À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

Le pèlerinage de Gabriel Osson | Le Métropolitain Articles Vidéos Archives Publicité S'Abonner Rechercher SE CONNECTER Bienvenue ! Connectez-vous à votre compte : Mot de passe oublié ? Récupérer votre mot de passe Le Métropolitain Articles Vidéos Archives Publicité S'Abonner Le pèlerinage de Gabriel Osson Par Webmestre - 09/20/2016 17 Partager sur Facebook Tweeter sur twitter Le chemin de Compostelle, un chemin qui fait rêver et dont nombres de pèlerins ont foulé les pierres. Parmi ces pèlerins, certains auront peut-être croisé le chemin d'un certain Gabriel Osson. Ils auront partagé un bout de chemin ou un repas dans un couvent, pourtant, de lui, ils n'ont su que le nom et le pays de résidence. Le Camino L'homme avait laissé son identité derrière lui pour entreprendre une aventure initiatique sur les plateaux des Pyrénées. « Je voulais laisser derrière moi mon bagage mental. Je refusais d'avoir une identité, j'étais un pèlerin », raconte Gabriel Osson. C'est chez lui, devant une émission télévisée durant une convalescence, que l'écrivain Gabriel Osson s'intéresse pour la première fois au chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Le sujet l'intrigue pour ensuite le passionner. Il dévore tous les ouvrages de la bibliothèque concernant le Camino, comme il le nomme. C'est décidé, lui aussi le fera. Une expérience qui marquera l'homme et qui inspira son dernier ouvrage J'ai marché sur les étoiles - Sept leçons apprises sur le Chemin de Compostelle. « Le chemin nous moule à lui à mesure qu'on le fait. Personne n'en est sorti indemne », raconte l'auteur devant les spectateurs rassemblés à la Bibliothèque de référence de Toronto dans le cadre des rencontres avec des auteurs franco-ontariens. Une expérience spirituelle Durant 26 jours, l'auteur suivra la célèbre route. Depuis Saint-Jean-Pied-de-Port, jusqu'à la mythique cathédrale. Pourtant « le but n'est pas la cathédrale. Le but, c'est la route », explique l'écrivain. Les expériences de la dureté de la route - ses températures, son dénivelé, mais aussi l'humilité qui la caractérise et le partage qui y règne marquent l'homme qui partait « sans question et à la recherche de rien a priori ». C'est pourtant une expérience spirituelle que vivra Gabriel Osson qui reviendra changé de ce pèlerinage entraînant des changements drastiques à son retour aussi bien dans son mode de vie que dans sa famille. Un témoignage qui invite à s'intéresser à ce pèlerinage et, peut-être même, à s'imaginer sur les pas de Saint-Jacques-de-Compostelle. Laurence Stenvot PARTAGER Facebook Twitter tweet Article précédentLe Collège du Savoir déménage Webmestre ARTICLES CONNEXESPLUS DU MÊME AUTEUR Le Collège du Savoir déménage Les jeunes femmes, au coeur du projet de Charité Léo Hymne aux mineurs Alison Stewart prend la tête d'Action positive Quels accès pour les francophones au postsecondaire? Le journal le MétropolitainAltomédia est un leader de l'information locale et régionale dans le Centre-Sud-Ouest de l'Ontario grâce à son réseau de presse hebdomadaire et de portails d'information en ligne.Contactez-nous: marketing@altomedia.ca © Copyright 2015 - Altomédia Inc