À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

Saint-Chély, une étape pour nourrir la foi et le pèlerin - 20/08/2017 - ladepeche.fr dimanche 20 août, 09:06, Saint Bernard Connexion Grand Sud France - Monde Faits divers Économie Sports Santé TV-People Loisirs Immo Services+ Avis Décès Accueil Direct Mon Profil Grand Toulouse Haute-Garonne Ariège Aude Aveyron Gers Hautes-Pyrénées Lot Lot-et-Garonne Tarn Tarn-et-Garonne Rodez Millau Villefranche-de-Rouergue Onet-le-Château Saint-Affrique Decazeville Luc-la-Primaube Capdenac-Gare Espalion Aubin Autres villes Actualité Grand Sud Aveyron Saint-Chély-d'Aubrac Publié le 20/08/2017 à 03:52, Mis à jour le 20/08/2017 à 08:22 Saint-Chély, une étape pour nourrir la foi et le pèlerin Le fait du jour Alban en quête de spiritualité./ Photo DDM M.-H. D. Saint-Chély-d'Aubrac est traversé par le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.Les marcheurs peuvent y faire étape car de nombreux commerces les attendent. Mais leur impact sur les hôtels et gîtes semble bien mitigé. Vendredi, j'ai été missionnée, non pas par Dieu mais par mon chef, pour sillonner un bout du tronçon Saint-Chély-d'Aubrac/Saint-Côme-d'Olt. Je confesse que je n'ai pas sauté de joie à l'idée de traverser seule fourrés et bosquets. Car si le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle est très emprunté, on ne peut pas pour autant le comparer à l'autoroute qu'est devenu le canal du Midi l'été. Bref, j'enfile les chaussures de randonnée et prie pour qu'il ne m'arrive rien au calvaire, qui signe le début de mon chemin de croix. J'en profite pour admirer la vue depuis le pont du pèlerin, l'endroit est sublime. De coquettes maisons garnies de fleurs, de l'herbe fraîchement tondue, de la pierre, le cours d'eau qui se fraie un chemin à travers les méandres. C'est le paradis, et j'y resterais bien. Mes premières foulées se font en solitaire, toujours pas de pèlerins en vue sur le GR 65. Mais je garde la foi, il paraît qu'on se fait des copains de route sur le chemin, enfin, c'est ce que disent les médias... La balade démarre en longeant le cimetière, c'est gai. J'avance et, faute de randonneurs, j'attrape quelques noisettes, toujours ça de pris si je me perds dans les bois car déjà, à la première borne de Saint-Jacques, j'ai un doute. Logiquement, si je la suis, je file vers Aubrac, donc à l'inverse de ma direction. Je continue tout droit, vite rassurée par une autre borne. Toujours personne. Certes, le paysage s'avère très bucolique. Des arbres qui se dressent en tonnelle, des murets délabrés recouverts de mousse, des filets d'eau qui se tortillent au fil des pierres. Rien de tel pour goûter à la spiritualité, et se recentrer sur soi. C'est d'ailleurs le problème, on est bien isolé. Même au hameau traversé, pas âme qui vive, et pourtant j'y croyais à la vue des quelques maisons de pierre habitées. Je passe mon chemin et rentre dans la forêt. J'aime beaucoup les oiseaux, mais là je les enverrais bien rôtir en enfer. Les craquements et effleurements qu'ils produisent en cherchant leur nourriture mettent tous mes sens en alerte. Je me retourne et, soudain, une apparition. Sac à dos et démarche alerte, Alban ressemble en tout point au pèlerin, d'autant qu'il est aussi croyant pratiquant. Il est parti du Puy-en-Velay dimanche dernier, et compte aller jusqu'à Conques. «C'est la première fois que je le fais. Je voulais faire un pèlerinage, me retrouver et retrouver Dieu, on est tout le temps dans la vie active, on n'a jamais le temps pour ça». J'entends, mais concrètement, que fait le pèlerin en marchant ? «La nature aide beaucoup. Je prie, je pense à mes proches. Je réfléchis à l'orientation de ma vie, mes choix», explique le jeune homme. Ce matin, il a quitté Nasbinals pour se rendre à Saint-Côme-d'Olt, où il dormira dans un gîte. Il a traversé Saint-Chély sans s'y arrêter. Je lui demande s'il ne se sent pas isolé, car lui aussi a remarqué que ça ne se bouscule pas sur le chemin. Il me fournit une réponse que j'ai dû mal à prendre comme parole d'évangile : «Je ne suis pas seul car je suis en pensée avec mes proches». Je l'abandonne, de toute façon il marche beaucoup plus vite que moi. Un peu plus tard, je croise Christian, accompagné d'une jeune randonneuse qui le laisse tomber dès qu'il s'arrête pour me parler. La bonté n'a pas encore touché la pèlerine. Lui aussi vient du Puy-en-Velay, lui aussi va à Conques. Et comme Alban, il est parti de Nasbinals pour Saint-Côme sans se poser à Saint-Chély, Mais la quête de la spiritualité ne le concerne pas. «Je suis venu pour la marche, j'aime la randonnée. Et c'est super ici car les paysages sont très beaux», me dit-il. Pour autant, la solitude commence à lui peser. «La prochaine fois, je le ferai avec un copain, parce que si au début ça allait, maintenant ça tire un peu les après-midi. Heureusement, on se croise un peu entre marcheurs et on se parle». Comme je le comprends, déjà angoissée à l'idée de rebrousser chemin et braver mes diablotins imaginaires. Car le miracle s'est produit, j'ai rencontré mes deux marcheurs de Saint-Jacques et une pensée me transcende, celle de retrouver le plus vite possible le monde profane, soit le centre bourg de Saint-Chély et ses habitants. Pour moi, la spiritualité et la quête de soi, c'est très bien mais avec les autres et en ville. Marie-Hélène Degaugue Saint-Chély-d'Aubrac Vie locale Partager S'abonner Dès 1EUR/mois Motif d'alerte Vous devez sélectionner le motif de votre alerte. Motif Choisissez le motif de votre alerte Diffamation/insultes Incitation à la haine raciale Atteinte à la vie privée Autres Description Charte de modération Donner votre avis ! Connectez-vous pour écrire un commentaire Créer un compte gratuitement Se connecter à mon compte Envoyez cet article par email Email du destinataire Votre nom Votre commentaire Valider En images Attaque de Barcelone : au moins 14 morts et une centaine de blessés Incendies en Corse : plus de 2000 hectares atteints et 1000 personnes évacuées La légende Roger Federer : 19 titres du Grand chelem Vie locale 03:53 Vincent Vidal fabrique des guitares 03:53 Un hommage aux guerilleros et à l'Espagne meurtrie par les attentats 03:53 USA Basket : permanences et inscriptions Publicité Contenus sponsorisés A la une 06:54 Catalogne, Sibérie, Finlande : la vengeance de l'EI après Mossoul 03:50 Des stages pour apprendre à survivre dans les bois! 03:52 Tout savoir sur le passage de la Vuelta en Narbonnais Cordes-sur-Ciel, le "Village préféré des Français" J'en veux + ! La Dépêche100% Numérique e-journal - ladepeche.fr - Club abonnés J'en profite Je découvre le club ©ladepeche.fr Certifié OJD Nous contacter| Mentions légales| Nous recrutons| RSS| Plan du site| Charte de modération Fermer  En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. Mes Directs Mes Infos En direct de la rédaction Direct National Grand Sud Accueil Grand Toulouse Haute-Garonne Ariège Aude Aveyron Gers Hautes-Pyrénées Lot Lot-et-Garonne Tarn Tarn-et-Garonne Communes Ma ville Toulouse Agen Albi Auch Cahors Carcassonne Castres Foix Pamiers Montauban Narbonne Rodez Tarbes France-Monde Accueil France Politique International Grands Formats Vidéos Economie Accueil Aéronautique Agriculture Emploi Immobilier Innovation - High Tech Transports Entreprise Banque-Finances Commerces Bourse Faits divers Sports Accueil Rugby XV Rugby XIII Rugby Amateurs Football Football Amateurs Cyclisme Tennis Basket ball Hand ball Auto-Moto Hippisme Résultats sportifs Santé Accueil La santé près de chez vous Actu Santé Psycho - Sexo Nutrition Beauté Bien-être Famille TV-People Accueil Télé-médias People Cinéma Musique Zapping Insolite Loisirs Immobilier Services + Tchat Sélectionnez votre ville