À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

Compostelle par la face Nord Nouveaux regards sur Compostelle, le pèlerinage et les chemins de Saint-Jacques Connaître le passé pour vivre le présent Chercher sur tous les sites de la Fondation Les chapitres du site Compostelle, pèlerinage et société Pèlerins et pèlerinages Patrimoine Le Patrimoine Mondial Compostelle-Cordoue L\'Itinéraire culturel européen Articles signalés Un pèlerinage espagnol devenu européen Récits de pèlerinages Pèlerinage, hospitalité, évangélisation Une vision renouvelée de Compostelle L'Itinéraire culturel européen " Un document exceptionnel, et sur le pèlerinage, et sur l'époque ". Jérôme Garcin à Denise Péricard-Méa. L'homme à cheval sur les chemins de Compostelle, 1963 1963, l'aventure commence, 4 cavaliers emboîtent le pas d'Henri Roque pour rejoindre Saint-Jacques de Compostelle. Accompagnés depuis le Somport par 4 officiers espagnols, ils atteignent leur but le 28 juin 1963. Partis pour une aventure sans lendemain, comme pour un défi, on découvre, ils découvrent, qu'ils ont été les pionniers de la reconversion du cheval dans la société d'aujourd'hui, qu'ils ont montré le chemin à tous les pratiquants d'équitation d'extérieur. Galeries Saumur 18 avril Réception (15) L'Homme à cheval vers Compostelle (15) Les années saintes du XXe siècle (3) Les fresques de la vie de l'apôtre Jacques à Montrouge (8) Le blog des conseils de Pierre Conseils pratiques aux pèlerins Quelques mots clés chemins de Compostelle UNESCO Compostelle Patrimoine mondial Codex Calixtinus pèlerinage Charlemagne René de La Coste-Messelière Matamore tombeau Franco saint Jacques histoire relique Commémoration nationale Pampelune 1948 Henri Roque Conseil de l'Europe Toulouse chemins Aigoland Chamole Diego Gelmirez Arras Montrouge Fondation Clavijo Rome Le Puy Accueil  >  Compostelle, pèlerinage et société Compostelle par la face Nord L'article du Figaro nous a été signalé par Jacques Hayaert dont nous reproduisons le message. Les propos des membres des Office du tourisme éclairent la politique de la Galice vis-à-vis du pèlerinage. Nous rapporterons une anecdote déjà ancienne qui montre la continuité de cette politique. Les informations données lors d'une communication aux Xe Lectionnes jacobeas de l'université de Santiago montrent l'origine de cette politique. 10/08/2017 Le message de Jacques Hayaert Ça y est !  plus d'ambigüités  ! les tarifs sont bien  affichés   et pas en catimini  !  LeFigaro de ce jour !  Pas moins que ça !   80 EUR par jour c'est donné ! Et lisez bien  ! Carnet de route compris ! Compostela oblige - quand même !        Juste un petit plus pour le portage des bagages  !!!    des BAGAGES !!!!!!!!!!!!!!     Adieu marche légendaire  !!!!!!!  Laissez passer les touristes    Vrai qu'à force de raconter que le chemin était ouvert à tous et à tout  - on y est bien arrivé ... Evolution normale, logique  ?   Sans doute ? La farce continue.... le grand théâtre est ouvert...y a de la place pour tout le monde ! Annonce parue dans Le Figaro Via Compostela  (04.66.69.05.19). Camino del Norte, 5 itinéraires au départ de Saint-Jean-Pied-de-Port, Hendaye, Bilbao, Santillana del Mar ou Oviedo. De 405 EUR (5 jours) à 965 EUR (15 jours), hébergement en demi-pension et carnet de route inclus. Transport des bagages en extra. Voir l'article sur le site du quotidien Propos d'Offices du tourisme Selon les confidences recueillies, les Offices du tourisme considèrent trois catégories de pèlerins : Les pélerins « comme toi et moi » nous a dit notre ami qui a déjà sillonné la plupart des chemins contemporains. Ils sont dénommés « folkloriques » et sont là pour amuser les touristes mais consomment peu. Les « touri-peregrini », ce sont ceux qui fréquentent les chemins en se comportant à l'étape comme des touristes dont ils utilisent les services mais sans dépenser beaucoup. Ils représentent encore un marché limité. Enfin les touristes, ceux qui sont mis sur les chemins par les tour-operators. Ceux-là « on peut leur coller tout ce qu'on veut ». La dernière invention serait le repas traiteur fourni sur le chemin mais pas trop loin du passage des autobus. Ceci conduirait dans certains cas à modifier les tracés des chemins. Ayant fréquenté pas mal de paroisses espagnoles, notre ami pense que cette politique est encouragée par l'Eglise dont les pèlerinages diocésains profitent des infrastructures touristiques.   Le début du développement du pèlerinage Nous avons déjà informé sur le « voeu » exprimé par Franco. Il l'a fait sous la forme d'une prière adressée à saint Jacques, à la fin de son discours le dimanche 25 juillet 1948. C'est dans les années 1950 puis surtout en vue de l'année 1965 que son gouvernement s'est employé à redonner une nouvelle image à Compostelle. Après que saint Jacques ait été transformé quelques années en « Mata-rojos » (tueur de Rouges). Il a alors été décidé de porter les efforts sur les années saintes.   Une anecdote significative Dans les années 1990, un pèlerin vendéen arrive à Compostelle avec son âne. Il trouve gîte pour lui et l'âne dans un établissement religieux de la ville où il est reçu gratuitement. Après un peu de repos, il se prépare à aller visiter la cathédrale, laissant brouter l'animal. On lui dit alors : " Vous y allez seul ? " " Oui bien sûr " " Mais prenez donc votre âne, cela amuse les touristes "   Compostelle et Lourdes La comparaison est parfois faite entre Compostelle et Lourdes. Ce rôle d'attraction touristique dévolu aux pèlerins est propre à Compostelle. Les récentes fêtes du 25 juillet nous ont montré qu'elles sont organisées pour les touristes plus que pour les pèlerins.   Lu 1 fois Fondation Ferpel Ajouter un commentaire Dans la même rubrique : 243 - 04/08/2017 Le rêve d'un maire de l'Aveyron - 01/08/2017 En Aveyron, l'attrait du Camino - 29/07/2017 Souvenirs de l'exposition de 1967 à Cadillac - 06/06/2017 GRANDE RANDONNÉE OU PÈLERINAGE ? - 11/02/2017 Dans les pas de saint Jacques - 18/01/2017 Ubérisation des chemins de Compostelle - 06/01/2017 Une recommandation qui n'a pas été suivie - 02/01/2017 1 2 3 4 5 » ... 10 Compostelle, pèlerinage et société | L'Itinéraire culturel européen | L'inscription au Patrimoine Mondial | Pèlerins et pèlerinages | Patrimoine | Les bonnes pages | Compostelle-Cordoue La Fondation David Parou Inventaire du patrimoine jacquaire Abonnement à la Lettre Adhérer à la Fondation Documents à télécharger (7) Livres de Denise Péricard-Méa La Fondation sur Internet Le plus vaste réservoir d'informations sur saint Jacques et Compostelle. Le portail de la Fondation Liens avec toutes les publications de la Fondation sur Internet. Accès à 10 ans d'archives et publications de la Fondation sur Internet. Une mine d'informations. Revue électronique de la Fondation La seule revue électronique consacrée à saint Jacques et Compostelle dont les articles soient soumis à un comité scientifique. Carnet de recherches Présentation de résultats de recherche ponctuels, informations et questions, pour mettre en relation des chercheurs de toutes spécialités, intéressés par les pèlerinages et leurs résonances dans la société. Chemins de Compostelle et Patrimoine mondial Comment tirer parti de l'inscription des chemins de Compostelle au Patrimoine mondial ? Ce site présente les réflexions et propositions de la Fondation sur ce sujet. Il est destiné à devenir une plateforme d'échanges avec les organismes concernés. L'encyclopédie de saint Jacques et Compostelle Pour ceux qui pratiquent le chemin, en vivent ou en parlent souvent à tort et à travers, 1000 définitions, à la fois historiques, géographiques, thématiques, pratiques, biographiques, critiques et parfois humoristiques . Elles tordent parfois le cou à certains lieux communs et erreurs trop répandues et renouvellent la vision du pèlerinage à Compostelle et des cultes à saint Jacques. Accueil Galerie Téléchargements Forum Liens http://www.saint-jacques.info Fondation David Parou Saint-Jacques Plan du site | Syndication | Powered by WM