À pied jusqu’à JérusalemÀ pied jusqu’à Jérusalem À pied jusqu’à RomeÀ pied jusqu’à Rome Compostelle info

À 70 ans, Ernest a voyagé à pied de Cuincy à Saint-Jacques-de-Compostelle - Douai et ses environs - La Voix du Nord Région Sports Économie Culture-Loisirs France/Monde Immo Auto Emploi Carnet Reviewer Plus S'inscrire | Se connecter Rechercher: Achetez lejournal du jour Abonnez vous àLa Voix du Nord Lundi 11 août 2014 | Connect : Créez votre compte , inscrivez-vous aux newsletters , gérez vos abonnements Connect : Gérez votre profil , vos newsletters et vos abonnements Votre navigateur ne supporte pas les frames, cliquez ici pour vous connecter. Région > Douai et ses environs À 70 ans, Ernest a voyagé à pied de Cuincy à Saint-Jacques-de-Compostelle Par la rédaction pour La Voix du Nord, Publié le 10/08/2014 HÉLÈNE MILLARD Réagir   Le journal du jour à partir de 0,79 EUR Ernest Chailly vient de rallier Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne, depuis Cuincy. Un pèlerinage de 2 000 kilomètres sur les traces de la foi et de l'Histoire. Par tradition, on termine au cap Finisterre pour y brûler ses chaussures... ou à défaut, ses chaussettes ! - A + L'idée a émergé en mars 2013. Membre de l'association Douai Marche depuis quinze ans, Ernest Chailly y a découvert le célèbre pèlerinage. « C'était toujours Saint-Jacques par-ci, Saint-Jacques par-là, s'amuse-t-il. Avant, je n'en avais jamais entendu parler. » Avec l'association, il a l'habitude de faire de longues randonnées, notamment le tour du mont Blanc, et déjà une partie du chemin de Saint-Jacques, du Puy-en-Velay à la frontière espagnole. Mais ce voyage, c'était un défi personnel. « Au départ, c'est la volonté de quitter la maison, de se dématérialiser. Et puis j 'ai eu 70ans cette année, je voulais voir si je tiens encore la route », plaisante-t-il, avant d'ajouter, plus sérieux : « C'était à la fois un pèlerinage religieux et militaire, car je suis retraité de gendarmerie. Et cette année on célèbre un certain nombre d'anniversaires, les cent ans de la Première Guerre mondiale, les soixante-dix ans de 1944... » Le randonneur quitte donc Cuincy le 26mai. Il chemine seul, réservant les rencontres à ses hôtes, soit dans les paroisses, soit chez ceux qui ont déjà « fait Saint-Jacques ». Mais le vrai plaisir de son voyage, ce sont les découvertes culturelles. Il retrouve le Nord jusque dans les églises espagnoles. « Des artistes flamands ont participé aux décorations picturales, comme dans la cathédrale Sainte-Marie de Pampelune. » Arrivé le 19juillet à Compostelle, il a parcouru près de 2000 kilomètres en cinquante-six jours. Soit une moyenne de trente-cinq kilomètres par jour, là où la plupart des pèlerins en font plutôt vingt. « Ça peut paraître beaucoup, mais ça m'a semblé normal. J'ai un bon rythme de marche. » Si le pèlerin a pressé le pas, c'est également parce qu'il a appris en chemin que le 25juillet est une fête nationale en Espagne, qui commémore justement Saint-Jacques. Les cent derniers kilomètres sont difficiles à parcourir, mais pas à cause de la fatigue. « J'avais l'impression de vouloir aller au but, mais mes jambes ralentissaient, mon esprit voulait que ce pèlerinage se poursuive à l'infini. » Ernest était réticent à raconter son voyage. S'il a accepté, « c'est pour faire des émules, donner envie à d'autres ». Il envisage d'ailleurs d'arpenter à nouveau les chemins de Compostelle, en suivant d'autres parcours. Tenté par l'aventure? « Je ne suis pas l'exception, d'autres peuvent le faire », encourage Ernest Chailly, qui a accepté de partager son aventure « pour faire des émules ». Voici ses quelques conseils pour ceux qui voudraient à leur tour suivre le chemin de Compostelle. Le premier, c'est de ne pas se charger. « Partir en randonnée, c'est se libérer des contraintes matérielles », explique-t-il. Dans son paquetage, il n'a emporté que trois kilos de textile. Des vêtements légers en cas de fortes chaleurs, et une polaire et un coupe-vent pour affronter un temps capricieux. Dans sa trousse de toilette, il a placé un savon qui servait aussi de shampooing et de lessive, et une trousse à pharmacie en cas d'ampoules ou de crampes. Ensuite, c'est selon la préférence de chacun : appareil photo, bâton de marche... Concernant la période la plus propice au voyage, Ernest Chailly recommande de suivre ses envies. « Toutes les saisons sont bonnes pour faire de la randonnée, chacune a ses couleurs, ses odeurs... », révèle Ernest Chailly, tout en avouant avoir apprécié de voyager au printemps, « saison des fleurs, des senteurs, des couleurs et des oiseaux. » Enfin et surtout, même s'il faut avancer, il faut aussi savoir s'arrêter quelques instants pour se cultiver. « Même si on ne fait pas le pèlerinage religieusement, il faut se rendre dans les églises, voir le travail des artistes. Si on est un peu attentif, on refait toute son Histoire. » Compostelle, un pèlerinage historique Le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle est, à l'origine, un pèlerinage religieux consistant à rejoindre à pied (parfois à cheval ou à vélo) le tombeau de saint Jacques, en Galice (ouest de l'Espagne). Le pape Alexandre VI le déclare officiellement « grand pèlerinage de la Chrétienté » à la fin du XVe siècle. Aujourd'hui, s'il reste pour beaucoup de ceux qui l'empruntent un témoignage de foi religieuse, il attire aussi les passionnés de randonnée. Il existe de nombreuses routes plus ou moins officielles, débutant dans divers pays d'Europe. Les plus connues sont toutefois la « via Turonensis » française, qui part de Tours pour rejoindre la frontière espagnole à Roncevaux, et le « Camino francés », qui traverse la péninsule ibérique à l'intérieur des terres. Au cours de son trajet, le pèlerin a la possibilité de faire tamponner une créanciale, délivrée par sa paroisse, comme témoignage de son cheminement. À l'arrivée à Saint-Jacques, les autorités religieuses lui remettent la compostela, le certificat de pèlerinage. Il faut pour cela avoir parcouru au moins les cent derniers kilomètres à pied, ou deux cents à vélo. Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) : Cuincy Réagir à l'article Réagir avec son facebook connect ou profil Connect Se connecter Pas encore inscrit ? Rédigez votre commentaire : * * Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Voix du Nord Multimédia se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs. Publier votre commentaire sur Facebook Vos réactions 0 Réagir le top des internautes les + lus les + partagés En forêt de Marchiennes, quatre hectares de pins rayés de la carte 2 Violences urbaines aux Épis à Sin-le-Noble : des peines de prison avec sursis après les jets de pierre 3 Basket - N1 : sept nouveaux joueurs à Orchies, objectif Pro B 4 Cent ans séparent ces deux photos d'Aniche, mais le tram est toujours d'actualité 5 Le 11 août 1944, un bombardement sans précédent ravageait Douai, Somain et Fenain Tous nos sujets Région Recherche une location: Armentières Arras Avesnes-Fourmies Béthune Boulogne sur Mer Bruay-La-Buissière Calais Cambrai Caudry Denain Douai Dunkerque Hazebrouck Hénin-Beaumont Lens Lille Lomme, Loos et les Weppes Marcq - Lambersart et environs Maubeuge Montreuil Roubaix Saint-Omer Saint-Pol sur Ternoise Seclin Tourcoing Valenciennes Villeneuve d'Ascq France - Monde Dernières actualités France-Monde Dossier - Réforme de l'école Le temps fort Sport Ligue 1 LOSC VAFC Ligue 2 RC Lens USBCO Basket-ball Handball Volley-ball Rugby Tennis Cyclisme Economie Lille Métropole Artois Hainaut Littoral Nord - Pas-de-Calais Automobile Commerce et Distribution Emploi et Recrutement Immobilier Transport et Logistique Culture & Loisirs Lille Métropole Hainaut Artois Littoral Chez nos voisins Cinéma Destination Belgique Télévision Suivre La Voix du Nord Sur twitter Suivre @LaVoixduNord Journal du jour Jeux RSS Connect votre espace personnel Newsletter La Voix du Nord en page d'accueil Version Mobile Actualités du Nord-Pas De CalaisArrasArmentièresAvesnes-FourmiesBoulogne-sur-MerBruay-la-BuissièreBéthuneCalaisCambraiCaudryDenainDouaiDunkerqueHazebrouckHénin-BeaumontLensLilleLomme, Loos et les WeppesMarcq - Lambersart et environsMaubeugeMontreuilRoubaixSaint-OmerSaint-Pol-sur-TernoiseSeclinTourcoingValenciennesVilleneuve d'AscqActualité thématiqueSportsCulture & LoisirsÉconomieFrance-MondePhotosVidéosServicesVotre publicité dans nos titres avec La Voix MédiasAbonnement au JournalApplications mobilesBoutique des lecteursÉditions numériquesMétéoProgrammes TVRendez-vous.frBilletterieArchivesDe Vous à NousAnnoncesImmobilierAutomobileMémoireAnnonces légalesEmploiOffres de stagePratiqueIndex de A à ZIndex économie de A à ZDécouvrez les autres sites de La Voix du NordLes sites du groupe La VoixfermerLes sites du groupe La VoixLe groupe RosselLe groupe La VoixLa Voix MediasPicardie Matin PublicitéG&BCourrier PicardDirect Matin Lille PlusLa Voix Du NordNord EclairNord LittoralLa Voix des SportsLa Voix EcoLa Voix L'EtudiantNord BlogsL'Avenir de l'ArtoisL'Echo de la LysLes Échos du TouquetL'Indicateur des FlandresLe Journal des FlandresLe Journal de MontreuilLe Phare DunkerquoisLe Réveil de BerckLa Semaine dans le BoulonnaisPresse FlamandeLe MessagerWéoContact, la radio enjoyNep eventLa Voix emploiNordstagesLa Voix immoLa Voix autoLa Voix Eco BusinessMarchés PublicsMémoireUn site DPI24/7 par Audaxis Le groupe La Voix Nos solutions en communication Mentions légales Aide CGV CGU Contactez-nous