages effectués depuis 1999.Cette fois, la découverte des chemins d'Europe du Nord apporte son lot de difficultés. « Entre Berlin et Leipzig (Allemagne), c'est très mal signalé. Un peu mieux entre Leipzig et Cologne. Mais de nouveau rien entre Reims et Paris, déplore Salvador. A Paris, nous avons pris le train pour rejoindre directement Palaiseau. »Les bâtons de pèlerins, le parapluie pour se protéger de la pluie et du soleil : Antonio et Salvador sont très bien organisés. (LP/C.S.-D.)L'étape qu'ils viennent d'effectuer entre Palaiseau et Arpajon les font d'ailleurs pester. « C'était horrible. On n'a pas trouvé le chemin. On a marché le long de la N 20. C'était très dangereux », se plaignent-ils.Autre changement par rapport aux chemins espagnols ou du sud de la France : ils ne croisent pas grand monde. « L'idée du voyage, c'est le partage. L'ambiance des auberges avec les autres pèlerins me manque un peu », avoue Salvador. Pour autant, ce grand-père sportif ne perd pas le sourire. « Regarde, j'ai ma bandera (drapeau) que je déploie dans toutes les grandes villes », dit-il. Le drapeau a ainsi été fièrement arboré à Paris, devant l'Arc de Triomphe, où ces pèlerins ont joué pour une fois aux touristes ordinaires. C.S.-D. Des champs menant au village de Torfou. (LP/C.S.-D.) SERIE ETE (3/5). Toute la semaine, nous suivons à pied le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle qui traverse du nord au sud l'Essonne, vers Orléans. Aujourd'hui, 3e étape entre Longpont et... leparisien.fr Voir tous les articles de la rubrique 1 réaction Réagir sans compte ou Se connecter à mon compte Votre nom * Votre email * (ne sera pas visible) Votre réaction * Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée dans le Parisien / Aujourd'hui en France* * champs obligatoires Leynaud a publié le 7 Juillet 2015 à 15:42 ULTREIA Antonio et Salvador !!!!!! Signaler un abus Réagir Flash région 19:40 Les enfants à la fête à Taverny 19:40 Ils veulent la fin du « tout wi-fi » dans les bibliothèques jeunesse 19:40 Flins : les nouveaux salariés de Renault arrivent à l'usine 19:36 AP-HP : la trêve estivale n'aura rien de pacifique 19:32 Evadez-vous en famille à la Plaine d'été de Jouy-le-Moutier 19:32 Le nouveau président de l'Opievoy élu le 15 septembre 19:32 Trois intercommunalités briardes réfléchissent à une fusion 19:28 Herblay : les habitants consultés sur la future desserte des Bayonnes 19:28 Chemins de Compostelle : un enchantement entre Longpont et Chamarande 19:24 A Ivry, le bidonville Truillot sera évacué jeudi matin 19:24 La patronne des Verts en campagne à Chevry-Cossigny 19:24 Fin du suspens pour les candidats du baccalauréat au Mée-sur-Seine 19:20 Saint-Maur : des boîtes réservées aux courriers pour la mairie 19:20 A Vitry, l'élu qualifié de « salafiste » va porter plainte 19:16 Une bouche à incendie ouverte et la police caillassée à Athis 19:16 Cergy-Pontoise : le club de handball va déposer le bilan 19:16 Fontainebleau : après les champions, CitéSports veut séduire les patrons 19:12 Beauvais : le plan d'eau du Canada contrôlé sous toutes les coutures 19:08 Quatre parcs resteront ouverts toute la nuit le week-end jusqu'à fin août 19:08 Aéroports de Paris s'installera à Roissy en 2016 19:08 Vitry : le docteur Poupardin, « médecin rebelle », est décédé 19:08 Incendies à l'institut de la Tour et au Collège de France 19:04 Saint-Quentin-en-Yvelines teste un bus électrique 19:00 La tension monte autour des bouches d'incendie 19:00 La Courneuve : le projet de Central Park se précisera en octobre 19:00 Bac 2015 : 77,9 % de réussite dans l'Oise après le 1er groupe d'épreuves 18:56 TF1 réclame 20 000 euros à un couple d'Argenteuil 18:56 Réunion en mairie d'Etiolles contre l'antenne relais 18:56 Les lycéens de Lognes fêtent leurs diplômes avec leurs professeurs 18:52 Maisons-Alfort : les ministres inaugurent un siège exemplaire 18:48 Athis : trois jeunes arrêtés pour tentative de vol d'une BMW 18:48 La vente de feux d'artifice interdite jusqu'au 15 juillet 18:48 Gennevilliers : la pépinière d'entreprises du port en sursis 18:47 Avant d'aller au restaurant, vérifiez son niveau d'hygiène sur Internet 18:40 Melun : des incidents après l'ouverture d'une borne à incendie 18:40 A Brétigny, lancement de l'opération « voisins vigilants » 18:40 Clamart : grève du nettoyage à l'hôpital Béclère 18:36 TF 1 réclame 20 000 EUR à un couple d'Argenteuil 18:36 Cet apprenti parisien représentera la France au Brésil 18:36 Orsay : un ingénieur de 57 ans soupçonné d'être un marchand de sommeil 18:36 Val-de-Marne : des bus en plus dans le sud du département à la rentrée 18:28 Roland Garros : les opposants au projet fourbissent leurs armes 18:28 Un adolescent de 15 ans se blesse avec un mortier à Lognes 18:24 Le changement des horaires de Vélizy 2 passe mal au Printemps 18:20 Poids lourd contre voiture à Coubert : une automobiliste grièvement blessée 18:12 Philippe Bonneville, proviseur à Sarcelles : « 2015 devrait être une bonne année pour le bac » 18:08 Les employés PSA de Loire-Atlantique ne veulent pas aller à Vélizy 18:04 L'état du Mont Calipet se détériore à Pont-Sainte-Maxence 18:04 Les animaux de la ferme vous attendent à Montreuil 18:01 VIDEO. Lucky, affamé par ses propriétaires, allait mourir de faim Suivez l'actualité du 91 Suivre @LeParisien_91 Le Parisien - 91 Fontenay-sous-Bois (94120) - 100m² Bussy-Saint-Georges (77600) - 6315m² Neuilly-sur-Seine (92200) - 14m² Montgeron (91230) - 41m² Levallois-Perret (92300) - 107m² Fontenay-sous-Bois (94120) m² Trouvez vos locaux avec BureauxLocaux.com OK RESERVATION D'HOTEL HotelsCombined Paris       Dès 48EUR Londres       Dès 52EUR Marrakech       Dès 29EUR Amsterdam       Dès 42EUR Bruxelles       Dès 42EUR Rome       Dès 22EUR Lisbonne       Dès 15EUR New-York       Dès 86EUR Venise       Dès 37EUR Paris       Dès 48EUR Comparez les prix avec HotelsCombined.fr COMPARER Mobile & tablette Recevoir nos Newsletters Le Parisien à la une Auto Blogs Économie Ma Terre Faits divers High Tech International La Parisienne People Politique PSG Foot Société Sports Sport hippique Étudiant Info locale 75 Paris 77 Seine-et-Marne 78 Yvelines 91 Essonne 92 Hauts-de-Seine 93 Seine-Saint-Denis 94 Val-de-Marne 95 Val d'Oise 60 Oise Services du Parisien Formation Le Parisien Boutique le Parisien État du trafic en temps réel Horoscope Météo Offres d'emploi Jeux Codes promo Fnac Forum La Parisienne Pratique Événements 14 juillet Paris Résultats du BTS Résultats du Bac Résultats du Brevet Prix François Chalais Euro 2016 Candidature spontanée Sortir à Paris Exemples de CV Afterwork Recettes de cuisine faciles Publicité Annonceurs Publiez votre annonce Marchés publics Chiffres clés (PDF) Sites du groupe Amaury L'Équipe L'Equipe Magazine France Football Amaury Sport Organisation Vélo Magazine Le Journal du Golf Ilosport Sport&Style Nos autres sites partenaires L'Équipe France Football Paris Job Amaury Sport Organisation Vélo Magazine Le Journal du Golf PROFITEZ DES SOLDES RETROUVEZ TOUTES LES RÉDUCTIONS, CODES PROMOS ET CASHBACK J'EN PROFITE © Le Parisien Nous écrire Qui sommes-nous Éthique Espace Pro CGU Index de l'actualité Archives Recrutement RSS Espace presse Alerte Info article 4926529 Saint-Sulpice-de-Favières Chemins de Compostelle : un enchantement entre Longpont et Chamarande SERIE ETE (3/5). Toute la semaine, nous suivons à pied le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle qui traverse du nord au sud l'Essonne, vers Orléans. Aujourd'hui, 3e étape entre Longpont et Chamarande (26 km).Des promenades ombragées, de... http://www.leparisien.fr/saint-sulpice-de-favieres-91910/chemins-de-compostelle-un-enchantement-entre-longpont-et-chamarande-07-07-2015-4926529.php 2015-07-07 19:28:08 http://s3.lprs1.fr/images/2015/07/07/4926529_643ab9be-2406-11e5-b4f9-001517810e22-1.jpg Actualité Essonne,Essonne,91,2015,chemins,de,compostelle,un,enchantement,entre