Aller à la page d’accueil du site
Fermer le panneau et revenir au site

Pèlerin d’Orient - À pied jusqu’à Jérusalem

À pied jusqu’à
Jérusalem


Éditions Transboréal

2° édition : janvier 2009
Prix : 22,50 €

Récit

368 pages
99 photographies


Recevez un livre dédicacé par l’auteur

« Je glisse la clé de l’appartement dans la boîte aux lettres. Furtivement. Comme une lettre d’amour dans laquelle on a jeté toute son âme.

Dehors, rien n’a changé. Les Parisiens vont et viennent, pressés, comme tous les matins. Chacun dans son monde, aux dimensions que je trouve aujourd’hui bien étriquées. Il y a quelques semaines, j’étais encore l’un d’entre eux. Chaque jour plus écrasé par la pression des habitudes, des futilités ronronnantes et des manquements aux rêves inaccessibles.

Un jour, ça suffit, ce n’est plus tenable. Aujourd’hui, je pars.

Seul. À pied. Vers Jérusalem. »




Recevez un
livre dédicacé par l’auteur

Pèlerin d’Occident - À pied jusqu’à Rome

À pied jusqu’à
Rome


Éditions Transboréal

Parution : janvier 2009
Prix : 22,50 €

Récit

368 pages
122 photographies









[paiement en ligne sur site sécurisé]

« Cette histoire, j’aimerais la raconter un soir à un petit bout de chou avant qu’il ne s’endorme. À cette fillette blonde, par exemple, une nièce qui a des yeux d’un bleu si clair, cerclé d’outre-mer, que j’ai donné son regard troublant à Roxane, princesse de Sogdiane, dans le roman historique sur Alexandre le Grand dont je viens d’achever l’écriture. Mon histoire, c’est seulement essayer d’offrir parfois à la vie une allure de conte de fées. Alors voilà : « Il était une fois… » […]

En somme, ce que j’aime dans le voyage, c’est la promesse. Arriver, à la rigueur, il le faut bien quand on est parti. « Être arrivé », c’est probablement le pire. Et si je préfère le voyage, c’est sans doute parce que, sur terre, les promesses sont rarement tenues. J’aurais pu citer cela comme une des raisons de partir vers Rome. J’en ai mentionné beaucoup d’autres, depuis Pavarotti jusqu’à saint Pierre, en passant par Goethe et Virgile. Mais au fond, je sais qu’une seule les résumerait toutes, et si l’on ne m’accordait qu’un mot, je lâcherais : « Peggy ».

Les récits
Vous êtes ici : Accueil > Rome > Au quotidien > Cartes utilisées
Visite complète - PrécédentVisite complète - Suivant

Les cartes utilisées dans chaque pays

Des qualités très diverses

Suivre un chemin au lieu d’une route ; anticiper les obstacles et tout simplement s’orienter pour atteindre le prochain village : les cartes dictent en partie le parcours. Des chemins existent partout ; encore faut-il savoir où ils se trouvent. Tout en m’engageant souvent à l’aveuglette sur des chemins pour éviter des routes encombrées de circulation, j’ai souvent pesté contre les cartes « papier »dont je disposais. Leur qualité pour les trois pays traversés est très variable. Le trio s’établit comme suit :

  • Suisse : excellent
  • France : assez bien
  • Italie : médiocre à exécrable


Avec la généralisation des GPS portables, tant pour les trajets en voiture que pour la randonnée, je pense que la qualité des cartes « papier » ne peut que se dégrader à l’avenir car de moins en de personnes en achètent et les éditeurs auront donc de moins en moins d’argent pour les mettre à jour. Si des cartes de randonnée sur des petites portions de territoire continueront probablement à être éditées quand il existe un marché significatif de randonneurs et d’acheteurs potentiels, il ne faut pas s’attendre à voir s’améliorer les cartes de type intermédiaire (comme le 1/100 000 de l’IGN). Et une carte qui n’est pas mise à jour, est une carte qui devient rapidement obsolète. C’est gênant pour les voyages au long cours où l’on apprécie de trouver sur une carte, non seulement les grands axes (que l’on s’efforce d’éviter), mais aussi les chemins vicinaux, les routes de campagnes, les limites des bois etc.

Or, rien ne remplace en lisibilité une carte large et haute de plusieurs dizaines de centimètres. Il faudra attendre encore probablement plusieurs années avant que des technologies permettent d’utiliser un papier souple électronique que l’on pourrait déplier comme une carte traditionnelle et qui afficherait des données d’origine numérique. Avis aux développeurs…

Afin de ne pas me charger inutilement, j’ai acheté les cartes au fur et à mesure de ma progression.  Haut de page

Et le GPS ?

Je n’ai pas emporté de GPS. Parce qu’un écran minuscule se prête mal à une randonnée au long cours. Parce que j’aime bien ne pas dépendre d’un énième appendice technologique. Peut-être aussi pour éviter la tentation de se focaliser sur un écran au lieu d’ouvrir grand les yeux sur le monde : un grand principe louable, qui n’empêche pas d’être exaspéré par la médiocrité des cartes traditionnelles et de fulminer lorsque l’on se perd.

Au retour, lorsque j’ai travaillé à la confection de ce site, j’ai constaté que les cartes de type GoogleMaps (comme celles utilisées pour le trajet) étaient souvent beaucoup plus précises et à jour que celles dont je disposais, notamment en Italie.  Haut de page

Routier

Carte

Échelle

Éditeur

Lieu d’achat

 

Italie
N°735

1/1 000 000

Michelin

France

Permet de visualiser le trajet depuis la Suisse jusqu’aux Pouilles sur une seule carte.  Haut de page

France

Carte

Échelle

Éditeur

Lieu d’achat

 

Cartes IGN

1/100 000

IGN

France

Des cartes assez bonnes.



Au lieu d’utiliser les cartes de randonnée IGN au 1/25 000, je me suis contenté de celles au 1/100 000. Tant en raison de l’encombrement que du prix. Elles m’avaient semblé parfaites sept ans auparant et je les jugeai cette fois-ci à peine passables. Probablement parce que je suis plus exigeant qu’alors et parce que je guettai cette fois-ci la moindre échappatoire pour abandonner l’asphalte, quitte à me perdre et à maudire les cartographes. Sur les feuilles colorées, pas une route ne manque, c’est déjà ça, mais le tracé des chemins de campagne et les limites des bois sont peu fiables. Au mépris du cadastre et de la propriété commune, nombre de chemins vicinaux ont été agrégés aux parcelles, des layons ont disparu dans les reboisements.  Haut de page

Suisse

 

Carte

Échelle

Éditeur

Lieu d’achat

 

Nord de la Suisse
Sud de la Suisse

1/200 000

-

Paris

Cartes précises et très belles. Même à cette échelle, certains sentiers de randonnée sont indiqués dans les zones montagneuses.

Cartes de
randonnée
pédestre

1/60 000

Kümmerly & Frey

Suisse

Cartes excellentes. Presque tous les sentiers sont indiqués, et toujours avec une grande précision.

Le territoire suisse est couvert par 29 cartes Kümmerly & Frey. Pour trois semaines de randonnée dans le pays, j’en ai utlisé six. Aussi utiles dans la plaine ou la moyenne montagne qu’en altitude. Elles sont non seulement précises, mais belles aussi. C’est un vrai bonheur d’avoir de telles cartes à disposition  Haut de page.

Italie

Après les merveilleuses cartes suisses, le choc de l’arrivée en Italie est rude ! La diversité des couvertures géographiques et la multiplicité des formats contraste aussi avec l’uniformité centralisatrice de la France manifestée à travers les cartes de l’IGN. À ce détail, on perçoit aussi que l’Italie est un pays, mais n’est pas un État, du moins pas tel que le conçoivent les Français.

De manière générale, les cartes italiennes sont médiocres ou exécrables, peu précises ou parfois complètement obsolètes.

 

Carte

Échelle

Éditeur

Lieu d’achat

 

Cartes régionales

1/200 000

Geo
Traveller

Italie

Cartes assez bonnes. À mon avis, les meilleures pour l’Italie, mais l’échelle est insuffisante. Belles cartes.

Cartes régionales

1/200 000

Touring
Club
Italiano

Italie

Cartes médiocres et assez laides ; 13 cartes pour couvrir le pays ; une par région administrative (Toscane, Ombrie, Pouilles etc.)

Cartes
par province

1/150 000

Litografia
Artistica
Cartografica

Italie

Cartes routières peu utiles et couvrant chacune une zone réduite. Plusieurs feullets nécessaires par région. Belles cartes.

Carta
stradale
provinciale

1/100 000

Edizioni
Multigraphic

Italie

Disponible pour certaines zones. Par exemple Florence. Indications souvent hors d’âge, mais de nombreuses routes secondaires y figurent.

Cartes
d’État-Major

1/100 000

Istituto
Geografico
Militare

Italie

Belles mais scandaleusement obsolètes (édition datant parfois de 40 ans) ; petites et hors de prix. Il faut espérer pour l’armée italienne qu’elle dispose d’autres cartes. Tout le pays est couvert

Versilia
Parco delle
Alpe apuane

1/50 000

Edizioni
Multigraphic

Italie

Carte assez bonne. Les sentiers de randonnée figurent. Disponible pour certaines zones.

Carta
Turistica

1/50 000

Kompass

Italie

Cartes décevantes. Les sentiers de randonnée qui figurent ne correspondent pas toujours à ceux qui sont fléchés en réalité. Belles cartes. Disponible pour certaines zones.



Ajouter à mes favoris    Recommander ce site par mail    Haut de page
 



Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :




Sélection d’articles de la semaine :

Sélection d’articles de la semaine - article n°1

Même pour Roxane, Alexandre n’a jamais sacrifié sa volonté politique à son désir sexuel ni à des attachements affectifs privés. L’amour et le désir ne doivent pas être des obstacles sur la route des hommes d’État, surtout pas de ceux qui sont en train de construire ou de maintenir un empire.

Sélection d’articles de la semaine - article n°2

Via Francigena, routes d’Europe du Nord ou des Slaves : des itinétraires multiples - Via Francigena : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°3

Photos de Rome - Galerie 5 - Voyage à pied de Paris à Rome en passant par la Suisse et le sud de l’Italie, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerinage d’Occident : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°4

Pensées pour moi-même - Aux sept coins du monde, promenade photographique et littéraire sur toutes les mers de la terre

Sélection d’articles de la semaine - article n°5

Carnet de voyage en Mongolie - Les cavaliers de la steppe, un voyage d’aventure au pays de Gengis Khan

Sélection d’articles de la semaine - article n°6

Photos de Pompéi et d’Herculanum - Galerie 3 - Voyage à pied de Paris à Rome en passant par la Suisse et le sud de l’Italie, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerinage d’Occident : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°7

Galeries de photos d’un voyage en Iran – De la Perse de Darius et Alexandre le Grand au pays des mollahs

Sélection d’articles de la semaine - article n°8

Légendes et fictions du voyage de Jérusalem - Pèlerin d’Orient : à pied jusqu’à Jérusalem

Sélection d’articles de la semaine - article n°9

Turquie - 5 - Galerie de photos d’un voyage à pied de Paris à Jérusalem, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerin d’Orient : à pied jusqu’à Jérusalem

Sélection d’articles de la semaine - article n°10

Hellénisation du monde : Alexandre faisait de la fusion des nationalités à la fois le moyen et le but de son œuvre de colonisation



<