Aller à la page d’accueil du site
Fermer le panneau et revenir au site

Pèlerin d’Orient - À pied jusqu’à Jérusalem

À pied jusqu’à
Jérusalem


Éditions Transboréal

2° édition : janvier 2009
Prix : 22,50 €

Récit

368 pages
99 photographies


Recevez un livre dédicacé par l’auteur

« Je glisse la clé de l’appartement dans la boîte aux lettres. Furtivement. Comme une lettre d’amour dans laquelle on a jeté toute son âme.

Dehors, rien n’a changé. Les Parisiens vont et viennent, pressés, comme tous les matins. Chacun dans son monde, aux dimensions que je trouve aujourd’hui bien étriquées. Il y a quelques semaines, j’étais encore l’un d’entre eux. Chaque jour plus écrasé par la pression des habitudes, des futilités ronronnantes et des manquements aux rêves inaccessibles.

Un jour, ça suffit, ce n’est plus tenable. Aujourd’hui, je pars.

Seul. À pied. Vers Jérusalem. »




Recevez un
livre dédicacé par l’auteur

Pèlerin d’Occident - À pied jusqu’à Rome

À pied jusqu’à
Rome


Éditions Transboréal

Parution : janvier 2009
Prix : 22,50 €

Récit

368 pages
122 photographies









[paiement en ligne sur site sécurisé]

« Cette histoire, j’aimerais la raconter un soir à un petit bout de chou avant qu’il ne s’endorme. À cette fillette blonde, par exemple, une nièce qui a des yeux d’un bleu si clair, cerclé d’outre-mer, que j’ai donné son regard troublant à Roxane, princesse de Sogdiane, dans le roman historique sur Alexandre le Grand dont je viens d’achever l’écriture. Mon histoire, c’est seulement essayer d’offrir parfois à la vie une allure de conte de fées. Alors voilà : « Il était une fois… » […]

En somme, ce que j’aime dans le voyage, c’est la promesse. Arriver, à la rigueur, il le faut bien quand on est parti. « Être arrivé », c’est probablement le pire. Et si je préfère le voyage, c’est sans doute parce que, sur terre, les promesses sont rarement tenues. J’aurais pu citer cela comme une des raisons de partir vers Rome. J’en ai mentionné beaucoup d’autres, depuis Pavarotti jusqu’à saint Pierre, en passant par Goethe et Virgile. Mais au fond, je sais qu’une seule les résumerait toutes, et si l’on ne m’accordait qu’un mot, je lâcherais : « Peggy ».

Les récits
Vous êtes ici : Accueil > Rome > Histoire > Jubilé et pèlerinage > Bulle de 1300
Visite complète - PrécédentVisite complète - Suivant

1300 : bulle ‘Antiquorum habet’

En 1300, influencé notamment par la chute de Saint–Jean–d’Acre en 1291, ainsi que par un élan populaire et spontané, le pape Boniface VIII décida d’accorder l’indulgence plénière - auparavant accordée aux seuls croisés et pèlerins de Terre sainte - à ceux qui se rendraient à Rome durant l’année jubilaire. Voici le texte de cette bulle d’indiction du premier jubilé romain:

Le pape Boniface VIII - fresque de Giotto, à Saint-Jean de Latran

Le pape Boniface VIII
fresque de Giotto, à Saint-Jean de Latran

Pour la certitude des vivants et le souvenir des générations futures.

Un rapport sûr des anciens dit qu’à ceux qui arrivent à l’honorable basilique du Prince des Apôtres de la Ville, sont accordées de grandes indulgences et rémissions des péchés. Nous donc, qui, conformément au devoir de notre office, souhaitons et travaillons avec beaucoup d’empressement pour le salut de chaque âme - accordant pour cela des rémissions et des indulgences, chacune ayant été fixée et accueillie avec reconnaissance -, nous approuvons et confirmons celles–ci, par autorité apostolique, et même nous les renouvelons et les renforçons par le présent écrit.

Afin donc que les bienheureux apôtres Pierre et Paul soient honorés plus largement, par le fait que les basiliques de ces mêmes apôtres soient plus pieusement fréquentées par les fidèles, et que les fidèles eux–mêmes sentent davantage que leurs forces ont été restaurées de cette façon par la largesse de dons spéciaux, Nous, par la miséricorde du Dieu tout–puissant et confiants en l’autorité et en les mérites de ces mêmes apôtres, en vertu du conseil de nos frères et de la plénitude du pouvoir apostolique, en l’année présente, la mille trois centième à peine commencée à partir de la nativité de Notre–Seigneur Jésus–Christ qui vient de passer, et pour toute centième année future, à tous ceux qui se rendent avec révérence dans ces basiliques, se repentant sincèrement et s’étant confessés, ainsi qu’à ceux qui se repentiront sincèrement et qui se seront confessés, cette année ou toute centième année future, Nous accordons la remise non seulement pleine et plus large mais même totale de tous leurs péchés.

Décidant que ceux qui voudront participer de cette façon à l’indulgence accordée par nous, s’ils sont romains, doivent venir dans ces basiliques pendant au moins trente jours continus ou discontinus, une fois par jour suffit, et si au contraire ils viennent de l’extérieur, pendant quinze jours dans les mêmes conditions. Chacun cependant méritera plus, et obtiendra donc plus efficacement l’indulgence, s’il fréquente ces basiliques plus largement et avec une plus grande dévotion.


Donné à Rome, à Saint–Pierre, le VIIIe jour des calendes de mars, sixième année de notre pontificat. [22 février 1300]

Ajouter à mes favoris    Recommander ce site par mail    Haut de page
 



Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :




Sélection d’articles de la semaine :

Sélection d’articles de la semaine - article n°1

Albert Einstein - Sur la théorie de la gravitation généralisée - Aux sept coins du monde, promenade photographique et littéraire sur toutes les mers de la terre

Sélection d’articles de la semaine - article n°2

À la suite de la mort de deux de ses enfants emportés par la peste noire qui ravageait alors l’Europe, Barthélemy Bonis, un riche marchand et banquier de Montauban, entreprit, avec plusieurs autres Montalbanais, le pèlerinage de Rome à l’occasion du jubilé de 1350. - Via Francigena : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°3

Photos de Rome - Galerie 2 - Voyage à pied de Paris à Rome en passant par la Suisse et le sud de l’Italie, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerinage d’Occident : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°4

Un voyage en Mongolie - Les cavaliers de la steppe, un voyage d’aventure au pays de Gengis Khan

Sélection d’articles de la semaine - article n°5

Photos du Val d’Aoste - Galerie 1 - Voyage à pied de Paris à Rome en passant par la Suisse et le sud de l’Italie, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerinage d’Occident : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°6

Ibn Battûta à Jérusalem - Écrits de voyageurs en Terre sainte au fil des siècles, pèlerins vers Jérusalem ou simples passants - Pèlerin d’Orient : à pied jusqu’à Jérusalem

Sélection d’articles de la semaine - article n°7

Trajet d’un voyage à pied de Paris à Rome en passant par la Suisse et le sud de l’Italie, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerinage d’Occident : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°8

Alexandre fut entouré d’homme exceptionnels qui furent à la fois ses guerriers et ses plus proches amis. On les nomme hétaires ou Compagnons ; Les hétaires, par le rang et sang, hommes libres par excellence, sont presque les égaux du roi des Macédoniens.

Sélection d’articles de la semaine - article n°9

Sacha Guitry - Jusqu’à nouvel ordre - Aux sept coins du monde, promenade photographique et littéraire sur toutes les mers de la terre

Sélection d’articles de la semaine - article n°10

Galeries de photos de nature - Voyage à pied de Paris à Rome en passant par la Suisse et le sud de l’Italie, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerinage d’Occident : à pied jusqu’à Rome



<