À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

Une béquille pour un dolmen Nouveaux regards sur Compostelle, le pèlerinage et les chemins de Saint-Jacques Transformer une légende en histoire, c'est en oublier l'esprit Chercher sur tous les sites de la Fondation Les chapitres du site Compostelle, pèlerinage et société Pèlerins et pèlerinages Patrimoine Histoire Société Spiritualité Le Patrimoine Mondial Compostelle-Cordoue Articles signalés Un pèlerinage espagnol devenu européen Le retable de l''église Santiago el Real à Logroño Récits de pèlerinages Pèlerinage, hospitalité, évangélisation Les mythes de l'apôtre Jacques Une vision renouvelée de Compostelle " Un document exceptionnel, et sur le pèlerinage, et sur l'époque ". Jérôme Garcin à Denise Péricard-Méa. L'homme à cheval sur les chemins de Compostelle, 1963 1963, l'aventure commence, 4 cavaliers emboîtent le pas d'Henri Roque pour rejoindre Saint-Jacques de Compostelle. Accompagnés depuis le Somport par 4 officiers espagnols, ils atteignent leur but le 28 juin 1963. Partis pour une aventure sans lendemain, comme pour un défi, on découvre, ils découvrent, qu'ils ont été les pionniers de la reconversion du cheval dans la société d'aujourd'hui, qu'ils ont montré le chemin à tous les pratiquants d'équitation d'extérieur. Galeries Saumur 18 avril Réception (15) L'Homme à cheval vers Compostelle (15) Les années saintes du XXe siècle (3) Les fresques de la vie de l'apôtre Jacques à Montrouge (8) Le blog des conseils de Pierre Conseils pratiques aux pèlerins Quelques mots clés chemins de Compostelle UNESCO Patrimoine mondial Compostelle Codex Calixtinus pèlerinage Charlemagne Matamore René de La Coste-Messelière saint Jacques Franco tombeau Commémoration nationale chemins Conseil de l'Europe Henri Roque Pampelune Aigoland 1948 histoire relique Vista Alegre Chamole restauration Epître de Jacques Toulouse abbé Batlle année sainte Béranger de Landorre Benoît XVI Accueil  >  Compostelle, pèlerinage et société Une béquille pour un dolmen La restauration de ce dolmen fait partie des mesures prises pour répondre aux exigences de l'UNESCO qui s'intéresse à la protection et la gestion des monuments et non des chemins. La publication de la lettre que nous avons reçue précède des précisions sur dolmen. 19/11/2015 L'avis d'une Gréaloise Une restauration qualifiée d'exemplaire Merci d'avoir exprimé votre mécontentement ! Enfin quelqu'un qui s'exprime choqué par la restauration du Dolmen Pech Laglaire de Gréalou,  heurté par ce redressement presque militaire d'une aussi vieille Pierre qui glissait tout doucement, pendant des siècles, comme un nuage vers la Terre ....... Restauration certes bien intentionnée, mais ratée dans son exécution. Je pense qu'il a manqué des yeux d'historien et d'ethnologue à de tels travaux. Il ne suffisait pas d'avoir de la bonne volonté et les subventions disponibles à ce moment précis, pour entreprendre une telle restauration d'un Dolmen millénaire - préhistorique. Là, je pense, il a manqué des avis de gens compétents sur la question. Mais ils auraient peut être augmenté aussi les dépenses pour une telle oeuvre. Donc, il y a bien sûr toujours des excuses ! J'ai un Gîte à Gréalou, l'Atelier des volets bleus, sur la place de l'église, depuis bientôt 15 ans et j'ai le plaisir d'accueillir toute l'année des pèlerins qui arrivent de tous horizons et de toutes nationalités. Avant cette intervention sur le Dolmen, je me faisais une joie de leur en parler ou de les accompagner sur ces lieux empreints d'Histoire. Depuis, je n'en parle même plus car je suis trop triste, et la petite clôture tout autour par-dessus le marché ! Notre dolmen étranglé par trop de bonne volonté ! Pour améliorer réellement l'accueil dans ce petit village du Causse, il fallait créer enfin des Sanitaires publics au centre, c'est une urgence attendue. Et là, en face de l'église, où tous les pèlerins cherchent à s'asseoir pour partager leurs picnics sur le grand mur et profiter du calme- et pourquoi ne pas faire une petite somme à l'ombre bienveillante des vieux platanes - installer des bancs.... et aussi entourer enfin ces vilains containers de poubelles avec du bois ou un mur, comme c'est presque devenu une règle dans beaucoup de villages environnants, Et créer avec ces gestes un espace accueillant et propre ! Je pense que cela serait autrement apprécié, que cette vilaine béquille sous le ventre de la Bête des millénaires ! Amicalement vôtre  Esther Marcoux, Atelier des volets bleus à Gréalou   Pourquoi ce dolmen sur le chemin de Compostelle ? Le dolmen en 2009 Classé monument historique en 1978, il est le seul dolmen français inscrit au Patrimoine mondial. Qui a bien pu imaginer qu'un dolmen pouvait être représentatif des chemins de Compostelle ? Nous ne le savons pas. Son inscription est justifiée ainsi : Sa position en bordure immédiate d'une dérivation du chemin de Saint-Jacques nous le fait retenir dans cette sélection... Il est un des éléments immuables du paysage traversé par les pèlerins venant du Puy et les légendes locales se font encore l'écho des récits merveilleux que ces « tombes des géants » faisaient naître. Ce dolmen a été sacralisé par l'implantation d'une croix de chemin sans doute d'origine médiévale. Un modeste panneau de bois indique la direction de Saint-Jacques car les pèlerins empruntent encore cette voie. Il illustre de façon émouvante la permanence du réseau des communications dans notre histoire. Les experts de l'UNESCO étaient-ils émus au point de perdre tout sens critique et de faire preuve d'un grand laxisme ? Ils n'ont manifesté aucun respect pour ceux qui ont construit ce dolmen. N'était-il pas déjà sacré  dans leur culture ?  Ils ne se sont pas souciés de la date récente de la dérivation d'un chemin tracé dans les années 1970. Négligences coupables à nos yeux. L'UNESCO a ensuite couvert le " mensonge " consistant a appeler " chemins " un ensemble de biens. Et, brandissant la menace d'une désinscription, elle a poussé à la restauration du dolmen.   Une réaction significative Cet exemple montre bien la différence d'approche entre l'UNESCO représentée par les Directions Régionales des Affaires Culturelles qui s'intéressent aux monuments plus qu'aux chemins et aux équipements nécessaires à ceux qui les parcourent. Quand en plus leur intervention est de mauvaise qualité, c'est triste. Réconcilier le dolmen et le pèlerinage Faire preuve d'imagination en utilisant les outils de l'UNESCO  pour éclairer le choix des monuments serait utile. Un critère a été oublié au moment de l'examen du dossier proposé par la France, le critère III. Apporter un témoignage unique ou du moins exceptionnel sur une tradition culturelle ou une civilisation vivante ou disparue. N'y a-t-il pas là une reconnaissance de la tradition pèlerine présente dans toutes les cultures ? Avec cette approche, le dolmen, dans sa sacralité, reconnue au lieu d'être bafouée, trouverait sa place sur nos chemins contemporains de pèlerinage. Son ancienneté le ferait passer de la position du plus exotique des biens représentant les chemins de Compostelle à celle du plus authentique témoin d'un culte. Lu 16 fois Fondation Ferpel Ajouter un commentaire Dans la même rubrique : Quitter l'abri du dolmen - 15/11/2015 Pourquoi Compostelle ? - 12/11/2015 Compostelle, repères chronologiques XIXe-XXIe siècles - 08/11/2015 Le chemin du Piémont pyrénéen - 19/09/2015 Via compostela, un livre de pèlerin - 25/07/2015 Au menu de l'été - 25/07/2015 Combien de pèlerins à Compostelle ? - 24/07/2015 Sanctuaires et chemins de pèlerinages - 22/07/2015 1 2 3 4 5 » ... 7 Compostelle, pèlerinage et société | Compostelle-Cordoue | Pèlerins et pèlerinages | Patrimoine | Les bonnes pages Comprendre l'image de fond d'écran Un nouveau service de la Fondation Inventaire du patrimoine jacquaire Abonnement à la Lettre Adhérer à la Fondation Documents à télécharger (7) Parmi les livres de la Fondation La Fondation sur Internet Le plus vaste réservoir d'informations sur saint Jacques et Compostelle. Le portail de la Fondation Liens avec toutes les publications de la Fondation sur Internet. Accès à 10 ans d'archives et publications de la Fondation sur Internet. Une mine d'informations. Revue électronique de la Fondation La seule revue électronique consacrée à saint Jacques et Compostelle dont les articles soient soumis à un comité scientifique. Carnet de recherches Présentation de résultats de recherche ponctuels, informations et questions, pour mettre en relation des chercheurs de toutes spécialités, intéressés par les pèlerinages et leurs résonances dans la société. Chemins de Compostelle et Patrimoine mondial Comment tirer parti de l'inscription des chemins de Compostelle au Patrimoine mondial ? Ce site présente les réflexions et propositions de la Fondation sur ce sujet. Il est destiné à devenir une plateforme d'échanges avec les organismes concernés. L'encyclopédie de saint Jacques et Compostelle Pour ceux qui pratiquent le chemin, en vivent ou en parlent souvent à tort et à travers, 1000 définitions, à la fois historiques, géographiques, thématiques, pratiques, biographiques, critiques et parfois humoristiques . Elles tordent parfois le cou à certains lieux communs et erreurs trop répandues et renouvellent la vision du pèlerinage à Compostelle et des cultes à saint Jacques. Accueil Galerie Téléchargements Forum Liens http://www.saint-jacques.info Fondation David Parou Saint-Jacques Plan du site | Syndication | Powered by WM