Villemagne -le blog

Voyages, Histoire & Écriture
Vous êtes ici : Accueil > Blog > Voies de pèlerinage > Blog article: Mystérieuse disparition à Compostelle du ‘Codex Calixtinus’, précieux manuscrit du XIIe siècle

Mystérieuse disparition à Compostelle du ‘Codex Calixtinus’, précieux manuscrit du XIIe siècle

13 juillet 2013 | Publié dans Voies de pèlerinage | 3 Commentaires
  Favoris & Partage
Le 'Codex Calixtinus' : exemplaire de la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle

Le Codex Calixtinus, un manuscrit du XIIe siècle, a mystérieusement disparu de la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle. D’une valeur inestimable, cet ouvrage en cinq livres est une compilation d’un ensemble de textes liturgiques, historiques et hagiographiques dont les rédactions successives s’échelonnent sur deux ou trois siècles. Le texte décrit également les difficultés des routes, les usages linguistiques et les coutumes, les paysages et les gens, des anecdotes et les miracles de l’Apôtre. Au XIXe, des érudits ont émis l’hypothèse que le cinquième livre constituait en quelque sorte le premier « guide » du chemin de Compostelle, et cette hypothèse qui contribue a propager une certaine mythologie du pèlerinage à Compostelle est aujourd’hui largement reprise. Mais au XXe siècle, des chercheurs américains ont réfuté cette interprétation.

Le Codex est attribué à Aymeric Picaud, un moine clunisien de la première moitié du XIIe siècle, ecclésiastique de Poitou et accompagnateur du pape Calixte II durant son pèlerinage à Compostelle vers 1109. On s’accorde à dater ce manuscrit d’environ 1140, et le nom de ‘Calixtinus’ provient du pape Calixte II qui a encouragé les pèlerinages. Une tradition, apparemment postérieure au pontificat de Calixte, attribue à ce pape la décision de déclarer « année sainte » chaque année où la Saint-Jacques (le 25 juillet) tomberait un dimanche.

Le manuscrit est habituellement entreposé dans les archives de la cathédrale ; plus précisément dans un coffre-fort situé dans une pièce à laquelle n’ont accès qu’une demi-douzaine de personnes, et il n’est présenté au public qu’en de très rares occasions.

Des experts de la brigade du patrimoine de la police espagnole enquêtent actuellement sur cette disparition, dont la police a été prévenue mercredi en fin d’après-midi par les employés de la cathédrale. Les enquêteurs pensent que les faits remontent à la semaine dernière. Le délégué du gouvernement de Galice a évité de parler pour le moment d’un vol, même si le doyen de la cathédrale a reconnu qu’une porte avait été fracturée.

Le doyen de la faculté de géographie et d’histoire de l’université de Saint-Jacques de Compostelle a souligné la “perte incalculable” pour le patrimoine culturel “de la cathédrale, de la ville et de la Galice”, et même la “valeur universelle” de ce texte qui fait partie du patrimoine de l’humanité. Il existe dans le monde seulement trois copies du Codex Calixtinus, mais elles sont incomplètes et différentes de la version conservée à la cathédrale de Compostelle. Toutefois, du simple point de vue de la connaissance historique, la disparition du manuscrit n’est pas irréparable parce que l’œuvre a déjà été rééditée dans de nombreuses langues.

Quoique la commercialisation d’un objet aussi célèbre paraisse très difficile, les services internationaux impliqués dans le trafic d’œuvres d’art ont été immédiatement informés. Selon plusieurs experts, le vol aurait été mené par une bande organisée au profit d’un collectionneur.

 

Source : AFP et El Mundo

Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :



Écrire un commentaire Lu 2365 fois, 5 aujourd’hui |

Suivre la discussion

3 réponses à : “Mystérieuse disparition à Compostelle du ‘Codex Calixtinus’, précieux manuscrit du XIIe siècle”

  1. Louis Mollaret :

    Bonsoir.
    Voici des précision sur le communiqué de presse que vous avez repris comme beaucoup d’autres en reproduisant ses erreurs.
    1ère citation : “ Le Codex Calixtinus, un manuscrit du XIIe siècle considéré comme le premier « guide » du chemin de Compostelle, … ”
    Une phrase et deux erreurs ce n’est pas le Codex qui est considéré comme guide mais son dernier Livre, soit environ 1/10 du volume. Ce sont des érudits du XIXe qui ont émis l’hypothèse que ce Livre était un guide pour les pèlerins. Deux chercheurs américaines ont montré qu’il n’en est rien. les recherches les plus récentes mettent en parallèle ce Livre et la Chronique d’Alphonse VII, conduisant à penser que ce qui est considéré comme guide à l’intention des pèlerins serait plutôt le carton d’invitation à son couronnement adressé aux princes et seigneurs d’Aquitaine dont les principaux sanctuaires sont mentionnés. Les villes présentées aujourd’hui à tort comme des points de départ, en particulier Le Puy bornaient les limites de la grande Aquitaine convoitée par Alphonse VII.
    2e citation : “ pape Calixte II qui a encouragé les pèlerinages et a décidé en 1122 que chaque année où la Saint-Jacques (le 25 juillet) tomberait un dimanche serait considérée considérer une année sainte. ”

    Ceci fait partie de la publicité de Compostelle qui veut marquer son antériorité par rapport à l’année sainte de Rome. Cette affirmation repose sur un faux document.

    L.M.

  2. lauteur :

    Merci de votre commentaire. J’avais déjà vu dans d’autres articles les doutes sur l’attribution à Calixte II de la définition de l’année sainte, mais je n’avais pas encore pris le temps de modifier l’article. Voilà : c’est chose faite. Il y avait par ailleurs une autre erreur, là aussi, largement reprise : il ne s’agit pas d’un “incunable”, puisque un “incunable” est un document imprimé et que le Codex est un manuscrit.

  3. Joelaindien :

    Hello,
    je viens de parcourir ton blog, c’est un gros travail intéressant, bravo !
    J’aime bien en particulier les albums photo et les livres ont l’air TB
    De mon côté,je m’y suis mis aussi, à raconter mes meilleurs souvenirs de voyages, d’une manière un peu différente
    Je débute et si tu as des critiques ou des remarques, elles sont les bienvenues !

    Je viens de créer une rubrique “partage”.
    Le principe est que les internautes m’envoient des photos, et je fais le texte associé.
    Cela permet d’avoir un regard croisé original, et les premiers qui s’y sont mis ont été très satisfaits.
    Si cela te dit, je t’enverrai quelques exemples. Je met bien sur un lien en retour sur ton site quand je publie l’article.
    Tu peux me répondre sur messouvenirs-vacances@yahoo.fr ou sur le blog

    Bonne journée
    Joelaindien

Écrire un commentaire

(*) Mentions requises