À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

Chemins de Compostelle : encore l'Ile-de-France et déjà la Beauce Ma ville édition abonnés Nous suivre : Se connecter avec Facebook Le Parisien leParisien.fr sur Twitter @le_Parisien Suivre Menu Actualités Sports Culture & Loisirs Le Parisien TV La Parisienne Étudiant À la une Société Faits divers Politique Économie Auto International People Insolite High-Tech Sciences Ma Terre Santé Blogs Interactif En direct Football PSG Les Bleus Euro 2016 Sports IDF Sports Oise Rugby Formule 1 Hippisme Tennis JO 2024 Autres sports Tour de France À la une TV Cinéma Musique Livres Voyages Restaurants Billetterie Actualités Sports Loisirs & spectacles Ile-de-France & Oise La Parisienne Insolite Emissions Mode Beauté People Société Déco Cuisine Santé Horoscope Évasion Forums L'actu étudiant Orientation Jobs et stages Se loger Sortir Forums Photos Participez ! Pratique Abonnés Mon compte Articles exclusifs Les articles Le Fait du jour L'actualité Sports Vie pratique Loisirs & spectacles Les indiscrets Infos locales Commune ou code postal Ma ville PSG Articles exclusifs Journaux Le Magazine Le club Mes informations Mes newsletters Mes achats Me déconnecter Paris Hauts-de-Seine Seine-Saint-Denis Val-de-Marne Seine-et-Marne Yvelines Essonne Val-d'Oise Oise France Actualités Sorties Cinéma Concerts Expositions Soirées Théâtre Transports Info service Administrations Sports Santé Enfants Marchés et vides-greniers Parcs et jardins Immobilier élections Auto / Moto Ma ville édition abonnés Nous suivre : Se connecter avec Facebook Le Parisien leParisien.fr sur Twitter @le_Parisien Suivre Menu Actualités Sports Culture & Loisirs Le Parisien TV La Parisienne Étudiant À la une Société Faits divers Politique Économie Auto International People Insolite High-Tech Sciences Ma Terre Santé Blogs Interactif En direct Football PSG Les Bleus Euro 2016 Sports IDF Sports Oise Rugby Formule 1 Hippisme Tennis JO 2024 Autres sports Tour de France À la une TV Cinéma Musique Livres Voyages Restaurants Billetterie Actualités Sports Loisirs & spectacles Ile-de-France & Oise La Parisienne Insolite Emissions Mode Beauté People Société Déco Cuisine Santé Horoscope Évasion Forums L'actu étudiant Orientation Jobs et stages Se loger Sortir Forums Photos Participez ! Pratique Abonnés Mon compte Articles exclusifs Les articles Le Fait du jour L'actualité Sports Vie pratique Loisirs & spectacles Les indiscrets Infos locales Commune ou code postal Ma ville PSG Articles exclusifs Journaux Le Magazine Le club Mes informations Mes newsletters Mes achats Me déconnecter Paris Hauts-de-Seine Seine-Saint-Denis Val-de-Marne Seine-et-Marne Yvelines Essonne Val-d'Oise Oise France Actualités Sorties Cinéma Concerts Expositions Soirées Théâtre Transports Info service Administrations Sports Santé Enfants Marchés et vides-greniers Parcs et jardins Immobilier élections Auto / Moto Suivez l'actu près de chez vous Actualités Sports Ma ville Culture & Loisirs Le Parisien TV Photos Participez ! La Parisienne Étudiant Pratique Abonnés Toute l'actualité, 09 Juillet 2015, mis à jour à 18h04 Me déconnecter Paramètres Ouvrir Mes informations Newsletters Mes achats Mon compteInscrivez-vous Abonnez-vous : à partir de 1EUR à suivre Circulation Résultats du Bac 14 juillet Idées sorties Météo Se connecter avec Facebook Le Parisien leParisien.fr sur Twitter @le_Parisien Suivre Paris Hauts-de-Seine Seine-Saint-Denis Val-de-Marne Seine-et-Marne Yvelines Essonne Val-d'Oise Oise France Actualités Sorties Cinéma Concerts Expositions Soirées Théâtre Transports Info service Administrations Sports Santé Enfants Marchés et vides-greniers Parcs et jardins Immobilier élections Auto / Moto Abbeville-la-Rivière ZEN Ma ville Essonne Actualités Chemins de Compostelle : encore l'Ile-de-France et déjà la Beauce Cédric Saint-Denis (avec Aurélie Foulon) | 09 Juil. 2015, 17h44 | MAJ : 09 Juil. 2015, 17h44 Tweeter Entre Etampes et Angerville. Dernière ligne droite pour la dernière étape francilienne sur les chemins de Compostelle : 25 km à travers champs, surtout, mais aussi des bois et bord de rivière et d'étangs. (LP/A.F.) Toute la semaine, nous suivons à pied les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle qui traversent l'Essonne du nord au sud en direction d'Orléans. Aujourd'hui, dernière étape entre Etampes et Angerville (25 km).Des champs à perte de vue. Du blé, de l'orge, du colza, de la betterave sucrière, des oignons, des pommes de terre... Bienvenue dans la Beauce ! Marcher entre Etampes et Angerville via Saclas (25 km), dernière étape essonnienne des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, c'est découvrir de l'intérieur un des greniers céréaliers de la France. Avant d'entamer, ce mardi, la traversée de ces grandes étendues, les pèlerins peuvent profiter une dernière fois des richesses historiques d'Etampes. Les champs de betterave sucrière cotoient les rangs d'oignons et de pommes de terre dans des champs à perte de vue, entre Méréville et Angerville. (LP/Aurélie Foulon) Ville royale depuis Robert Le Pieux (début du XIe siècle), la patrie du naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire recèle de nombreux trésors. A l'instar de la rue Saint-Jacques, qui a vu passer depuis le Moyen Âge des milliers de pèlerins se rendant à Orléans. « Qu'est-ce que regarde cette femme ? », me demande une habitante d'Etampes face la statue de Cérès (allégorie des moissons de la Beauce), placée au sommet de la fontaine Véret sur la place Saint-Gilles, plaque tournante du commerce des grains et centre de redistribution des céréales vers Paris du XIIe au XIXe siècle. « Voyez son regard sur le côté. Le sculpteur a voulu signifier que sa femme regardait en direction de la maison de sa maîtresse », indique cette dame qui habite depuis 53 ans à Etampes. En arrière-plan se dresse la magnifique église romane Saint-Gilles, construite de grès et de calcaire entre le XIIIe et le XVIe siècle. La statue de Cérès, au sommet de la fontaine Véret sur la place Saint-Gilles à Etampes. (LP/A.F.) Baigné de cours d'eaux (la Louette et la Chalouette), le bas de la commune, avec son lavoir et les murs de l'ancienne bastille des Portereaux, invite le promeneur à de fréquents arrêts. Il nous faut pourtant avancer et presser le pas pour rejoindre Angerville, située à près de 6 h 30 de marche. Malgré l'heure qui tourne, je ne résiste pas à un détour pour aller admirer l'église Saint-Martin et son étrange tour penchée vers l'ouest. « C'est comme celle de Pise (Italie). Et c'est en France », s'émerveille un badaud, pas peu fier du monument de son quartier Saint-Martin. (LP/A.F.) L'itinéraire bien balisé quitte la ville royale par l'ancienne voie romaine (bitumée) via Orléans. Pas de vestiges sur le chemin vers Saclas mais déjà de vastes étendues de blé, d'orge et de colza. Le soleil joue à cache-cache avec les nuages et les voitures s'écartent pour laisser passer les tracteurs du coin. Paris semble loin, très loin. Entre Etampes et Saclas, le blé et l'orge dominent. (LP/C. S-D.) Le chemin, balisé de représentations de coquilles Saint-Jacques bleues et jaunes par les fidèles de la paroisse Saint-Michel d'Etampes, est bien indiqué. Aucune difficulté pour rejoindre Saclas, qui se découvre par un joli parc rempli de bassins. Un pêcheur, assis calmement sur une chaise pliante, tente d'attraper des poissons. Ça donne des envies de manger après 2 h 45 de marche. Mais pour le festin, il faudra patienter. Les rares commerces du village ont baissé rideau. Un sandwich à la boulangerie fera l'affaire. Après les longues étendues de champs blonds, on arrive à Saclas par un parc de verdure agrémenté d'un étang de pêche. (LP/A.F.) A la sortie de Saclas, le GR 655 Est (chemin de grande randonnée), que je suis depuis la coulée verte à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine), file désormais vers Malesherbes (Seine-et-Marne). La voie tracée par la paroisse Saint-Michel pour rejoindre Méréville continue pour sa part à travers les champs. Je prends une option plus ombragée, avec un dénivelé toujours aussi limité, en suivant le GR 11 et le chemin de Bossenval. Le cours d'eau semble s'inviter par moments dans les jardins des jolies maisons disséminées le long des bois. Le GR11 et le chemin de Bossenval mènent à travers bois. (LP/A.F.) A Méréville, connue pour ses cressonnières, la halle du XVIe siècle dont la charpente est entièrement en chêne est momentanément bâchée. Impossible de trouver un café pour se poser, le dernier de cette commune de 3 000 habitants ayant fermé en juin. La colonne Trajane, elle et ses 199 marches, se dresse toujours fièrement au-dessus de la Beauce. A Méréville, il y a la halle du XVIe siècle, les jardins du XVIIIe, l'église ou les Cressonnières mais pas un commerce ouvert pour une pause-café. La sortie du village par l'ouest s'effectue non sans quelques détours. Finalement, Internet conseille une route à travers des champs. Au loin se profile Angerville. Des kilomètres de cultures sont plantées là entre les deux communes à l'extrémité sud de l'Essonne. Le vent caresse les blés alors que les champs moissonnés ont une teinte rose étrange. « Je ne sais pas trop pourquoi », avoue un agriculteur, en train de travailler près de son tracteur. A la sortie d'Angerville, les blés ont une étrange teinte rosée. « Peut-être à cause des vents chauds et secs », s'interroge un agriculteur. (LP/A.F.) D'autres engins font des allers-retours incessants vers les silos à grains de la ferme Menessart, où une énorme usine accueille les marchandises. Pomme de terre et oignons y sont notamment stockés. A l'approche de l'arrivée, la N 20, fil rouge du chemin menant les pèlerins de Paris à Orléans, se distingue avec ses gros camions bruyants. Voilà près de sept heures que je marche et les pieds fatiguent. Plutôt que solliciter la mairie, qui gère avec dynamisme l'accueil des marcheurs, je me dirige vers la gare. Pour moi, c'est la fin du périple. Pour les pèlerins, il reste encore près de 1 400 km pour rejoindre Saint-Jacques-de-Compostelle. Toute la semaine, nous suivons à pied les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle qui traversent l'Essonne du nord au sud en direction d'Orléans. Aujourd'hui, dernière étape entre Etampes et... > Venez débattre et poser vos questions sur nos forums ! Pour lire l'article complet toute l'actu du parisien 2EUR99par mois J'en profite Déjà inscrit ? > Mot de passe oublié ? Vous possédez un compte Facebook ou Google ? Connexion avec Facebook Connexion avec Google Tweeter édition abonnés Ma ville Essonne Actualités Chemins de Compostelle : encore l'Ile-de-France et déjà la Beauce Cédric Saint-Denis (avec Aurélie Foulon) | 09 Juil. 2015, 17h44 | MAJ : 09 Juil. 2015, 17h44 Entre Etampes et Angerville. Dernière ligne droite pour la dernière étape francilienne sur les chemins de Compostelle : 25 km à travers champs, surtout, mais aussi des bois et bord de rivière et d'étangs.Illustration. (LP/A.F.) Toute la semaine, nous suivons à pied les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle qui traversent l'Essonne du nord au sud en direction d'Orléans. Aujourd'hui, dernière étape entre Etampes et Angerville (25 km).Des champs à perte de vue. Du blé, de l'orge, du colza, de la betterave sucrière, des oignons, des pommes de terre... Bienvenue dans la Beauce ! Marcher entre Etampes et Angerville via Saclas (25 km), dernière étape essonnienne des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, c'est découvrir de l'intérieur un des greniers céréaliers de la France. Avant d'entamer, ce mardi, la traversée de ces grandes étendues, les pèlerins peuvent profiter une dernière fois des richesses historiques d'Etampes. Les champs de betterave sucrière cotoient les rangs d'oignons et de pommes de terre dans des champs à perte de vue, entre Méréville et Angerville. (LP/Aurélie Foulon) Ville royale depuis Robert Le Pieux (début du XIe siècle), la patrie du naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire recèle de nombreux trésors. A l'instar de la rue Saint-Jacques, qui a vu passer depuis le Moyen Âge des milliers de pèlerins se rendant à Orléans. « Qu'est-ce que regarde cette femme ? », me demande une habitante d'Etampes face la statue de Cérès (allégorie des moissons de la Beauce), placée au sommet de la fontaine Véret sur la place Saint-Gilles, plaque tournante du commerce des grains et centre de redistribution des céréales vers Paris du XIIe au XIXe siècle. « Voyez son regard sur le côté. Le sculpteur a voulu signifier que sa femme regardait en direction de la maison de sa maîtresse », indique cette dame qui habite depuis 53 ans à Etampes. En arrière-plan se dresse la magnifique église romane Saint-Gilles, construite de grès et de calcaire entre le XIIIe et le XVIe siècle. La statue de Cérès, au sommet de la fontaine Véret sur la place Saint-Gilles à Etampes. (LP/A.F.) Baigné de cours d'eaux (la Louette et la Chalouette), le bas de la commune, avec son lavoir et les murs de l'ancienne bastille des Portereaux, invite le promeneur à de fréquents arrêts. Il nous faut pourtant avancer et presser le pas pour rejoindre Angerville, située à près de 6 h 30 de marche. Malgré l'heure qui tourne, je ne résiste pas à un détour pour aller admirer l'église Saint-Martin et son étrange tour penchée vers l'ouest. « C'est comme celle de Pise (Italie). Et c'est en France », s'émerveille un badaud, pas peu fier du monument de son quartier Saint-Martin. (LP/A.F.) L'itinéraire bien balisé quitte la ville royale par l'ancienne voie romaine (bitumée) via Orléans. Pas de vestiges sur le chemin vers Saclas mais déjà de vastes étendues de blé, d'orge et de colza. Le soleil joue à cache-cache avec les nuages et les voitures s'écartent pour laisser passer les tracteurs du coin. Paris semble loin, très loin. Entre Etampes et Saclas, le blé et l'orge dominent. (LP/C. S-D.) Le chemin, balisé de représentations de coquilles Saint-Jacques bleues et jaunes par les fidèles de la paroisse Saint-Michel d'Etampes, est bien indiqué. Aucune difficulté pour rejoindre Saclas, qui se découvre par un joli parc rempli de bassins. Un pêcheur, assis calmement sur une chaise pliante, tente d'attraper des poissons. Ça donne des envies de manger après 2 h 45 de marche. Mais pour le festin, il faudra patienter. Les rares commerces du village ont baissé rideau. Un sandwich à la boulangerie fera l'affaire. Après les longues étendues de champs blonds, on arrive à Saclas par un parc de verdure agrémenté d'un étang de pêche. (LP/A.F.) A la sortie de Saclas, le GR 655 Est (chemin de grande randonnée), que je suis depuis la coulée verte à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine), file désormais vers Malesherbes (Seine-et-Marne). La voie tracée par la paroisse Saint-Michel pour rejoindre Méréville continue pour sa part à travers les champs. Je prends une option plus ombragée, avec un dénivelé toujours aussi limité, en suivant le GR 11 et le chemin de Bossenval. Le cours d'eau semble s'inviter par moments dans les jardins des jolies maisons disséminées le long des bois. Le GR11 et le chemin de Bossenval mènent à travers bois. (LP/A.F.) A Méréville, connue pour ses cressonnières, la halle du XVIe siècle dont la charpente est entièrement en chêne est momentanément bâchée. Impossible de trouver un café pour se poser, le dernier de cette commune de 3 000 habitants ayant fermé en juin. La colonne Trajane, elle et ses 199 marches, se dresse toujours fièrement au-dessus de la Beauce. A Méréville, il y a la halle du XVIe siècle, les jardins du XVIIIe, l'église ou les Cressonnières mais pas un commerce ouvert pour une pause-café. La sortie du village par l'ouest s'effectue non sans quelques détours. Finalement, Internet conseille une route à travers des champs. Au loin se profile Angerville. Des kilomètres de cultures sont plantées là entre les deux communes à l'extrémité sud de l'Essonne. Le vent caresse les blés alors que les champs moissonnés ont une teinte rose étrange. « Je ne sais pas trop pourquoi », avoue un agriculteur, en train de travailler près de son tracteur. A la sortie d'Angerville, les blés ont une étrange teinte rosée. « Peut-être à cause des vents chauds et secs », s'interroge un agriculteur. (LP/A.F.) D'autres engins font des allers-retours incessants vers les silos à grains de la ferme Menessart, où une énorme usine accueille les marchandises. Pomme de terre et oignons y sont notamment stockés. A l'approche de l'arrivée, la N 20, fil rouge du chemin menant les pèlerins de Paris à Orléans, se distingue avec ses gros camions bruyants. Voilà près de sept heures que je marche et les pieds fatiguent. Plutôt que solliciter la mairie, qui gère avec dynamisme l'accueil des marcheurs, je me dirige vers la gare. Pour moi, c'est la fin du périple. Pour les pèlerins, il reste encore près de 1 400 km pour rejoindre Saint-Jacques-de-Compostelle. Toute la semaine, nous suivons à pied les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle qui traversent l'Essonne du nord au sud en direction d'Orléans. Aujourd'hui, dernière étape entre Etampes et... leparisien.fr Voir tous les articles de la rubrique Réagir sans compte ou Se connecter à mon compte Votre nom * Votre email * (ne sera pas visible) Votre réaction * Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée dans le Parisien / Aujourd'hui en France* * champs obligatoires Flash région 18:00 Nanterre : apéro rythmé au Pavillon du docteur Pierre 18:00 La plage est de retour à Bagnolet 17:56 A Fontenay, patinez en plein été 17:56 Michel Prudon (SE), nouveau maire de Courpalay 17:52 Joinville : le sauveur du nonagénaire, c'est lui ! 17:48 La piscine de Fontainebleau ne rouvrira pas avant janvier 2016 17:48 Sceaux : finalement, les comptes de campagne de l'opposant UMP étaient bons 17:48 Sevran porte plainte suite aux ouvertures de bouches à incendie 17:44 Chemins de Compostelle : encore l'Ile-de-France et déjà la Beauce 17:44 À Bussy, l'UDI ne veut plus de Lafaye... qui soutient le député PS 17:40 Cergy-Pontoise, décor des « Mystères de l'amour » 17:32 Limeil-Villejuif-Villiers : les feux d'artifice annulés faute de budget 17:32 Vigipirate en Ile-de-France : des mesures pour améliorer le quotidien des militaires 17:32 Rambouillet : les musulmans ont collecté 100 000 EUR de dons pour leur mosquée 17:32 Seine-et-Marne : la fusion des hôpitaux du sud sera effective en 2017 17:28 Venez assister à un entraînement du XV de France à Marcoussis 17:24 Antony : fin de l'enquête publique sur Massy-Valenton 17:20 Ciné en plein air à Asnières 17:20 Gloire et son jeune maître autiste pourront-ils faire leur rentrée à l'école ? 17:12 Les dealeurs de Nogent-sur-Oise livraient leur cannabis dans 17 communes 17:12 Issy - Meudon : Arthur, 17 ans, décroche le troisième prix en composition française 17:08 Laurent Fournier entraîne des enfants à Saint-Pierre-du-Perray 17:04 Ormesson : une boîte pour les retours à la médiathèque 17:04 Stains : le bailleur réclame plus de sécurité après l'agression 17:04 Lagny : dès 2009, il avait dénoncé l'imam suspecté d'endoctrinement 16:56 A Beauvais, l'inondation à l'Aquaspace devient politique 16:53 Football: Tout sur le mercato en Ile-de-France 16:44 Villeneuve-le-Roi : les collégiens de Ferry iront à la cantine... en bus 16:44 Saint-Germain-en-Laye : les consultations urgentes restent ouvertes en été 16:40 Val-d'Oise : 42 petits critiques de théâtre s'exercent au festival d'Avignon 16:36 Roissy-en-Brie : les cambrioleurs arrêtés après un accident à la sortie de l'A4 16:24 Limeil-Brévannes démarre les séances de cinéma en plein air 16:20 Ciné en plein air à Pantin 16:12 800 t de déchets dangereux évacuées à Vaudoy-en-Brie 16:04 A Villers, un goûter concert après l'incendie du mobile-home 16:04 Bon plan : le musée de la Nacre à Méru gratuit les vendredis 16:04 94 : renforts de bus et nouveaux projets pour les transports 16:04 Saint-Denis recrute des animateurs pour la rentrée 16:00 Exposition dans les jardins du donjon de Vez 16:00 Evry : fin de partie pour la boîte de nuit clandestine 15:57 Bagnolet : ses livres ouvrent la culture arabe aux tout-petits 15:48 Oise : toutes nos idées pour sortir du 10 au 12 juillet 15:48 Joinville : ce bateau permet aux handicapés de voguer sur la Marne 15:44 2 216 scouts partent en camp d'été 15:36 La N 2 coupée à Mitry-Mory suite à un accident de la route 15:36 Arcueil : ciné en plein air au parc du Coteau 15:32 Créteil : l'agression à domicile reste bien mystérieuse 15:24 Essonne : les dépôts sauvages disparaîtront en 48 heures chrono 15:24 Villejuif : les blessés au couteau retrouvés à l'hôpital 15:20 Eaubonne : Linda sacrée meilleure apprentie de France Suivez l'actualité du 91 Suivre @LeParisien_91 Le Parisien - 91 LOCAUX PROFESSIONNELS NANTERRE (92000) - 50m² Fontenay-sous-Bois (94120) - 100m² Bussy-Saint-Georges (77600) - 6315m² Neuilly-sur-Seine (92200) - 14m² Montgeron (91230) - 41m² NANTERRE (92000) m² OK RESERVATION D'HOTEL HotelsCombined Paris       Dès 48EUR Londres       Dès 52EUR Marrakech       Dès 29EUR Amsterdam       Dès 42EUR Bruxelles       Dès 42EUR Rome       Dès 22EUR Lisbonne       Dès 15EUR New-York       Dès 86EUR Venise       Dès 37EUR Paris       Dès 48EUR Comparez les prix avec HotelsCombined.fr COMPARER Mobile & tablette Recevoir nos Newsletters Le Parisien à la une Auto Blogs Économie Ma Terre Faits divers High Tech International La Parisienne People Politique PSG Foot Société Sports Sport hippique Étudiant Info locale 75 Paris 77 Seine-et-Marne 78 Yvelines 91 Essonne 92 Hauts-de-Seine 93 Seine-Saint-Denis 94 Val-de-Marne 95 Val d'Oise 60 Oise Services du Parisien Formation Le Parisien Boutique le Parisien État du trafic en temps réel Horoscope Météo Offres d'emploi Jeux Codes promo Fnac Forum La Parisienne Pratique Événements 14 juillet Paris Résultats du BTS Résultats du Bac Résultats du Brevet Prix François Chalais Euro 2016 Candidature spontanée Sortir à Paris Exemples de CV Afterwork Recettes de cuisine faciles Publicité Annonceurs Publiez votre annonce Marchés publics Chiffres clés (PDF) Sites du groupe Amaury L'Équipe L'Equipe Magazine France Football Amaury Sport Organisation Vélo Magazine Le Journal du Golf Ilosport Sport&Style Nos autres sites partenaires L'Équipe France Football Paris Job Amaury Sport Organisation Vélo Magazine Le Journal du Golf PROFITEZ DES SOLDES RETROUVEZ TOUTES LES RÉDUCTIONS, CODES PROMOS ET CASHBACK J'EN PROFITE © Le Parisien Nous écrire Qui sommes-nous Éthique Espace Pro CGU Index de l'actualité Archives Recrutement RSS Espace presse Alerte Info article 4931807 Abbeville-la-Rivière Chemins de Compostelle : encore l'Ile-de-France et déjà la Beauce Toute la semaine, nous suivons à pied les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle qui traversent l'Essonne du nord au sud en direction d'Orléans. Aujourd'hui, dernière étape entre Etampes et Angerville (25 km).Des champs à perte de vue. Du... http://www.leparisien.fr/abbeville-la-riviere-91150/chemins-de-compostelle-encore-l-ile-de-france-et-deja-la-beauce-09-07-2015-4931807.php 2015-07-09 17:44:03 http://s3.lprs1.fr/images/2015/07/09/4931807_271eed70-264f-11e5-9ec5-001517810e22-1.jpg Actualité Essonne,Essonne,91,2015,chemins,de,compostelle,ile-de-france,déjà,beauce