À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

A Saint-Alexandre, Fabrice Parrain accueille sur le chemin de Saint-Jacques Connexion Username à la une communes agde ales avignon bagnols beziers carcassonne lodeve lunel mende millau montpellier narbonne nimes perpignan rodez sete faits divers sport société économie culture & loisirs annonces carnet journal & services Suivre mon activité Gérer mon abonnement Contact S'abonner à partir de 1EUR Télécharger l'appli Déconnexion agde ales avignon bagnols beziers carcassonne lodeve lunel mende millau montpellier narbonne nimes perpignan rodez sete Abonnez-vous à partir de 1EUR agde ales avignon bagnols beziers carcassonne lodeve lunel mende millau montpellier narbonne nimes perpignan rodez sete Connexion Connexion m'inscrire me connecter mon profil s'abonner mon abonnement lire mon journal abonné au journal déconnexion Username mon compte Username mon compte m'inscrire me connecter mon profil s'abonner mon abonnement lire mon journal abonné au journal déconnexion faits divers sport société économie culture & loisirs annonces carnet A Saint-Alexandre, Fabrice Parrain accueille sur le chemin de Saint-Jacques il y a 3 heures 0 JEAN-LUG BUYTAERT A Saint-Alexandre, Fabrice Parrain, à l'ermitage Notre-Dame des vignes est hospitalier sur le chemin antique de Saint-Jacques-de-Compostelle. Photo JEAN-LUG BUYTAERT Twitter S ur la route de Carsan, à moins d'un kilomètre du village perché de Saint-Alexandre, Fabrice Parrain est hospitalier à l'ermitage Notre-Dame-des-Vignes. "J'accueille depuis peu les pèlerins sur l'antique chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Mais il en passe très peu", explique Fabrice Parrain, un Bagnolais qui, alors qu'il travaillait dans un service de gestion du personnel dans une société à Marseille, a démissionné. "Je me rendais compte que les dites ressources humaines n'avaient plus rien à voir avec les ressources. Elles perdaient tout leur sens. Une ressource s'entretient pour qu'elle puisse porter des fruits. Or, dans les entreprises, ce n'est pas ça. L'homme est considéré comme un outil. Cette pensée m'a perturbé", détaille Fabrice Parrain. Il a mis 55 jours pour effectuer son chemin de 1300 km     Ce changement dans son parcours de vie date de 2003, année de sa démission. "En 2000, j'avais participé aux Journées Mondiales de la Jeunesse à Rome", précise l'hospitalier. "J'étais en recherche de sens pour ma vie. J'étais dans une démarche spirituelle et religieuse. À l'époque, je lisais un livre sur le chemin de Compostelle. Il m'a beaucoup touché. "Un jour, en 2004, alors que je n'avais rien préparé, j'ai pris mon sac à dos, et une tente, et je suis parti de Saint-Guilhem-le-Désert. Au bout de deux jours, à l'étape de Lodève, j'ai laissé ma tente et mon lecteur CD. J'avais compris que je n'en aurais pas besoin jusqu'à Compostelle. On part avec ce que l'on est. Mais jour après jour, tout le superflu est laissé au bord du chemin", souligne Fabrice Parrain, qui a effectué les 1300 km de son chemin en cinquante-cinq jours.   Un abri transformé en mazet par une religieuse À son retour, il avait pris une décision : celle de pouvoir accueillir un jour des pèlerins. Il enchaîne les expériences dans diverses communautés et se décide à revenir à Bagnols-sur-Cèze et de "rechercher un lieu qui me permettrait d'accueillir des pèlerins." Un juste retour des choses. Sur la route de Carsan, à quelque 800 mètres de la sortie de Saint-Alexandre, l'ermitage Notre-Dame-des-Vignes se dresse à gauche, quelque peu caché par une rangée de cyprès. Ancien abri de viticulteur, il a été transformé en mazet par une religieuse, alors qu'elle était  professeur au collège Saint-Jean de Pont-Saint-Esprit, aidée des bénévoles. Il se considère plus comme un moine anachorète "Soeur Véronique cherchait un gardien pour occuper son mazet. Elle avait lancé un appel auprès de ses connaissances. Une connaissance commune nous a rapprochés. Un signe de la providence. Avec soeur Véronique, nous avons cohabité trois mois ensemble avant qu'elle ne parte dans une maison de retraite. Elle ne souhaitait pas que ce mazet devienne une simple résidence secondaire."   En décidant d'accueillir des pèlerins, Fabrice Parrain place sa démarche dans celle de soeur Véronique. D'ailleurs, s'il n'a jamais "reçu l'appel pour devenir prêtre", en revanche, il se considère plus comme "un frère", comme un moine anachorète, c'est-à-dire, un ermite. Saint-Alexandre Bagnols-sur-Cèze il y a 3 heures 0   Article suivant Gard rhodanien : des abricots offerts aux Restos du coeur édition abonnés : à lire sur midilibre.fr Reportage Narbonne : à la redécouverte de ces monuments romains que l'on ne voit plus Ils font si bien partie du décor que ces vestiges n'interpellent plus. D'autres sont si bien cachés qu'il faut descendre dans une crypte pour les voir. Masters de pétanque à Narbonne : boule à facettes Portrait Narbonne il y a 5 heures 0 A Narbonne, "la pétanque se porte bien" Entretien Narbonne il y a 1 jour 0 Abonnez-vous à partir de 1EUR commentaires Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Publicité édition abonnés journal du 1 Juin 2015 Lisez-le en ligne dès maintenant. Abonnez-vous à partir de 1EUR Publicité Publicité Le top des articles [VIDEO] JO-2016 / Gymnastique : l'horrible blessure du Français Samir Aït Saïd il y a 23 heures 12 La Grande-Motte : un retraité à toute vitesse et à contresens sur la voie rapide il y a 7 heures 69 Montpellier : un homme poignardé par sa compagne place de la Comédie il y a 3 heures 29 Annonces Terrains 1181 m² - 186000 EUR Pont-saint-esprit PEUGEOT 308 II 17300 EUR Alès Toutes les annonces à la une Région : huit "bestioles" qu'il vaut mieux éviter cet été... Miss Languedoc-Roussillon : "Avec ma famille, nous avons pleuré de joie" La 59e édition du Critérium des Cévennes est annulée A Nîmes, Valls promet un plan sur le parc pénitentiaire En visite à Nîmes, le ministre de la Justice veut "investir dans les prisons" Lire tous les articles Publicité En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. Twitter @Midilibre Suivre @Midilibre Google+ Facebook Newsletter Recevez tous les jours l'essentiel de l'actualité avec la newsletter MidiLibre.fr. Votre adresse email S'abonner à la newsletter