À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

Les chemins de pèlerinage : un engouement général - MidiLibre.fr Connexion Username à la une communes agde ales avignon bagnols beziers carcassonne lodeve lunel mende millau montpellier narbonne nimes perpignan rodez sete faits divers sport société économie culture & loisirs annonces carnet journal & services Suivre mon activité Gérer mon abonnement Contact S'abonner à partir de 1EUR Télécharger l'appli Déconnexion agde ales avignon bagnols beziers carcassonne lodeve lunel mende millau montpellier narbonne nimes perpignan rodez sete Abonnez-vous à partir de 1EUR agde ales avignon bagnols beziers carcassonne lodeve lunel mende millau montpellier narbonne nimes perpignan rodez sete Connexion Connexion m'inscrire me connecter mon profil s'abonner mon abonnement PASS CLUB-Mes réduc lire mon journal abonné au journal déconnexion Username mon compte Username mon compte m'inscrire me connecter mon profil s'abonner mon abonnement PASS CLUB-Mes réduc lire mon journal abonné au journal déconnexion faits divers sport société économie culture & loisirs annonces carnet Guide d'été Abonnez-vous à partir de 1EUR Cet article est réservé aux abonnés Les chemins de pèlerinage : un engouement général Entretien Abonnés il y a 2 heures 0 LAURE JOANIN Saint-Jacques-de-Compostelle, le "Graal" pour les marcheurs-pèlerins. MAXPPP Twitter G aëlle de la Brosse, cofondatrice du réseau Chemins d'Étoiles, décrypte cette tendance. Et nous parle des chemins en région. ICBEZXB1aXMgdW5lIHZpbmd0YWluZSBkJ2Fubullcywgb24gYXNzaXN0ZSDgIHVuIHbpcml0YWJsZSBlbmdvdWVtZW50IHBvdXIgbGVzIGNoZW1pbnMgZGUgcOhsZXJpbmFnZS4gQ29tYmllbiBlbiBleGlzdGUtdC1pbCBlbiBGcmFuY2UgPyAgIERhbnMgbW9uIGd1aWRlLCBqJ2VuIGFpIHRyYWl06SAzNS4gSWwgZmF1dCBsZXMgY2xhc3NpZmllci4gSWwgeSBhIGxlcyB0cm9pcyBtYWpldXJzIDogUm9tZSwgSulydXNhbGVtIGV0IFNhaW50LUphY3F1ZXMtZGUtQ29tcG9zdGVsbGUuIElscyBkYXRlbnQgZHUgTW95ZW4gwmdlLiBDZXMgZGl4IGRlcm5p6HJlcyBhbm7pZXMsIGRlIG5vdXZlYXV4IGl0aW7pcmFpcmVzIGJhbGlz6XMgc29udCBhcHBhcnVzIGNvbW1lIGxlIGNoZW1pbiBkZSBTYWludC1HdWlsaGVtLCBxdWkgdmEgZCdBdW1vbnQtQXVicmFjIOAgU2FpbnQtR3VpbGhlbS1sZS1E6XNlcnQuIENvbnRyYWlyZW1lbnQgYXV4IGlk6WVzIHJl53VlcywgYmVhdWNvdXAgZGUgbWFyY2hldXJzIG5lIHNlIGxhbmNlbnQgcGFzIHBvdXIgZGVzIG1vdGlmcyByZWxpZ2lldXguICAgQ29tYmllbiBkZSByYW5kb25uZXVycyBjaGVtaW5lbnQgYWluc2kgPyAgIE9uIGTpbm9tYnJlIGNoYXF1ZSBhbm7pZS4uLg== Depuis une vingtaine d'années, on assiste à un véritable engouement pour les chemins de pèlerinage. Combien en existe-t-il en France ? Dans mon guide, j'en ai traité 35. Il faut les classifier. Il y a les trois majeurs : Rome, Jérusalem et Saint-Jacques-de-Compostelle. Ils datent du Moyen Âge. Ces dix dernières années, de nouveaux itinéraires balisés sont apparus comme le chemin de Saint-Guilhem, qui va d'Aumont-Aubrac à Saint-Guilhem-le-Désert. Contrairement aux idées reçues, beaucoup de marcheurs ne se lancent pas pour des motifs religieux. Combien de randonneurs cheminent ainsi ? On dénombre chaque année en France environ 15 millions de randonneurs, dont un grand nombre décide de marcher sur des chemins de pèlerinage. C'est souvent plus facile, car ils sont tous balisés. Et puis c'est un parcours qui a du sens, on va vers un lieu précis. Les gens cherchent à y retrouver certaines valeurs, l'entraide, le dépassement de soi, un retour à la nature. On parle même depuis quelques années de "caminothérapie", marcher pour soigner à la fois le corps et l'esprit, atteindre un certain développement personnel. Le plus mythique reste celui de Saint-Jacques. Pourquoi ce succès ? Effectivement, depuis la fin des années 1980, la fréquentation du chemin de Saint-Jacques a été multipliée par cent. On sait que 250 000 personnes par an arrivent à Saint-Jacques en Espagne, car là-bas, ils sont recensés. Deux dates ont participé à cet essor : en 1987, il a été classé premier itinéraire culturel par le Conseil de l'Europe. Et en 1989, les Journées mondiales de la jeunesse organisées à Saint-Jacques sous l'égide de Jean-Paul II l'ont remis en lumière. Saint-Jacques, c'est un singulier qui vaut un pluriel. En fait, on devrait parler de chemins de Saint-Jacques. Il y a quatre grandes voies, quatre points de départ (c'était les points de ralliement au Moyen Âge) : Paris-Tours, Vézelay, le Puy-en-Velay et Arles. On peut y ajouter une cinquième voie, celle du Piémont Pyrénéen, qui va de Carcassonne à Saint-Jean-Pied-de-Port en passant par Montpellier. Ces voies sont reconnaissables, au long du parcours, par des balises en forme de coquille. Au Moyen Âge, on la récupérait au terme du pèlerinage pour prouver qu'on l'avait fait en entier. Aujourd'hui, on obtient, une fois arrivé à Saint-Jacques, la "Compostela", une sorte de certificat. Il faut du temps pour faire Saint-Jacques ? Oui, beaucoup le font par étapes, voire en dix ans. Il faut environ deux mois et demi pour le faire d'une traite. On peut partir seul ou en groupes, mais on ne reste pas seul bien longtemps sur le chemin. Aujourd'hui, même si la démarche a gardé une vraie authenticité, beaucoup font ce parcours pour visiter la France, loin des sentiers battus. Ce n'est pas pareil d'avoir marché 20 kilomètres pour visiter un monument que d'y arriver en voiture. On découvre un patrimoine rural oublié, et cela apporte toujours plus de choses qu'on ne croyait trouver en partant. Vous évoquez le chemin de Saint-Guilhem-le-Désert. Quelles sont ses spécificités ? Il est assez remarquable par la variété des paysages traversés et la qualité de ses grands espaces naturels. Il a été créé par des amoureux de la région et balisé en 2009 par la Fédération française de la randonnée pédestre. Il fait 240 kilomètres en un tracé unique. Et traverse l'Aveyron, la Lozère, le Gard et l'Hérault. C'était au départ un sentier de transhumance, comme d'ailleurs beaucoup d'autres chemins de pèlerinage. Cette ancienne draille qui servait aussi au commerce était suivie par des pèlerins de Saint-Jacques qui, quittant la voie du Puy-en-Velay à Aubrac, allaient s'incliner sur le tombeau de Guillaume d'Orange. C'est un itinéraire absolument splendide, qui demande environ 9 à 14 jours de marche, de préférence au printemps ou à l'automne. Il est plus tranquille que celui de Saint-Jacques et franchement, il vaut le détour... "Guide des chemins de pèlerinage - les 35 plus beaux itinéraires" (Editions Presses de la Renaissance), 19,50 EUR, 292 pages. Site internet du réseau Chemins d'étoiles. Il vous reste 85% de cet article à lire Cet article est reservé aux abonnés Déjà abonné ? se connecter Midi Libre en illimité sur tous vos écrans Le journal disponible dès 6h + l'accès en continu à la zone premium + l'édition spéciale du soir en exclusivité. Abonnez-vous à partir de 1EUR Entretien Abonnés Occitanie Mende Millau Hérault Lozère Gard Aveyron Saint-Guilhem-le-Désert Montpellier Carcassonne Aumont-Aubrac il y a 2 heures 0   Article suivant Hautes-Pyrénées : le Collectif Séméac détruit son mur anti-migrants édition abonnés : à lire sur midilibre.fr Analyse Abonnés Législatives en Gard rhodanien : ce que réserve le duel Les jeux sont-ils faits ? Outsider, le FN espère inverser la tendance face à La République en marche !. Bagnols-sur-Cèze : ça roule pour les bornes électriques en ville Reportage Energie il y a 64 jours 0 Bagnols : le reséau d'entrepreneurs bagnolais fête ses un an Reportage Emploi il y a 147 jours 0 Abonnez-vous à partir de 1EUR commentaires Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Publicité édition abonnés journal du 1 Juin 2015 Lisez-le en ligne dès maintenant. Abonnez-vous à partir de 1EUR Achetez l'édition du jour Accédez à la boutique Publicité Publicité Le top des articles Drame absolu en Seine-et Marne : il se suicide en voiture avec ses deux enfants il y a 16 heures 55 Haut-Rhin : un adolescent de 16 ans accusé d'avoir violé sa mère il y a 16 heures 23 Gard : incendie terminé à Villeneuve-lès-Avignon il y a 14 heures 26 Immobilier à la une Météo : dans les Pyrénées-Orientales, on vendange avec quinze jours d'avance Les Insoumis provoquent une bronca à l'Assemblée en brandissant "5 EUR de courses" Incendies dans le sud : les principaux foyers enfin sous contrôle Trois jours de lutte contre les feux dans le Sud, 7 000 hectares brûlés Les chemins de pèlerinage : un engouement général Lire tous les articles Publicité En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. Twitter @Midilibre Suivre @Midilibre Google+ Facebook Newsletter Recevez tous les jours l'essentiel de l'actualité avec la newsletter MidiLibre.fr. Votre adresse email S'abonner à la newsletter