À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

The way, la route ensemble - Le test DVD Critiques films, news cinéma, tests DVD /blu-ray Se connecterInscription Rechercher : >> Cinéma >> BD >> Musique Se connecterInscription A l’affiche Cette semaine Bientot a l’affiche Les news CINEMA Les films par genre Dossiers cine/dvd Les News Cine club Films Cultes Les Palmes d’or Les dossiers Realisateurs DVD/blu-ray SERIES TV Accueil > Les réalisateurs > E > Estevez, Emilio > The way, la route ensemble - Le test DVD The way, la route ensemble - Le test DVD Sur la route Acheter sur Priceminister Proposez votre avis Réalisateur : Estevez, Emilio Acteurs : Martin Sheen, Deborah Kara Unger, Emilio Estevez Genre : Comédie, Drame, Aventures Editeur : Condor Nationalité : Américain, Espagnol Date de sortie : 25 septembre 2013 Durée : 02h08mn Titre original : The way Acheter ce DVD Imprimer cet article Envoyer à un ami Le javascript est inactif sur votre navigateur. Certaines fonctionnalités de cet outil seront inactives ...  Date de sortie DVD : 19 février 2014 Pétrie de bonnes intentions, l’édition DVD de The way, la route ensemble nous invite à parcourir le chemin tortueux qui sépare l’homme de la béatitude, à grand renfort de suppléments ainsi que de panoramas sublimes et sublimés. L’argument : Tom Avery, médecin américain à l’existence confortable, se rend d’urgence en France où son fils Daniel vient de disparaître lors d’un accident en montagne. Il découvre sur place que ce fils qu’il n’a jamais compris avait entrepris le pèlerinage de Compostelle. Tom décide alors de prendre le « camino ». Sur sa route, il croise Jack l’irlandais, Sarah la canadienne ou encore le hollandais Joost, pèlerins aux caractères bien trempés. D’abord fuyant, Tom s’ouvre pas à pas, à mesure qu’il apprend enfin à « marcher ensemble ». Le film : Accueilli de manière fort désinvolte par la critique, The way, la route ensemble oscille entre un prosélytisme bienvenu et le traditionnel amas de bons sentiments à l’américaine. Sympathique mise en abîme du père et du fils, le long-métrage a cependant su trouver son public avec plus de 130 000 entrées comptabilisées sur le territoire français. Réalisé en 2010, le long-métrage a attendu plus de trois ans avant de se frayer un chemin jusque dans nos salles obscures. Un pèlerinage sympathique, qui sans être indispensable, n’en insufflera pas moins l’envie de partir à la recherche de son « soi » intérieur en arpentant la terre meuble des quatre chemins de Compostelle. La critique complète : ICI LE TEST DVD : Les suppléments : Ajouts prolixes au film d’Emilio Estevez, les bonus de cette édition DVD se déclinent sous la forme de pédagogues explications aux questions que le spectateur ne peut immanquablement s’empêcher de se poser.  Le Tournage : Un making-of éclair dont la durée n’excède pas les trois minutes. Dispensable mais sympathique.  Père-Fils : Emilio Estevez et son père Martin Sheen nous dévoilent certains pans du film en une interview croisée express.  Caminoamericana : Le tournage du film se révèle cette fois-ci à travers l’oeil d’une caméra curieuse, interrogeant le voyage en bus de l’équipe au travers des Etats-Unis.  Le film A contre courant sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Témoignage d’une cinquantaine de minutes, ce moyen-métrage est le bonus indispensable de cette édition. Un documentaire désarmant sans lequel le DVD n’aurait presque aucun intérêt. © Version Originale / Condor L’image : Le rendu DVD, fort d’une image contrastée et fluide, rehausse le caractère modeste du long-métrage d’Emilio Estevez. On s’interroge néanmoins sur le rendu final de la galette, qui aurait peut-être bénéficié d’une texture plus importante afin de rendre aux paysages de France leur authenticité. Le son : Une unique piste 5.1 est proposée par la copie de ce DVD, il ne vous restera qu’à faire votre choix entre la version originale et la version française. Un résultat propret, qui ne transcende jamais la musique guillerette de la bande-son, n’en jaugeant pas la nécessité. Emma Martin Galeries Photos Voir toute la galerie photos Articles liés Emilio Estevez The Way, la route ensemble - la critique du film Bobby - la critique Martin Sheen Arrête-moi si tu peux - la critique The Way, la route ensemble - la critique du film Wall street - la critique The Amazing Spider-Man - la critique Spider-man, bande-annonce et enfin de nouvelles affiches Badlands (la ballade sauvage ) - de retour dans nos salles Apocalypse now, édition définitive - le test blu-ray Apocalypse now, édition définitive - la critique Bobby - la critique La fin de la pauvreté ? - la critique Deborah Kara Unger The Way, la route ensemble - la critique du film Silent Hill - la critique Crash Emilio Estevez Young Guns - la critique du film Outsiders - la critique du film Outsiders - le test blu-ray The Way, la route ensemble - la critique du film Alarme Fatale - succès surprise de l’été 93 Breakfast club - La critique Repo man - la critique Voir tous les articles liés Films à l'affiche Macadam baby de Bossard, Patrick

Ida - la critique du bijou de Pawel Pawlikowski de Pawlikowski, Pawel

L’éclat du jour - la critique du film de Frimmel, Rainer

Abus de faiblesse - la critique du film de Breillat, Catherine

Le Quepa sur La Vilni ! - la bande-annonce de Le Quellec, Yann

Les Trois Frères, le retour - que vaut la reformation des Inconnus ? Critique... de Bourdon, Didier

Blue velvet - la critique de Lynch, David

Les Grandes Ondes (à l’Ouest) - la critique du film de Baier, Lionel

Voir tous les films à l'affiche Films à venir Voyage en terre solitaire (The loneliest planet) : bande-annonce troublante

Paul Walker réssuscité dans la bande-annonce de Brick Mansions

Crows Explode, troisième volet de la saga Crows Zero sans Takashi Miike aux commandes - trailer

Year of the Living Dead (Birth of the Living Dead) - Le documentaire sur la Nuit des Morts-Vivants de George A. Romero

Wrong cops, la nouvelle loufoquerie de Quentin Dupieux à l’Etrange Festival

Hercules The Legend Begins avec Kellan Lutz - premier trailer

Les bruits de Recife, Neighbouring sounds de Filho, Kleber Mendonça

Aimer, Boire et Chanter d’Alain Resnais : bande-annonce du film en compétition à Berlin

Escape from tomorrow : bande-annonce intrigante au pays de Disney

We are what we are de Jim Mickle, les cannibales s’invitent à Cannes !

Voir toutes les prochaines sorties Il n'y a pas encore d'avis pour cet article. Soyez le premier à proposer votre avis ! Votre avis Forum sur abonnement Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire. [Connexion] [s'inscrire] Top des films à l'affiche La Belle et la Bête (2014) - la critique du film Les Trois Frères, le retour - que vaut la reformation des Inconnus ? Critique... Ida - la critique du bijou de Pawel Pawlikowski Les Grandes Ondes (à l’Ouest) - la critique du film Abus de faiblesse - la critique du film M. Peabody et Sherman : les voyages dans le temps - la critique du film Blue velvet - la critique La propriété, c’est plus le vol - la critique du film Tante Hilda ! - la critique du film Hipotesis - le retour du polar argentin, critique Top ciné club La comtesse aux pieds nus - la critique Requiem for a dream - la critique Le fabuleux destin d’Amélie Poulain - la critique Blue velvet - la critique Caligula, version intégrale - la critique Louis de Funès : ses 10 plus grands succès Le mépris - la critique La toubib du régiment - Edwige Fenech au firmament La propriété, c’est plus le vol - la critique du film Cannibal holocaust - la critique Top films cultes Requiem for a dream - la critique Caligula, version intégrale - la critique Le mépris - la critique American history X Pulp fiction - La critique Cannibal holocaust - la critique Raging Bull - la critique Full metal jacket - La critique Django Unchained - la critique Edward aux mains d’argent - la critique Vos articlescinéma préférés La Belle et la Bête (2014) - la critique du film Les Trois Frères, le retour - que vaut la reformation des Inconnus ? Critique... Ida - la critique du bijou de Pawel Pawlikowski Les Grandes Ondes (à l’Ouest) - la critique du film Abus de faiblesse - la critique du film M. Peabody et Sherman : les voyages dans le temps - la critique du film Blue velvet - la critique La propriété, c’est plus le vol - la critique du film Tante Hilda ! - la critique du film Hipotesis - le retour du polar argentin, critique Macadam baby Brasserie Romantique - la critique du film L’éclat du jour - la critique du film Il était une fois Veronica - la bande-annonce Guerre et paix - la critique Les derniers filmsdu Ciné Club Une autre femme - la critique du film Les survivants de la fin du monde - la critique du film Project Moon Base - la critique du film Les grands espaces - la critique du film Lan Yu, histoire d’hommes à Pékin - la critique du film La propriété, c’est plus le vol - la critique du film Blue velvet - la critique Guerre et paix - la critique Le Festin de Babette - la critique + le test blu-ray Mère Jeanne des anges - la critique West Side Story - la critique Robocop 2 : la critique + le test blu-ray Filibus - La critique Young Guns - la critique du film La huitième femme de Barbe-Bleue - la critique Les films cultesde la rédaction Mulholland Drive - la critique Génération perdue - la critique Stand by me - la critique du film Full metal jacket - La critique Fog - la critique Gun Crazy, le démon des armes - la critique du film et le test du coffret collector Pulp fiction - La critique Midnight express - la critique S.O.S. fantômes - La critique Princess Bride - la critique du film et le test DVD Chantons sous la pluie - la critique La folie des grandeurs - La critique Coffret Hommage à John Cassavetes en Blu-Ray, DVD et VOD - le test blu-ray Les révoltés de l’an 2000 - la critique + test DVD L’étrange Noël de Monsieur Jack - la critique BEDEO FACEBOOK Accueil | L’équipe | Contact Tous droits réservés Bedeo - aVoir-aLire.com 2001-2011 aVoir-aLire est réalisé grâce au système de publication SPIP - Création graphique, développement et hébergement : SARL Bedeo Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, le site www.avoir-alire.com est enregistré à la CNIL sous le numéro : 1033111. RSS Twitter