Aller à la page d’accueil du site
Fermer le panneau et revenir au site

Lever de soleil sur l’Indus à la hauteur d’Attock, où le Macédonien franchit le fleuve avec ses troupes

Où se situe la limite ? Jusqu’à quel point peut–on tenter de réaliser ses rêves ? Et s’il faut y renoncer, comment se prend alors la décision ? Quelle est ma part et quelle est la part des autres dans une décision importante qui oriente le cours de la vie ?

Ces questions, auxquelles j’ai été confronté lors de mes périples à pied au long cours vers Jérusalem et Rome, et que j’ai fait vivre dans les récits Pèlerin d’Orient et Pèlerin d’Occident, j’ai souhaité les aborder de manière plus large et sous une forme romanesque.

Un épisode de la vie d’Alexandre le Grand m’en a donné l’occasion :

Après huit ans de campagnes victorieuses qui lui ont permis de balayer la puissance perse et de se tailler un gigantesque empire depuis la Macédoine jusqu’à l’Afghanistan actuel, Alexandre le Grand, fasciné par l’Inde, veut conquérir ce pays réputé pour ses merveilles, et repousser les limites du monde connu jusqu’à l’Océan extérieur qui entoure la terre. Autour de lui cependant, la révolte gronde.

Depuis les confins montagneux de l’Ouzbékistan et de l’Afghanistan actuels où il emporte de vive force une citadelle qui abrite Roxane, « la Resplendissante », la conquête de l’Inde mûrira, se précisera et s’engagera durant dix–huit mois jusqu’à la dernière limite, le moment de vérité sur les rives du fleuve Hyphase où le conquérant invaincu affrontera la volonté de la multitude et les pressions de ses compagnons. Peut–il renoncer à ses rêves sans déchoir ?

Sur la toile de fond de l’épopée alexandrine, quatre hommes et deux femmes tissent leur destin mêlé d’histoire, de questionnements et de romanesque : à des titres divers le franchissement du fleuve cristallise pour chacun d’eux un moment crucial de l’existence. Pris dans le tourbillon de la conquête, des intérêts et des passions contradictoires, chacun devra trouver sa voie et tenter de décider pour soi–même et pour les autres.


Le manuscrit, achevé, est actuellement en attente d’édition.

Le roman
Vous êtes ici : Accueil > Alexandre > Voyages > Voyage en Iran > Carnet de voyage > la-petite-fille-du-temple-de-zarathoustra
Visite complète - PrécédentVisite complète - Suivant

La petite fille du temple de Zarathoustra

Aux portes de l’Inde, l’armée d’Alexandre le Grand, épuisée, se révolte contre son chef qui veut l’entraîner malgré elle au bout de la Terre. Tandis qu’Alexandre affronte la rébellion, Roxane, « la Resplendissante », brûle pour le général qui a pris la tête des révoltés.
Qui franchira le pas sans retour ?

Pour être averti de
la parution du roman :
sur Alexandre le Grand
au bout du mondePour être averti par e–mail de la parution du roman de François–Xavier de Villemagne sur Alexandre le Grand au bout du monde

Désert entre Kerman et Yazd

Arrivés à Kerman, nous avons été « rafraîchis » par l’air d’altitude : à presque 1800 mètres, il ne faisait que 30° à 35° vers 2 heures de l’après-midi. Nous avons choisi un hôtel confortable cette fois : climatisé (mais ça n’a pas l’air de marcher très fort), des draps blancs et propres, un vrai matelas au lieu de la paillasse des jours précédents. Le principal défaut, outre le prix, est l’accueil : le propriétaire est poisseux sinon gluant et enrobe toutes ses propositions d’obséquiosité visqueuse. Je crois que nous n’allons pas faire de vieux os ici.

Cet après-midi, nous sommes allés visiter la mosquée du Vendredi. Évidemment, après Ispahan, ce n’est pas aussi somptueux. Puis nous nous sommes engagés dans le bazar, le plus long d’Iran, avec deux kilomètres de galeries. Nous nous sommes arrêtés dans un tchaï-khuné merveilleux : un ancien bain aux murs, voûtes et coupoles en brique. Là, nous avons rencontré Hussein, un homme de 45 ans environ ; il nous a guidé pour le reste de la journée et nous a fait découvrir Kerman. Vers le coucher du soleil, nous nous sommes dirigés vers le pied des montagnes qui surplombent la ville. Elles étaient rosies par les derniers rayons du soleil et le paysage était de toute beauté.

Au retour, nous nous sommes arrêtés dans un temple zoroastrien ; affublés d’une petite coiffe blanche et après nous être déchaussés, nous avons pénétré dans le sanctuaire où brûle le feu depuis 300 ans. Il y a avait le vieux gardien et sa petite-fille sans doute ; cette fillette d’une douzaine d’années était extraordinairement gracieuse, jolie et rieuse : je voyais dans ses yeux et son sourire pétiller une joie intense et immense. Je ne fus pas le seul à la remarquer ( !), nous en convînmes tous ; je ne suis pas près d’oublier cette petite fille du temple de Zarathoustra.

(lundi 10 août)

Ajouter à mes favoris    Recommander ce site par mail    Haut de page
 



Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :




Sélection d’articles de la semaine :

Sélection d’articles de la semaine - article n°1

Jérusalem: démographie, structures... - Pèlerin d’Orient : à pied jusqu’à Jérusalem

Sélection d’articles de la semaine - article n°2

Photos de bâtiments - Galerie 5 - Voyage à pied de Paris à Rome en passant par la Suisse et le sud de l’Italie, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerinage d’Occident : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°3

Alexandrie: pour unifier un territoire immense tout en respectant leurs particularités, Alexandre le Grand fonde d’un bout à l’autre de l’Empire des cités qui portent fièrement son nom: fondations de caractère politique, militaire et commercial

Sélection d’articles de la semaine - article n°4

Photos du Piémont - Galerie 1 - Voyage à pied de Paris à Rome en passant par la Suisse et le sud de l’Italie, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerinage d’Occident : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°5

Cornelius de Bruyn en Terre sainte - Écrits de voyageurs en Terre sainte au fil des siècles, pèlerins vers Jérusalem ou simples passants - Pèlerin d’Orient : à pied jusqu’à Jérusalem

Sélection d’articles de la semaine - article n°6

L’enlèvement de Polyxène - Extrait de « Pèlerin d’Occident », récit d’un voyage à pied de Paris jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°7

Le sac et son contenu pour un voyage à pied de Paris jusqu’à Jérusalem - Pèlerin d’Orient : à pied jusqu’à Jérusalem

Sélection d’articles de la semaine - article n°8

Diaporama de Rome d’un voyage à pied de Paris à Rome - Diaporama pour Rome - 2 - Via Francigena : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°9

Course préparatoire au Naadam (1) - Les cavaliers de la steppe, un voyage d’aventure au pays de Gengis Khan - Course préparatoire au Naadam

Sélection d’articles de la semaine - article n°10

Le mariage d’Alexandre le Grand avec la belle Roxane, princesse de Sogdiane fut à la fois un mariage d’amour et de raison politique. Il se déroula selon le rite iranien, mais le rite macédonien



<