À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

Sur le chemin de Compostelle en Creuse : deuxième étape à Saint-Germain-Beaupré - Saint-Germain-Beaupré (23160) - La Montagne Météo Immobilier Emploi Obsèques Légales Boutique Jeux s'abonner à la une vie locale sports loisirs Entreprendre ok recherche mon compte Mon compte Me déconnecter menu mon compte le direct les + partagés Vie locale Ambert Aurillac Brioude Brive-la-Gaillarde Clermont-Ferrand Guéret Issoire Montluçon Moulins Le Puy-en-Velay Riom Saint-Flour Thiers Tulle Ussel Vichy #nomCommune ALLIER CANTAL CORREZE CREUSE HAUTE-LOIRE PUY-DE-DOME à la une ACCUEIL Le médiateur Insolite Faits divers - Justice Opinions Environnement Politique France Monde People Nos reportages sur TF1 sports L'ESSENTIEL Résultats Rugby ASM CA Brive Stade Aurillacois Football Clermont Foot JAVCM Cyclisme Running Hippisme Autres sports loisirs L'ESSENTIEL Art / Littérature Scène / Musique Fêtes / Sorties Bricolage / Maison Télévision - Médias Voyages Entreprendre L'ESSENTIEL Panorama Agriculture BTP - Industrie Commerces Emploi - Formation Innovation Services Tourisme Météo Immobilier Emploi Obsèques Boutique Jeux s'abonner fermer le menu Marche Sur le chemin de Compostelle en Creuse : deuxième étape à Saint-Germain-Beaupré Saint-Germain-Beaupré Loisirs Voyages creuse Publié le 21/08/2017 à 07h00 Chemin St Jacques de Compostelle à la Souterraine © BARLIER Bruno Facebook Twitter Google+ Email Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte C'est le jour 2, cette étape du Chemin m'amène de Saint-Germain-Beaupré à Saint-Priest-la-Feuille (Creuse). Presque 17 km mais le nombre de kilomètres ne m'effraie plus trop. Ce matin, mon sac à dos me semble plus léger. Les courbatures de la veille ont quasi disparu. Je quitte le joli village de Saint-Germain, son lavoir, son étang, son église, pour me hisser vers La Souterraine. Sur le chemin de Compostelle en Creuse : première étape à Crozant La pente est plus douce que la veille. Le chemin s'éloigne enfin de la route. Je traverse des champs de blé et de maïs sur un sentier pour moitié ombragé.  Ls herbes sont un peu hautes par endroits, y compris sur le sentier, et l'aventurière que je suis ravale son orgueil et sa fierté pour presser le pas. Mais je me hâte lentement. Je n'ai pas choisi de courir, même s'il s'agit dit-on d'une année à vipères. Un petit paradis pour les pèlerins aménagé par un habitant Après autant d'efforts et de péripéties, il me tarde de pouvoir marquer une pause. Et c'est là qu'apparaît, au moment le plus opportun, cette coquille Saint-Jacques suspendue à une sorte de boîte aux lettres. Elle trône là, en plein bois. En fait, je réalise qu'elle marque l'entrée d'un petit espace aménagé, un sanctuaire pour pèlerins. Je découvre cet espace irréel qui surgit au bon moment. Au bon endroit. Un banc, des troncs en guise de sièges et de table de pique-nique, un fauteuil pour enfants taillé dans un chêne. Intriguée, j'ouvre cette boîte qui contient des bonbons, du tabac, des tampons et un cahier avec un stylo. Comme un livre d'or pour pèlerins. J'y apprends que je dois cette initiative à Bernard, un voisin généreux qui a déjà effectué le chemin de Saint-Jacques et sait ô combien que les petits ruisseaux font les grandes rivières. Chemin St Jacques de Compostelle à la Souterraine Je savais que je ne croiserai pas beaucoup de pèlerins en cette saison et j'avais besoin de solitude mais là, devant tous ces messages de marcheurs, « les larmes me montent presque aux yeux », comme a écrit cette Nathalie que je ne connais ni d'Ève ni d'Adam. Français, Allemands, Luxembourgeois, Britanniques, tous ont laissé un petit mot, y compris un Japonais en juin dernier, même si c'est du chinois pour moi, je me sens en communion avec tous ces étrangers. Certains messages sont d'inspiration religieuse. D'autres pas. Il y a celui de Ben, Pauline et J-O, qui ont été touchés, eux aussi, par l'attention : « On a encore le droit de rêver. » Des messages d'espoir Car je fais partie de ces optimistes, de ceux qui vont de l'avant malgré l'adversité. Aujourd'hui, il s'agit aussi de se surpasser, de braver la chaleur de juillet et le relief tourmenté. Alors, en avant marche et c'est reparti pour la Souterraine. À Saint-Agnant-de-Versillat, je fais une halte au café de l'église, Chez Kiki. Alors que je sirote un diabolo cerise bien frais, je prends plaisir à écouter Bernard. Le retraité cause de la disparition des médecins à la campagne, d'Internet qui n'arrive pas vite. La société change et Bernard aimerait bien que les élus se bougent. Que les jeunes restent. De retour sur le chemin balisé, j'ai très vite un dilemme à résoudre. Dois-je aller tout droit ou à droite à la sortie du village ? La pastille avec la Coquille jaune, en forme d'étoile, est légèrement collée de travers. Le soleil tape, ce n'est pas le moment de se tromper de route... Je réfléchis, je grimpe plus haut...      En m'avançant sur la droite, je déniche un troisième chemin dissimulé derrière un bosquet, qui longe le cimetière. Un joli petit sentier bordé d'étangs et de champs. Décidément, le chemin est plus bucolique aujourd'hui qu'hier. Et les aménagements pour les pèlerins sont plus nombreux sur ce tronçon. Je profite d'un premier banc surmonté d'une coquille avant de m'appuyer contre un petit pont en pierre ombragé pour observer un crapaud qui s'ébroue en dessous. La Souterraine n'est plus très loin... À 2 km.   Bon, je l'avoue, je suis un peu déstabilisée par une arrivée violente dans la cité médiévale car le pèlerin est obligé d'emprunter la rocade, qui n'est pas du tout aménagée pour les piétons. Un conseil : soyez prudents ! Noircir son crédencial du jour à l'église de la Souterraine À La Souterraine, les adresses ne manquent pas et une table avec des informations est même dédiée aux pèlerins à l'entrée de l'église. Il y a aussi le tampon pour noircir le crédencial du jour (carnet de pèlerins sur lequel on fait apposer un cachet à chaque halte). Après un repas du Marcheur au restaurant de la Porte Saint-Jean, les coquilles me mènent tout droit à l'église. Je ne repars de La Souterraine que vers 16 heures, pour ne pas trop souffrir de la chaleur. J'ai appelé Marjorie Massard, propriétaire d'une chambre d'hôte, pour m'assurer qu'elle avait bien une place. J'ai trouvé son adresse dans mon Miam Miam Dodo, la bible des pèlerins depuis trois ans. La fin du parcours est un peu éprouvante.  Je m'allonge un peu avant de partir à la recherche de mon point de chute pour ce soir. Marjorie a bien fait les choses. Devant le portail, elle et son mari Christophe ont aménagé un véritable abri dédié aux pèlerins avec coin lecture.  Il faut dire que le couple a une sacrée expérience en la matière, il accueille des pèlerins depuis dix ans. Mais avec toujours autant de plaisir. En été, constate Marjorie, ce ne sont pas les mêmes pèlerins, ils effectuent une ou deux semaines tous les ans, à leur rythme, en famille. La saison commence en mars pour se terminer en octobre. Mais « les pèlerins me le disent tous, le chemin de Saint-Jacques, ce n'est pas de la randonnée, c'est différent. » L'esprit n'est pas le même. D'ailleurs, il m'a suffi d'un jour pour m'en rendre compte. La route du Puy-en-Velay trop fréquentée Depuis trois, quatre ans, ils accueillent de plus en plus de pèlerins. Il y a un véritable engouement. Et la plupart n'en sont pas à leur premier chemin ! « Souvent, ils ont commencé par emprunter la voie du Puy-en-Velay et nous expliquent qu'elle est devenue trop fréquentée, voire touristique. » Christophe, son mari, nous rejoint à table. Chemin St Jacques de Compostelle à la Souterraine Après deux heures d'une bonne discussion et d'échanges de recettes, c'est l'heure de quitter mes hôtes pour regagner ma petite chambre de pèlerin, bien proprette. Seule ombre au tableau : le dessus de mon pied droit me fait affreusement mal. Je passe de la pommade dessus en espérant que demain matin, le mal se sera envolé, d'autant plus que je me lève tôt, un peu avant 6 heures, pour marcher à la fraîche. Oui on ne me la fait plus, j'ai vite compris la leçon : marcher plus le matin et le soir, et méditer à l'ombre d'un arbre ou noircir les pages de mon carnet en attendant.  Virginie Mayet Saint-Germain-Beaupré Loisirs Voyages creuse Facebook Twitter Google+ Email Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Envoyer par mail Vous pouvez envoyer cet article par email à vos amis. Renseignez vos informations et le destinataire fermer Sur le même sujet Marche Sur le chemin de Compostelle en Creuse : première étape à Crozant Crozant Dans la même rubrique Festivités Dimanche 27 août, à partir de 10 heures, le coeur de la cité va s'animer grâce à Ladef La Souterraine premium Près de 150 exposants pour la brocante Le Grand-Bourg Famille En Creuse, ce club des cinq résout toutes les énigmes du géocaching Le Grand-Bourg Commentez cet article Déjà inscrit ? Se connecter avec : facebook twitter google + Un email d'activation a été envoyé dans votre boîte aux lettres. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans ce mail pour activer votre compte. Si vous n'avez pas reçu cet email, cliquez ici pour le recevoir. créer un compte Soyez le premier à commenter cet article Lire le journal Les + partagés 1 Tourisme Record d'affluence sur une journée battu au PAL 2 Insolite Cinq choses que vous ignorez (peut-être) sur les volcans d'Auvergne  3 Loisirs Quinze randonnées à faire en famille en Auvergne 4 Haute-Loire L'énigme de la « crypte » sous le Puy-en-Velay 5 Circulation Festival de théâtre de rue : l'accès au centre-ville d'Aurillac en questions s'inscrireà la newsletter ok identifiez-vous Pour continuer, connectez-vous ou inscrivez-vous. Déjà inscrit ? Mot de passe oublié ? Se connecter avec : facebook twitter google + créer mon compte Vous devez valider votre compte en cliquant que le lien contenu dans le mail d'activation que vous avez reçu. Si vous n'avez pas reçu cet email, cliquez ici pour le recevoir. fermer Mot de passe oublié Vous avez oublié votre mot de passe ? Pour le réinitialiser, remplissez les champs ci-dessous. Envoyer le mail de récupération fermer fermer Suivez-nous Facebook Twitter Instagram Newsletter Contacts Abonnements Publicité Rédaction Annonces Immobilier Auto Emploi Officielles Obsèques Vie locale Ambert Aurillac Brioude Brive-la-Gaillarde Clermont-Ferrand Guéret Issoire Montluçon Moulins Le Puy-en-Velay Riom Saint-Flour Thiers Tulle Ussel Vichy Pratique Jeux Abonnements La boutique Le panel Le journal Le Groupe Centre France Centre France Publicité Sports L'ESSENTIEL Résultats Rugby ASM CA Brive Football Clermont Foot CSP Limoges JAVCM Mobiles et tablettes Retrouvez lamontagne.fr sur : iPhone Android Groupe Centre-France La Montagne   © Tous droits réservés Mentions légales     .