À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

Pèlerin sur le Chemin... « Article « La Vie Querçynoise Newsletter Facebook Twitter RSS Contact Rechercher un article sur le site Chercher Menu Accueil Abonnez-vous Résultats sportifs Annonces Légales Services Cinéma Programme Tv Horoscope Météo Cartes Virtuelles ActualitésLoisirsFaits-divers Accueil > Pèlerin sur le Chemin... 17e rencontre des Hospitaliers du chemin de St Jacques à Gramat. 05/02/2016 à 16:12 par La Rédaction Partages Facebook Twitter Google + Email Sur le chemin de Saint-Jacques. Ce dernier week-end de janvier, le Couvent de Gramat accueillait la 17e rencontre nationale des Hospitaliers de St Jacques sous la présidence de Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne et délégué français des chemins de St Jacques de Compsotelle. Après l'accueil de Mgr Laurent Camiade le samedi soir rappelant l'importance des chemins de St Jacques qui traversent son diocèse avec comme point d'orgue le sanctuaire de Rocamadour haut lieu historique de pèlerinage, Léonard Tandeau de Marsac, responsable du gîte d'Estaing et organisateur du rassemblement, cadrait le programme du rassemblement. Accueillir à travers la prière, les soins et l'écoute Elle est venue des quatre coins de France, et même de l'étranger, la centaine de bénévoles d'accueil qui jalonne les différentes voies (Tours, Vezelay, Le Puy et Arles) menant à la frontière espagnole, puis à St Jacques de Compostelle. Qui sont-ils ? Des bénévoles qui consacrent une grande partie de leur vie à l'accueil des pèlerins dans un idéal chrétien pour préserver la présence de l'Église du Christ sur le Chemin. « Un hospitalier est un bénévole qui sert les pèlerins, les pauvres et les malades dans une communauté chrétienne qui veut voir en eux le visage et le corps du Christ. » La charte qui les unit est claire : disponibilité des hôtes, lieu de prière au sein de la maison d'accueil, prier chaque jour pour les pèlerins (ou avec), participation libre aux frais (donativo). Prière, soins et écoute sont leurs caractéristiques. Souvent le modèle d'exploitation qu'ils défendent s'appuie sur la formule « donativo ». Parfois controversée, à tort si elle est pratiquée dans son esprit, cette formule est un accueil gratuit dans l'esprit du Bon Samaritain. Le pèlerin est nourri, logé, soigné comme un invité. S'il le désire et sans qu'on le lui demande, il peut faire un don à ses hôtes. Le programme du rassemblement sur le thème « Sanctuaires et miséricorde » avec des ateliers permettant d'appréhender les oeuvres de miséricorde corporelles et spirituelles dans la mission hospitalière, se voulait bien sûr en phase avec le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, sans oublier d'y intégrer le passage des portes saintes des différents sanctuaires se situant sur le Chemin. La soirée était dédiée au visionnage d'un film consacré au chemin, ses paysages splendides, soutenu par un texte incitant à la spiritualité. Les participants étaient invités à commenter au regard de leur expérience personnelle de pèlerin et d'accueillants. La journée du dimanche, très dense, avec la messe en l'église St Pierre de Gramat, deux temps forts à travers les interventions de Mgr Aillet, coordonnateur de la pastorale du Chemin pour la Conférence des Évêques de France, un travail en atelier sur une dizaine de sujets pour améliorer l'accueil chrétien des pèlerins ainsi que divers témoignages d'initiatives originales. Mgr Aillet rappela que l'Église s'est récemment organisée autour d'une pastorale du Chemin déclenchée notamment par l'action des hospitaliers qui ont initié la présence chrétienne principalement avec des maisons d'accueil. Un rapprochement entre diocèses espagnols et français s'est avéré nécessaire pour mettre en place une pastorale commune du Chemin comme terre d'évangélisation. La population est internationale, souvent éloignée des affaires de Dieu, et l'existence d'une pastorale chrétienne permet de maintenir le message originel et historique. En son absence, le Chemin pourrait ne devenir qu'un rite social de ressourcement ou une performance qui renforce l'égo. Un texte fondateur des évêques franco-espagnols « Le chemin de St Jacques, quête et rencontres » pose le contour de cette pastorale à laquelle chacun peut se référer. « Les évêques français et espagnols du Chemin de Saint-Jacques n'ont pas manqué de constater ce phénomène religieux prometteur qui, après avoir duré pendant dix siècles, existe encore de nos jours ; bien au contraire, nous avons tourné vers lui notre attention pastorale. Depuis l'année 2009 en particulier, sur les insistances de l'archevêque de Saint-Jacques de Compostelle, nous nous efforçons de mener à bien une tâche commune d'évangélisation en faveur de tous les agents qui interviennent dans cette louable pratique religieuse qu'est le pèlerinage. » Un lieu de rencontre avec Jésus Christ Puis il traita du rôle des hospitaliers dans le cadre du Jubilé de la Miséricorde. La meilleure référence est le paragraphe 14 de la bulle d'indiction du Jubilé du pape François qui traite du rôle du pèlerinage dans l'approche de la Miséricorde. Il cite aussi le livre récent du pape François « Le nom de Dieu est Miséricorde ». Ce nom a aussi un visage qui est Jésus Christ et qui se reflète sur le visage de son Église et l'Église, c'est chacun d'entre nous. Le Chemin de St Jacques, c'est aussi une périphérie où hommes et femmes se pressent en quête plus ou moins avouée de miséricorde. La Miséricorde est un but à atteindre qui nécessite engagement et sacrifice. À l'origine d'être chrétien, il y a une rencontre et le Chemin est un lieu de rencontre avec Jésus Christ qui est le visage de la Miséricorde. Le mot miséricorde conjugue l'élan du coeur avec celui qui est pauvre et inspire la compassion. St Augustin nous dit que c'est la rencontre de Dieu avec la pauvreté de l'homme. Cette pauvreté pouvant prendre plusieurs formes économiques, spirituelles, morales, corporelles... Le Chemin oblige à la pauvreté car on quitte un cadre de vie, on abandonne des habitudes, ce qui rend pauvre. Le pèlerin se rend pauvre et s'offre aux bras de la miséricorde de Dieu, même sans s'en rendre compte. C'est le coeur de la démarche de pèlerinage. En réponse, il faut être prêt à écouter, accueillir joyeusement le pèlerin comme un membre de la famille qui revient à la maison. Pour cela, il faut commencer à faire l'expérience de la miséricorde pour être miséricordieux. Dieu nous dénonce notre pauvreté, pour pouvoir mieux nous accueillir dans ses bras. Savoir proposer un prêtre quand le besoin est là est aussi un impératif de l'accueil. Il faut encourager les prêtres des paroisses traversées par les voies de pèlerinage à se rendre disponibles pour offrir le pardon de Dieu aux pèlerins. La réconciliation est partie intégrante de la démarche pèlerine. Des thèmes d'ateliers variés et concrets : 1* Comment vivre et promouvoir l'esprit de l'écologie humaine intégrale dans nos accueils ? (Laudato si) 2* La miséricorde divine à l'oeuvre chez les pèlerins (oeuvres corporelles) 3* Les oeuvres de miséricorde dans les accueils du chemin ? 4* Comment sensibiliser les pèlerins aux rôles des sanctuaires et cathédrales jubilaires en cette année de la miséricorde ? 5* Comment les paroisses participent-elles à l'évangélisation sur le chemin ? 6* La miséricorde divine en faveur des pèlerins (oeuvres spirituelles) 7* Rôle des délégués diocésains pastoraux du chemin de Saint Jacques et qu'attendez-vous de ces délégués ? 8* Comment la charte hospitalière Saint Jacques est-elle au service de l'esprit du chemin ? 9 * L'écoute : comment entendre les souffrances et accueillir les merveilles ? 10* Quelles initiatives pour l'écologie du chemin ? Il serait trop long de rapporter les contributions très riches qui en sortir. Laissons à Mgr Aillet de tenter une synthèse. Le problème des églises fermées pour préserver le patrimoine a été évoqué. Mgr Aillet cita le pape qui réclame l'ouverture de nos églises. Une église doit être propre, accueillante et signe de la présence de Dieu, elle a donc vocation à être ouverte. Il est longuement revenu sur les oeuvres corporelles et spirituelles de miséricorde en s'appuyant sur les pèlerins d'Emmaüs qui ne découvrent Jésus qu'à l'arrivée avec la fraction du pain et s'en retournent annoncer la Bonne Nouvelle. Prier-Ecouter-Offrir, c'est l'Esprit du Chemin, et l'Esprit du Chemin c'est l'Esprit Saint. Avec la parabole du Bon Samaritain, c'est l'histoire du salut qui est racontée. Jésus en Bon Samaritain veut nous guérir et c'est de cela dont nous sommes témoins. Les premiers soins corporels se transforment en miséricorde. L'auberge, c'est l'Église avec ses Sacrements. Il y a clairement un fil rouge entre les pèlerins, les accueillants et l'Église. C'est la crédibilité et la conviction du témoignage qui sera porteur de conversion. Sommes-nous convaincus que c'est l'Évangile qui répond à notre vie ? Importance de la formation pour enrichir notre vie spirituelle. Parfois on peut oublier son enthousiasme, car on oublie ce qu'est l'Évangile : Amour de Dieu et Amour des autres. Parmi les différents témoignages tous très forts, deux peuvent être relevés : Blandine et Arthur, jeunes mariés de Marseille, constatant qu'il y avait très peu de pèlerins chrétiens pendant leur marche vers St Jacques créent une mission d'évangélisation en août 2016 entre le Puy en Velay et Conques avec des jeunes qui parleront de leur foi sur le chemin « Allons semer l'Évangile et Dieu récoltera » www.semeursenchemin.com. Hubert, 72 ans a marché cinq fois vers St Jacques, trois fois pour trouver la foi, une fois pour remercier et une fois pour se consacrer aux prisonniers en étant porteur de leurs messages qui ont été lus à l'arrivée à St Jacques. Il est maintenant visiteur de prisons où il découvre de vrais disciples du Christ touchés par la Miséricorde. Vos portes saintes sont peut-être celles de votre cellule où vous vous enfermez. Lundi matin Léonard Tandeau de Marsac, rappela les éléments qui constituent l'esprit « donativo » des accueils de pèlerins. La légitimité spirituelle, historique de service et d'existence sur le chemin correspond à l'hospitalité chrétienne d'accueillir l'étranger comme le Christ (Mat. 25). Même le législateur le reconnaît dans la loi et un jugement particulier en fait état. L'accueil « donativo » chrétien contribue à aider les errants à devenir des pèlerins qui savent où ils vont. Ces deux jours ont été très riches par la diversité et permettront certainement de faire progresser la vie spirituelle et de contribuer à enrichir la quête de ces hommes et ces femmes qui se situent dans une de ces « périphéries » vers lesquelles le pape François nous bouscule pour porter la Bonne Nouvelle de la Miséricorde. Francis Kovacs La Rédaction Nous contacter Tags : chemin de Saint-Jacques de Compostelle - écoute - Gramat - Jésus-Christ - pèlerins - prière - rencontre des Hospitaliers - Saint-Jacques de Compostelle - soins Partages Facebook Twitter Google + Email Commenter 0 commentaire(s) Nom (obligatoire) Adresse e-mail (ne sera pas publié) (obligatoire) insérez le code ci-contre Les brèves16h37 - sam. 6 Deux stages de tournage sur bois organisés à l'atelier de l'Ami Bois d'Assier17h04 - ven. 29 (RD 34) : élagage - mise en place d'une déviation10h08 - ven. 29 Cahors : l'eau du robinet est à nouveau potable09h23 - jeu. 28 Concours de belote14h39 - ven. 22 Basket : matchs découvertes dimanche 24 janvier+ d'infosVotre journal cette semaine Achetez votre journal À FeuilleterNos publications papiersVotre opinion Doit-on selon vous, appliquer la déchéance de nationalité, à l'égard des bi-nationaux, en cas de terrorisme ? Non, il n'est pas normal de renvoyer à l'étranger, un Français, quel que soit l'acte commis. Oui, c'est normal de refouler ceux qui combattent la République. Voir le résultat Abonnement Recevez l'actualité qui vous concerne. Je m'abonne Cahors - Dimanche 7 févr. 2016 Cahors Dim7 / 029°/6° 13km/h 95% Lun14°-8°Mar10°-3°Mer9°-5°Jeu12°-7° Les dernières actus ! Réouverture du Musée Zadkine Maurice Roussillon, un maire attaché au monde rural, et soucieux de défendre ses valeurs Un atelier artistique de vitraux au 30 de l'avenue du 11 Novembre Recevez l'actualité qui vous concerne Je m'abonne Achetez un numéro Achetez un article Mentions légales - Contact - Conditions générales d'utilisation - Charte de modération - Publicité - Le groupe Publihebdos ®Copyright 2015 Publihebdos. Tous droits réservés.