Aller à la page d’accueil du site
Fermer le panneau et revenir au site

Le roman
Vous êtes ici : Accueil > Cap Horn > Le Horn à bord d’un trois-mâts > La vie à bord
Visite complète - PrécédentVisite complète - Suivant

La vie à bord de l’Europa

L’Europa navigue 24 heures par jour, sept jours sur sept.

Le maniement des voiles peut s’avérer nécessaire à tout moment et l’équipage est donc organisé en tours de quart pour assurer la navigation nuit et jour. Les membres non professionnels de l’équipage (stagiaires) sont intégrés à ce système de quarts, selon leurs capacités et leur condition physique.

L’équipage permanent

Dans la mâture

Dans la mâture

L’équipage permanent est divisé en deux « bordées », appelé bâbord et tribord. Selon le capitaine, l’équipage suit un système de quarts divisé en quatre équipes de six heures (six heures sur le pont et six heures de repos) pendant 24 heures, ou le système des quarts suédois. Ces quarts suédois font alterner des périodes de quatre heures pendant la nuit (de 20h à 8h) et six pendant la journée (de 8h à 20h).

Les stagiaires

Manœuvre

Les stagiaires sont invités à participer à un système de veille par tiers, avec quatre heures sur le pont et huit heures de repos ; une période plus courte (de 2h ou 3h) dans la journée permet de décaler les quarts d’un jour sur l’autre : ainsi, l’équipe qui assurera le quart de minuit à 4h un jour donné assurera le quart de 4h à 8h le lendemain.

De manière plus poétique, l’équipe qui verra le soleil se lever un jour assistera à son coucher le lendemain…

Les équipes de quart sont nommées d’après les couleurs du drapeau néerlandais (rouge, blanc, bleu) et se suivent dans cet ordre. Pendant le quart, les stagiaires se relaient à la barre, à la vigie et aident à la manœuvre des voiles ou à l’entretien du navire.

Condition physique

Durant un tel voyage en haute mer, on peut être plusieurs jours voire plusieurs semaines loin du monde habité, des infrastructures médicales et hors de portée des moyens de secours, d’évacuation et de rapatriement. Les soins médicaux intensifs ne sont donc pas disponibles et il faut être en bonne santé. Selon les voyages, un médecin peut être présent à bord, mais ce n’est pas toujours le cas. Certains membres de l’équipage ont toutefois une formation médicale et le navire dispose d’une infirmerie pour les soins d’urgence.

Ajouter à mes favoris    Recommander ce site par mail    Haut de page
 



Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :




Sélection d’articles de la semaine :

Sélection d’articles de la semaine - article n°1

Où se situe la limite ? Jusqu’à quel point peut-on tenter de réaliser ses rêves ? Et s’il faut y renoncer, comment se prend alors la décision ? Quelle est ma part et quelle est la part des autres dans une décision importante qui oriente le cours de la vie ?

Sélection d’articles de la semaine - article n°2

Guide dans la steppe de la vallée de l’Orkhon - Les cavaliers de la steppe, un voyage d’aventure au pays de Gengis Khan

Sélection d’articles de la semaine - article n°3

Photos du sud-ouest des Pouilles - Galerie 3 - Voyage à pied de Paris à Rome en passant par la Suisse et le sud de l’Italie, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerinage d’Occident : à pied jusqu’à Rome

Le marcheur - Pèlerin d’Orient
20 août 2017, 17 h 33
Sélection d’articles de la semaine - article n°4

Le marcheur qui a accompli un Voyage à pied de Paris à Jérusalem, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerin d’Orient : à pied jusqu’à Jérusalem

Sélection d’articles de la semaine - article n°5

Photos de nature - Galerie 11 - Voyage à pied de Paris à Rome en passant par la Suisse et le sud de l’Italie, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerinage d’Occident : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°6

Avant Alexandre le Grand, les Perses en Inde ont dominé les contrées sur la rive droite de l’Indus - Tutelle lointaine, tribut et diaspora impériale perse à Taxila

Sélection d’articles de la semaine - article n°7

Pétrarque rapporte une aventure galante qui survint lors du premier jubilé. Agapet Colonne avait épousé une des nièces de Boniface VIII. Banni de Rome avec le reste de sa famille, il y revint déguisé en pèlerin à la faveur du jubilé et n’y resta pas oisif. Au bout de quelque temps, on rapporta au pape que sa nièce était enceinte. Plein de colère, il la convoqua aussitôt. Elle parut tremblante, honteuse et cherchant à cacher sa grossesse. - Via Francigena : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°8

Ludolph de Sudheim en Terre sainte - Écrits de voyageurs en Terre sainte au fil des siècles, pèlerins vers Jérusalem ou simples passants - Pèlerin d’Orient : à pied jusqu’à Jérusalem

Sélection d’articles de la semaine - article n°9

Israël - trajet détaillé d’un voyage à pied de Paris à Jérusalem, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerin d’Orient : à pied jusqu’à Jérusalem

Sélection d’articles de la semaine - article n°10

Photos de musées - Galerie 3 - Voyage à pied de Paris à Rome en passant par la Suisse et le sud de l’Italie, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerinage d’Occident : à pied jusqu’à Rome



<