À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

Les Chemins de Compostelle : 2. L'Ankou, le Diable et la Novice RTBF.be Les autres sites de la RTBF Info Sport Culture TV Radio Vidéo 15° Météo Ville La météo a été mise à jour pour cette ville Samedi 31 octobre 6° / 17° 11km/h Midi 15° Soir 17° Toute la météo Tendance WebCréation Plus Info Sport Culture TV Radio Vidéo 15° Tendance WebCréation 14-18 OUFtivi Livecenter La Première VivaCité Musiq'3 Classic 21 Pure FM RTBF International Concours Ticketing Services Culture × Menu principal À la une Fil Info Cinéma Musique Livres Bande dessinée Scène Arts plastiques Nos Archives Partenaires Plus Recherche sur le site Rechercher Les Chemins de Compostelle : 2. L'Ankou, le Diable et la Novice Ecouter 4 images Les Chemins de Compostelle - © Editions Dupuis Publicité Jacques Schraûwen Publié à 10h32 Facebook Twitter WhatsApp Email Google + Pinterest Plus Réagir 0 Deuxième volet de la dernière série en date de Jean-Claude Servais, ce livre lui permet de se lancer et de nous lancer avec lui dans la découverte de nouvelles régions. Le chantre de la Gaume et de l'Ardenne nous ouvre, avec tout ce qui fait sa force et son talent, les portes de la Bretagne !... Les chemins de Compostelle - © Editions Dupuis Le premier volume de cette série nous a permis de découvrir quatre personnages en quête d'eux-mêmes, à la recherche de leurs propres nécessités, au rythme de leurs décisions, de leurs failles, de leurs désespérances, et ce au hasard des chemins qui mènent à Compostelle... Blanche est partie de Bruxelles, avec un rêve d'étrange alchimie. Céline a quitté le Mont Saint-Michel, où elle attendait de devenir religieuse. Dominique a démarré de Bretagne pour fuir Dieu sait quoi ou qui. Et Alexandre a quitté ses Alpes suisses pour oublier la mort de sa fille. Quatre personnages, quatre destins très différents les uns des autres, quatre aventures humaines qui se vivent aux parallèles des mythiques routes qui mènent vers un lieu où l'âme et le corps se réunissent enfin. Servais est de ces auteurs pour qui l'environnement de ses personnages est au moins aussi important que leurs actes, leurs actions, leurs errances. Il s'est ainsi fait le chantre de la Gaume, de l'Ardenne belge, avec Tendre Violette entre autres. Et aujourd'hui, en nous offrant ces chemins de Compostelle, il vit un peu son propre chemin. Il se dépayse de son univers habituel, en se plongeant dans une région qu'il ne connaissait pas vraiment, la Bretagne. A la fois bande dessinée profondément humaine et documentaire fouillé, ce deuxième opus de sa série est un long et superbe voyage au travers de paysages qui, tous, racontent l'histoire d'un pays, d'une région, donc des gens qui l'habitent. Servais laisse ses personnages prendre vie à leur propre rythme, au rythme de leurs découvertes, qui sont aussi les siennes, et qui deviennent les nôtres. Et au long de ces chemins qui mènent de partout à Compostelle, Servais est comme un passeur de mémoire, de mémoires plurielles même... Les Chemins de Compostelle - © Editions Dupuis Le scénario de Servais est comme une pelote de laine qui, lentement, se dévide, et dont le fil s'allonge en créant sans cesse de nouvelles perspectives. Servais est-il un " contemplatif " ?... On pourrait le croire, c'est vrai, en feuilletant ses albums. Mais il est bien plus que ça. Il est un auteur à part entière, et son graphisme, d'un classicisme fluide et léger, d'un réalisme souvent poétique, est fait de dessins qui, en une architecture maîtrisée, s'intéressent et s'adressent d'abord et avant tout à l'humain ! Et dans cet album-ci, Servais réussit à nous étonner, par la vivacité de ses planches, par le plaisir qu'il a pris à approfondir ses techniques narratives, par le plaisir aussi qu'il a à dessiner le mouvement, le geste, l'existence des corps. Là où, auparavant, on pouvait lui reprocher d'être un peu trop statique, il parvient aujourd'hui à faire évoluer son dessin, son art, et donc à nous surprendre, à nous plaire encore plus. A la fois littéraire et descriptif, ce qui caractérise ce livre, au-delà même de la présence de la mort, légende et réalité, au-delà de l'intrigue qui mène les héros de ce périple à se rencontrer, c'est le besoin et le bonheur ressentis par Servais de nous faire découvrir ce que le voyage peut créer de beautés. Les Chemins de Compostelle - © Editions Dupuis Un autre reproche qu'on pouvait faire à Servais, c'était l'utilisation un peu " forcée " de la couleur, comme si cette couleur n'était qu'un ajout dont on aurait pu se passer. Et dans cet album-ci, il n'en est rien. Cette couleur, due à Raives, est une totale réussite. Il y a un rendu superbe des paysages de Bretagne, des ambiances que les lieux croisés imposent aux marcheurs en recherche d'eux-mêmes. C'est peut-être même cette couleur, dans ce livre, qui permet de parler ici d'une forme de réalisme magique, style pictural et littéraire typiquement belge. Jean-Claude Servais est un des auteurs les plus importants de la bande dessinée belge. De le bande dessinée adulte, dans le sens noble du terme. Et son trajet dans ce monde de dessin et de mots continue à l'éblouir, et à nous éblouir. Je ne peux que vous convier à vivre vos propres chemins de découverte en suivant les pas des quatre héros que Servais nous présente, dont il nous offre, en partage humaniste, les certitudes, les doutes, les failles et les arcs-en-ciel.   Jacques Schraûwen Les Chemins de Compostelle : 2. L'Ankou, le Diable et la Novice (auteur : Servais - couleurs : Raives - éditeur : Dupuis)   En savoir + Dupuis Facebook Twitter WhatsApp Email Google + Pinterest Plus Réagir 0 Publicité Publicité Publicité Vos commentaires Afficher le règlement Règlement Favorisant l'échange d'idées et d'opinions dans un esprit pluraliste, d'ouverture et de respect mutuel, la RTBF suscite votre opinion, notamment en vous donnant l'occasion de réagir aux articles publiés sur son site. Nous vous demandons de respecter quelques règles, propres à tout débat démocratique: Efforcez-vous de formuler votre avis de la manière la plus concise possible, avec des exemples et/ou arguments clairs. Vous serez parfois en désaccord total avec d'autres participants. Discutez toujours les arguments, et non la personnalité de l'autre participant. La RTBF se réserve le droit de supprimer des réactions si celles-ci n'apportent aucune contribution au débat. La décision constitue la compétence unique de la RTBF. La présence d'un commentaire n'implique aucune approbation de la RTBF quant à son contenu. L'avis rédigé reste publié pour le compte de son auteur. Les discussions portent sur des sujets déterminés. Veuillez ne pas vous écarter du sujet de la discussion. Vous ne pouvez pas utiliser une autre langue que le français. Soyez conscient du fait que ce que vous écrivez sous l'effet d'une impulsion peut être lu encore longtemps après. Prenez donc le temps de la réflexion avant de réagir et de rendre public votre sentiment. Ne publiez pas de mot de passe, de numéro de carte de crédit ou toute autre information susceptible de faire l'objet d'un usage délictueux. Les messages à caractère publicitaire ou promotionnel sont prohibés, de même que la propagande politique ou syndicale. Pour rappel, sont en outre interdits et punissables par la loi: La violation de la propriété intellectuelle. Le racisme, la xénophobie, le négationnisme et la discrimination (ou leur promotion). La dénonciation calomnieuse, la diffamation, le détournement du nom ou de l'image d'autrui, l'abus de confiance. Le piratage informatique ou la tentative de piratage. L'outrage aux moeurs publiques, la publication d'images à caractère pornographique, la pédophilie et l'offre publique de services de prostitution ou d'escorte. En fonction de la gravité ou de la répétition des abus constatés, la RTBF se réserve le droit d'utiliser la fonction de Facebook qui permet de bannir un utilisateur. En cas de contestation, vous pouvez vous adresser à notre service de médiation : mediation@rtbf.be Publicité × / Facebook Twitter WhatsApp Email Pinterest Plus Suivez-nous Facebook RSS Bienvenue à la RTBF activer l'aide aux malvoyants Désormais, vous pouvez écouter les articles RTBF au moyen du module de lecture vocale. Pour ce faire, cliquez sur le bouton "Ecouter" au début de chaque article. × Notre Entreprise Travailler à la RTBF Le groupe RTBF Contacter la RTBF Presse Recevoir la RTBF Éducation aux Médias RTBF Radios RTBF Interactive RTBF TV Nos Apps Mobiles Application iOS Application Android Application Windows Copyright © 2015 RTBF Mentions légales - Cookies