À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

Une année jubilaire sur les chemins de Saint Jacques - Webcompostella ? Skip to Main Content Nous contacterEcrire à un WebhospitaliersContacter un prêtre Conseils pratiques et éclairages spirituels sur les chemins de Saint Jacques AccueilVie du chemin Voir et lire Témoignages Rencontres Et après ? Les chemins de Saint Jacques La route du Puy La route de Tours La Voie des Plantagenets La route d 'Arles par le Piémont Pyrénéen La route de Vézelay La route d 'Arles Préparation Guide des haltes Maison francophone à Santiago Lettre pastorale des évêques du Chemin Etapes et hébergements Préparation spirituelle Quel équipement Eclairages spirituels Prier Saints de la route Ressources Art sacré Conseils pratiquesAprès Devenir HOSPITALIER Un autre pèlerinage - Les monastères-relais Accueil > Vie du chemin > Une année jubilaire sur les chemins de Saint Jacques Une année jubilaire sur les chemins de Saint Jacques Date : 22 décembre 2015 Depuis le 8 décembre, nous sommes dans l'année jubilaire de la miséricorde. Le Pape François a souhaité que l'Eglise vive ce temps de grâces pour qu'elle puisse témoigner de l'étonnante tendresse de notre Dieu venant rejoindre les pauvretés, fragilités et détresses de notre humanité.  Les portes  des cathédrales et de très nombreux sanctuaires qui jalonnent le chemin de Saint Jacques s'ouvrent. Le passage de la « Porte Sainte » est un signe concret de notre chemin de conversion en nous confiant à  la miséricorde du Père. Dans le document « Le Visage de la Miséricorde », le Pape François nous invite à nous faire pèlerin.  : Le pèlerinage est un signe particulier de l'Année Sainte : il est l'image du chemin que chacun parcourt au long de son existence. La vie est un pèlerinage, et l'être humain un viator, un pèlerin qui parcourt un chemin jusqu'au but désiré. Pour passer la Porte Sainte à Rome, et en tous lieux, chacun devra, selon ses forces, faire un pèlerinage. Ce sera le signe que la miséricorde est un but à atteindre, qui demande engagement et sacrifice. Que le pèlerinage stimule notre conversion : en passant la Porte Sainte, nous nous laisserons embrasser par la miséricorde de Dieu, et nous nous engagerons à être miséricordieux avec les autres comme le Père l'est avec nous. Le Seigneur Jésus nous montre les étapes du pèlerinage à travers lequel nous pouvons atteindre ce but : « Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. Donnez, et l'on vous donnera : c'est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans le pan de votre vêtement ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira de mesure aussi pour vous » (Lc 6, 37-38). Il nous est dit, d'abord, de ne pas juger, et de ne pas condamner. Si l'on ne veut pas être exposé au jugement de Dieu, personne ne doit devenir juge de son frère. De fait, en jugeant, les hommes s'arrêtent à ce qui est superficiel, tandis que le Père regarde les coeurs. Que de mal les paroles ne font-elles pas lorsqu'elles sont animées par des sentiments de jalousie ou d'envie ! Mal parler du frère en son absence, c'est le mettre sous un faux jour, c'est compromettre sa réputation et l'abandonner aux ragots. Ne pas juger et ne pas condamner signifie, de façon positive, savoir accueillir ce qu'il y a de bon en toute personne et ne pas permettre qu'elle ait à souffrir de notre jugement partiel et de notre prétention à tout savoir. Ceci n'est pas encore suffisant pour exprimer ce qu'est la miséricorde. Jésus demande aussi depardonner et de donner, d'être instruments du pardon puisque nous l'avons déjà reçu de Dieu, d'être généreux à l'égard de tous en sachant que Dieu étend aussi sa bonté pour nous avec grande magnanimité. Miséricordieux comme le Père, c'est donc la "devise" de l'Année Sainte. Dans la miséricorde, nous avons la preuve de la façon dont Dieu aime. Il se donne tout entier, pour toujours, gratuitement, et sans rien demander en retour. Il vient à notre secours lorsque nous l'invoquons. Il est beau que la prière quotidienne de l'Eglise commence avec ces paroles : « Mon Dieu, viens me délivrer ; Seigneur, viens vite à mon secours » (Ps 69, 2). L'aide que nous implorons est déjà le premier pas de la miséricorde de Dieu à notre égard. Il vient nous sauver de la condition de faiblesse dans laquelle nous vivons. Son aide consiste à rendre accessible sa présence et sa proximité. Touchés jour après jour par sa compassion, nous pouvons nous aussi devenir compatissants envers tous. Le Visage de la Miséricorde, §14, Pape François   Partager :PartagerE-mailImprimerFacebookTwitterGooglePinterestTumblrLire aussiOuverture de la porte sainte à Santiago  Dimanche 13 décembre, une Porte Sainte a été ouverte dans la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle, afin que le Jubilé de la Miséricorde puisse être vécu par le plus grand nombre, et que l'Église soit, dans le monde, signe visible de l'amour et de la miséricorde du Père. "La miséricorde et le pardon ne doivent...Une année jubilaire sur les chemins de Saint JacquesDepuis le 8 décembre, nous sommes dans l'année jubilaire de la miséricorde. Le Pape François a souhaité que l'Eglise vive ce temps de grâces pour qu'elle puisse témoigner de l'étonnante tendresse de notre Dieu venant rejoindre les pauvretés, fragilités et détresses de notre humanité.  Les portes  des cathédrales et de très nombreux sanctuaires qui jalonnent le chemin...Lacapelle-MarivalEglise paroissiale     (prêtre : 06 84 95 38 15) - Messe samedi 17h et dimanche 11h Mercredi 17h (Maison de retraite « la Miséricorde ») Vendredi à 17h (maison de retraite « le Moutier »)Récit d'un pèlerinCeci est le journal de mon premier pèlerinage le Puy / cap Finisterre. Le texte a été écrit au jour le jour durant la marche. Je reconnais manquer parfois de miséricorde envers les pèlerins à la semaine et j'en demande pardon à ceux qui en seraient offusqués. J'ai avalé l'Espagne en 15 jours, avec des... Publié dans Vie du chemin Tagués avec : Jubilé de la miséricorde Articles récents Une année jubilaire sur les chemins de Saint Jacques L'hospitalité, un « trésor d'humanité » Ouverture de la porte sainte à Santiago Notre Dame de Guadalupe « Le Secret du Pèlerin », père Olivier Manaud CatégoriesCatégories Sélectionner une catégorie Art sacré Conseils pratiques Eclairages spirituels Et après ? Prier Rencontres Ressources Saints de la route Témoignages Vie du chemin Voir et lire Les chemins de Saint JacquesLa route de Tours La route du Puy La route d 'Arles La route d 'Arles par le Piémont Pyrénéen La route de Vézelay La Voie des Plantagenets Services S'abonner à la lettre du site Qui sommes-nous ?Mentions légalesNous contacterNous aider © 2015 Webcompostella ? Envoyer à l'adresse e-mail Votre nom Votre adresse e-mail Annuler L'article n'a pas été envoyé - Vérifiez vos adresses e-mail ! La vérification e-mail a échoué, veuillez réessayer Impossible de partager les articles de votre blog par e-mail. Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.Ok