À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

De Compostelle à Repentigny avec une ânesse Sections Accueil Actualités Politique Économie Société Élections 2015 Faits divers justice Sports Hockey Baseball Soccer Football Défi sportif Jeux du Québec Culture Communauté Opinion Tribune libre Chroniques Dossiers Des sports et des femmes Merveilles Garderies Matières résiduelles Mourrir dans l'indifférence Corps non réclamés Micro-brasseries Saint-Valentin Boomers Immobilier Autochtone Accents Course à pied National Art de vivre Gourmand Voyage Société Maison Animaux Santé Fêtes Achat local Accueil Accueil Actualités Actualités Politique Économie Société Élections 2015 Faits divers Faits divers justice Sports Sports Hockey Baseball Soccer Football Défi sportif Jeux du Québec Culture Culture Communauté Communauté Opinion Opinion Tribune libre Chroniques Dossiers Dossiers Des sports et des femmes Merveilles Garderies Matières résiduelles Mourrir dans l'indifférence Corps non réclamés Micro-brasseries Saint-Valentin Boomers Immobilier Autochtone Accents Course à pied National National Art de vivre Art de vivre Gourmand Voyage Société Maison Animaux Santé Fêtes Achat local Avis de décès Emplois Promotions Classées Autos Rechercher Rechercher Mon profil | M'inscrire à l'infolettre | Me déconnecter Se connecter | S'inscrire à l'infolettre Follow @twitterapi Mon profil | M'inscrire à l'infolettre | Me déconnecter Se connecter | S'inscrire à l'infolettre × De Compostelle à Repentigny avec une ânesse Conférence au Centre à Nous Publié le 28 janvier 2017 X Envoyer à un ami Nom de votre ami * Courriel de votre ami * Votre nom * Votre courriel * Commentaires  Roland Garin a écrit un livre «Mon Compostelle en 80 jours avec mon ânesse Praline» dans lequel il décrit ses aventures, ses rencontres et l'extraordinaire complicité qui unit l'homme et l'animal dans les beaux paysages de France et d'Espagne. ©gracieuseté Mais qu'est-ce qui peut bien pousser un cuisinier français à partir avec une ânesse pour faire 1700 km à pied depuis le Puy-en-Velay, en France, traverser les Pyrénées par le col de Roncevaux, affronter la longue plaine de la Meseta espagnole pour à Santiago de Compostelle? C'est ce que propose de vous faire découvrir la conférence du jeudi le 16 février au Centre à Nous de Repentigny. De passage au Québec, Roland Garin donnera une conférence exclusive qui relatera avec verve le voyage qu'il a effectué sur un Chemin de Compostelle avec son ânesse Praline, dans la pure tradition des pèlerins du Moyen Âge. Cette rencontre est présentée par la section lanaudoise de l'Association du Québec à Compostelle.

S'il évoque le goût du voyage, le souvenir de ses aventures de jeunesse en mer et la lecture des exploits des grands voyageurs, c'est surtout le choc de la retraite et son grand amour des animaux qui l'ont mené au pèlerinage vers Compostelle. Inspiré par un grand voyageur Ayant relu les aventures du grand voyageur R.L.Stevenson, il a décidé de refaire comme lui un de ses voyages dans les Cévennes avec une ânesse, sa Praline. Mais pour cela, il lui a fallu s'entraîner pendant deux ans pour que l'homme et l'animal se connaissent et se reconnaissent. Il est même allé jusqu'à faire un stage «d'ânier» dans une école spécialisée pour randonneurs accompagné d'un animal et une fois prêt, il a pris la direction de Compostelle. Au début simple marcheur, il est arrivé en pèlerin au tombeau de Saint Jacques. Avec son chapeau à large bord, sa coquille, sa gourde, sa besace et son bourdon, Roland Garin, ce pèlerin des temps jadis, raconte dans une langue colorée son voyage «sur des chemins ardus, jusqu'aux étoiles». (ON) La conférence a lieu au Centre à Nous de Repentigny (50 rue Thouin, à Repentigny) à 19h. Pour information :lanaudière@duquebecacompostelle.org ou Jacques Larocque au 450 759-3804. Les frais d'entrée sont de $5.

× Votre commentaire a bien été reçu. Il sera moderé avant d'être publié. À lire aussi Plusieurs ouvertures pour les techniciens d'éducation à l'enfance ÉDUCATION. Après 53 semaines de formation intensive, les étudiants en Technique d'éducation à l'enfance (TEE) du Cégep régionale de Lanaudière à Repentigny et Terrebonne peuvent célébrer l'obtention de leur diplôme. Plusieurs d'entre eux ont même déjà déniché un emploi. Journal électronique Consultez notre édition du jour Consultez nos archives et cahiers spéciaux Immobilier Lanaudière Consultez notre édition du jour Consultez nos archives et cahiers spéciaux Hebdo Rive Nord Tweets de @hebdorivenord Actualités Politique Économie Société Élections 2015 Faits divers justice Sports Hockey Baseball Soccer Football Défi sportif Jeux du Québec Culture Communauté Opinion Tribune libre Chroniques Dossiers Des sports et des femmes Merveilles Garderies Matières résiduelles Mourrir dans l'indifférence Corps non réclamés Micro-brasseries Saint-Valentin Boomers National Suivez-nous sur Follow @twitterapi Contactez-nous Tous droits réservés TC Media © 2015 Politique d'utilisation | Politique de confidentialité Médias Transcontinental S.E.N.C. 1100 boul. René-Lévesque Ouest, Montréal, QC H3B 4X9 (514) 392-9000