Aller à la page d’accueil du site
Fermer le panneau et revenir au site

Le roman
Vous êtes ici : Accueil > Cap Horn > Histoire > Navigateurs > Un missionnaire
Visite complète - PrécédentVisite complète - Suivant

Un missionnaire

Extrait d’une lettre du R. P. Ildephonse Dordillon, de la Société de Picpus, missionnaire aux îles Marquise, à M***

Nukuhiva 27 janvier 1846

« MONSIEUR,

« Après six mois et trois jours de courses, au milieu de mers plus ou moins pacifiques, me voilà enfin chez ces pauvres sauvages des iles Marquises, au bonheur desquels vous vous intéressez si vivement.

« Les incidents d’un si long voyage sont aussi dramatiques que variés mais comme ils rentrent en général dans cet ordre de privations et de dangers dont le tableau vous est déjà connu je m’en tiendrai aux épisodes les plus saillants de nos lointaines pérégrinations.

Trois-mâts

« Trois mois après notre départ de Brest, nous entrions dans ces mers orageuses qui baignent les sombres rochers de la Terre de feu. Plus nous approchions du Cap Horn, plus nous semblions courir au devant du naufrage. Il ne se passait guère de semaine sans que notre vaisseau ne fût quatre ou cinq jours à la cape c’est-à-dire abandonné sans résistance à la merci des flots et à la fureur des vents. Avec cela, le plus communément, le ciel était obscurci par d’épais tourbillons de neige.

Nous descendîmes ainsi jusque vers le 62" degré de latitude sud au milieu des îles de glace errantes. La plus grande que nous ayons vue nous parut avoir environ à trois-quarts de lieue ; elle passa assez loin de nous pour ne pas endommager notre navire. De plus petites s’approchèrent davantage mais en glissant à nos côtés elles ne firent que nous rafraîchir.

A cette époque, les jours étaient tellement longs que nous n’avions guères que deux heures de nuit ; à dix heures du soir nous y voyions assez clair pour pouvoir aisément dire notre bréviaire. Enfin, le 26 novembre après environ un mois de combats continuels contre le froid, la tourmente et les flots, nous achevâmes de doubler le Cap Horn. Quelques heures de bon vent nous firent oublier tous les maux que nous avions soufferts.

« Le 10 décembre, à dix heures du soir nous entrions dans la rade de Vàlparaiso, où nous devions laisse quelques-uns des nôtres. Dès que l’ancre fut jetée je descendis à terre pour aller annoncer à tous nos amis du Chili que les Missionnaires qu’ils appelaient avec tant d’impatience étaient au port. Je n’essaierai point de vous dépeindre la joie que nous éprouvâmes les uns et les autres là nôtre était au comble, surtout lorsque nous apprîmes que nos deux évêques nommés étaient là à nous attendre. Haut de page

Annales de la propagation de la foi
Recueil périodique des lettres des évêques et des missionnaires des missions des deux mondes, et de tous les documents relatifs aux missions et à l’Association de la propagation de la foi - 1875

Ajouter à mes favoris    Recommander ce site par mail    Haut de page
 



Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :




Sélection d’articles de la semaine :

Sélection d’articles de la semaine - article n°1

Temples reconstruits - Les cavaliers de la steppe, un voyage d’aventure au pays de Gengis Khan

Sélection d’articles de la semaine - article n°2

Photos de musées - Galerie 2 - Voyage à pied de Paris à Rome en passant par la Suisse et le sud de l’Italie, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerinage d’Occident : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°3

Alexandre envahit la Perse car il ne lui vint jamais à l’esprit de ne pas le faire ; à l’enthousiasme et l’ignorance des débuts, se mêlait un formidable complexe de supériorité qui protégeait de la peur

Sélection d’articles de la semaine - article n°4

Selon une tradition ancienne qui remonte à l’évangile apocryphe de Nicodème au Ve siècle, la " Véronique " est un linge dont se serait servie une femme proche de Jésus pour essuyer son visage lors de sa montée au Golgotha, et sur lequel les traits du Seigneur se seraient miraculeusement imprimés. - Via Francigena : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°5

Galeries de Photos de Kerman, Bam et Yazd - voyage en Iran - De la Perse de Darius et Alexandre le Grand au pays des mollahs

Sélection d’articles de la semaine - article n°6

Diaporama des Pouilles (4) d’un voyage à pied de Paris à Rome, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Via Francigena : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°7

Le pèlerinage à Jérusalem aux XIXe siècle - Pèlerin d’Orient : à pied jusqu’à Jérusalem

Sélection d’articles de la semaine - article n°8

Autriche orientale et Hongrie occidentale - trajet détaillé d’un voyage à pied de Paris à Jérusalem, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerin d’Orient : à pied jusqu’à Jérusalem

Sélection d’articles de la semaine - article n°9

Marceline Desbordes-Valmore - Bouquets et prières - Aux sept coins du monde, promenade photographique et littéraire sur toutes les mers de la terre

Sélection d’articles de la semaine - article n°10

Photos du sud de la Campanie - Galerie 3 - Voyage à pied de Paris à Rome en passant par la Suisse et le sud de l’Italie, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerinage d’Occident : à pied jusqu’à Rome



<