À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

Sans la Parole de Dieu, l'échec du chrétien Webcompostella Les chemins de Saint Jacques Conseils pratiques et éclairages spirituels Accueil L'Association Bureau et Objectifs Les Webhospitaliers Nous rejoindre Adhésion Webcompostella Faire un don Dons Paypal Prière des Hospitaliers Forum Archives Archives évènements Archives témoignages Archives historiques Guides et Listes La Créanciale Commande Voie du Puy Commande Piémont Commande Plaquette 2014 St-Joseph Liste hébergements < 12,01 EURuros Plan chemin St-Joseph Guide des Haltes par quantité Evitement Montbonnet Information Infos normes Devenir hospitalier Nos Partenaires Voir et lire Recevoir Infos sur les normes Editoriaux Nous contacter Pape François Recherche Recherche avancée Inscription à la newsletter Haltes chrétiennes Saints de la route Beautés de la nature Art sacré Prier Saint Jacques Vie du chemin La Lettre de l'Hospitalité Hospitalité... Témoignages Rencontres... Voir et Lire Evénements Préparation Fiches Etapes Spirituelles Livres et équipements Etapes et hébergements Préparation spirituelle Transport Les routes Le Puy en Velay Tours Vézelay Arles Piémont du Massif Central Arles Piémont Pyrénéen Assise et Rome Depuis le Mont St-Michel Après L'Eglise en chemin Fiches du langage pèlerin Dossiers Webco Hospitalité âme du Chemin Téléchargements Pour aider webcompostella: Accueil  >  Prier  >  Pape François  Recommander cette page     Version imprimable Sans la Parole de Dieu, l'échec du chrétien Rome, 16 janvier 2014 (Zenit.org) Anne Kurian Sans fréquentation de la Parole de Dieu, le chrétien peut tomber dans « l'échec et la honte du scandale », met en garde le pape François lors de la messe de ce jeudi 16 janvier, à Sainte-Marthe. Pape François - Crédit photo Zénit.org Le pape a commenté la première lecture, récit de la défaite des Israélites face aux Philistins (1 S 4,1-11) : le peuple de Dieu avait abandonné le Seigneur, la Parole du Seigneur était « rare », le prêtre Éli était un « tiède » et ses fils étaient « corrompus, ils effrayaient le peuple et le frappaient ». En outre, pour combattre, les Israélites utilisent l'arche de l'alliance comme « quelque chose d'extérieur, de magique ». Et ils sont vaincus : « Ce fut un très grand désastre : en Israël trente mille soldats tombèrent. L'arche de Dieu fut prise, et les deux fils d'Éli furent tués. » A cet exemple, le pape a invité chacun à un examen de conscience sur « son rapport avec Dieu, avec la Parole de Dieu : est-ce un rapport formel ? Est-ce un rapport lointain ? Est-ce que la Parole de Dieu entre dans notre coeur, est-ce qu'elle change notre coeur, est-ce qu'elle a ce pouvoir ? » Si l'Église, le peuple de Dieu, « n'entend pas le Seigneur, ne cherche pas le Seigneur, ne se laisse pas chercher par le Seigneur », elle est en « échec ». Et même pire : elle va vers la « honte ». « Tous ces scandales que je ne veux pas énumérer, mais nous savons tous où ils sont ! Des scandales, et certains ont coûté beaucoup d'argent... Quelle honte pour l'Église ! Mais est-ce que nous avons eu honte de ces scandales, de ces échecs de prêtres, d'évêques, de laïcs... de toute la décadence du peuple de Dieu ? » Pour le pape, « la Parole de Dieu était 'rare' dans ces scandales ; la Parole de Dieu était 'rare' dans ces hommes et ces femmes. Ils n'avaient pas de lien avec Dieu. Ils avaient une position dans l'Église, une position de pouvoir, confortable. Mais pas la Parole de Dieu ! » Ils portaient « une médaille, une croix, comme ceux qui portaient l'arche, sans rapport vivant avec Dieu et avec la Parole de Dieu ». Et ce sont « les pauvres gens » du Peuple de Dieu qui en souffrent : « dans ces cas-là, nous ne donnons pas à manger le pain de la vie, nous ne donnons pas à manger la vérité ! Et nous donnons même une nourriture empoisonnée, si souvent ». Citant le psaume « Ne nous rejette pas pour toujours. Pourquoi détourner ta face, oublier notre malheur, notre misère ? », le pape a exhorté à « demander au Seigneur de ne jamais oublier la Parole de Dieu », et de ne jamais oublier « le peuple saint et fidèle de Dieu, qui demande une nourriture forte ». Avec Hélène Ginabat pour la traduction Jean-Marc Lucien Lu 3 fois Dans la même rubrique : Le chrétien aime par des oeuvres Pour garder la foi : simplicité et astuce Le pape aux religieux : "reveillez le monde !" Contempler le visage de Dieu dans l'Enfant de la crèche Agenda Dans le forum Et après ? (51) Le chemin du Nord - Camino del Norte (5) Les autres chemins de pèlerinage (24) Règles du forum (2) Se préparer (157) Découvrir le Chemin vers Assise Webcompostella©2002-2008 Accès membres | Plan du site | Syndication Proposer un article Devenir hospitalier