Aller à la page d’accueil du site
Fermer le panneau et revenir au site

Pèlerin d’Orient - À pied jusqu’à Jérusalem

À pied jusqu’à
Jérusalem


Éditions Transboréal

2° édition : janvier 2009
Prix : 22,50 €

Récit

368 pages
99 photographies


Recevez un livre dédicacé par l’auteur

« Je glisse la clé de l’appartement dans la boîte aux lettres. Furtivement. Comme une lettre d’amour dans laquelle on a jeté toute son âme.

Dehors, rien n’a changé. Les Parisiens vont et viennent, pressés, comme tous les matins. Chacun dans son monde, aux dimensions que je trouve aujourd’hui bien étriquées. Il y a quelques semaines, j’étais encore l’un d’entre eux. Chaque jour plus écrasé par la pression des habitudes, des futilités ronronnantes et des manquements aux rêves inaccessibles.

Un jour, ça suffit, ce n’est plus tenable. Aujourd’hui, je pars.

Seul. À pied. Vers Jérusalem. »




Recevez un
livre dédicacé par l’auteur

Pèlerin d’Occident - À pied jusqu’à Rome

À pied jusqu’à
Rome


Éditions Transboréal

Parution : janvier 2009
Prix : 22,50 €

Récit

368 pages
122 photographies









[paiement en ligne sur site sécurisé]

« Cette histoire, j’aimerais la raconter un soir à un petit bout de chou avant qu’il ne s’endorme. À cette fillette blonde, par exemple, une nièce qui a des yeux d’un bleu si clair, cerclé d’outre-mer, que j’ai donné son regard troublant à Roxane, princesse de Sogdiane, dans le roman historique sur Alexandre le Grand dont je viens d’achever l’écriture. Mon histoire, c’est seulement essayer d’offrir parfois à la vie une allure de conte de fées. Alors voilà : « Il était une fois… » […]

En somme, ce que j’aime dans le voyage, c’est la promesse. Arriver, à la rigueur, il le faut bien quand on est parti. « Être arrivé », c’est probablement le pire. Et si je préfère le voyage, c’est sans doute parce que, sur terre, les promesses sont rarement tenues. J’aurais pu citer cela comme une des raisons de partir vers Rome. J’en ai mentionné beaucoup d’autres, depuis Pavarotti jusqu’à saint Pierre, en passant par Goethe et Virgile. Mais au fond, je sais qu’une seule les résumerait toutes, et si l’on ne m’accordait qu’un mot, je lâcherais : « Peggy ».

Les récits
Vous êtes ici : Accueil > Jérusalem > Au quotidien > Le marcheur
Visite complète - PrécédentVisite complète - Suivant

Le marcheur

Le marcheur vers Jérusalem

Né en 1964, François-Xavier de Villemagne est ingénieur. Après sa formation à l’École nationale des ponts et chaussées et une expatriation d’un an à la BNP en Norvège, il travaille 15 ans dans le seteur bancaire, en informatique, risque et contrôle de gestion. Il effectue alors des déplacements professionnels fréquents en Asie (Hong Kong, Singapour, Tokyo, Taipei et Séoul), aux États-Unis, au Moyen-Orient (Abu Dhabi, Dubaï, Doha) et en Europe.

En l’an 2000, François-Xavier prend un congé sabbatique pour marcher 6 400 kilomètres de Paris à Jérusalem, en huit mois. Il avait déjà, sous une autre forme, entrepris des périples au long cours : à l’occasion de son service militaire, il rallie Tahiti à partir de Cherbourg sur un patrouilleur de la Marine nationale en tant qu’officier de navigation. Durant les deux mois et demi de voyage, il a ainsi pu connaître Madère, Dakar, Fort-de-France, le canal de Panama, Guayaquil, Acapulco, les Marquises et Tahiti. Suivent cinq mois de missions de service public dans tous les archipels de Polynésie française : îles sous le Vent, Marquises, Tuamotu, Gambier et Australes. En 1995, il a visité la Mongolie et l’Iran en 1998. Il a également été skipper pour des croisières en Manche, en mer d’Irlande, en Bretagne Sud et jusqu’aux Antilles.

Parallèlement à son parcours professionnel dans la finance et les nouvelles technologies, François-Xavier a été producteur de concerts et de spectacles. Violoniste, il a joué dans plusieurs orchestres amateurs et été choriste, notamment au Chœur philharmonique d’Oslo. Il a de plus été titulaire de seconds rôles et d’un premier rôle dans plusieurs opérettes de Jacques Offenbach.

cf le livre Pèlerin d’Orient    La première page du récit : le départ du marcheur vers Jérusalem...     Le récit aux éditions Transboréal : présentation, références complètes et achat en ligne.

Ajouter à mes favoris    Recommander ce site par mail    Haut de page
 



Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :




Sélection d’articles de la semaine :

Sélection d’articles de la semaine - article n°1

Alexandrie: pour unifier un territoire immense tout en respectant leurs particularités, Alexandre le Grand fonde d’un bout à l’autre de l’Empire des cités qui portent fièrement son nom: fondations de caractère politique, militaire et commercial

Sélection d’articles de la semaine - article n°2

Photos du Piémont - Galerie 1 - Voyage à pied de Paris à Rome en passant par la Suisse et le sud de l’Italie, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerinage d’Occident : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°3

Cornelius de Bruyn en Terre sainte - Écrits de voyageurs en Terre sainte au fil des siècles, pèlerins vers Jérusalem ou simples passants - Pèlerin d’Orient : à pied jusqu’à Jérusalem

Sélection d’articles de la semaine - article n°4

L’enlèvement de Polyxène - Extrait de « Pèlerin d’Occident », récit d’un voyage à pied de Paris jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°5

Le sac et son contenu pour un voyage à pied de Paris jusqu’à Jérusalem - Pèlerin d’Orient : à pied jusqu’à Jérusalem

Sélection d’articles de la semaine - article n°6

Diaporama de Rome d’un voyage à pied de Paris à Rome - Diaporama pour Rome - 2 - Via Francigena : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°7

Course préparatoire au Naadam (1) - Les cavaliers de la steppe, un voyage d’aventure au pays de Gengis Khan - Course préparatoire au Naadam

Sélection d’articles de la semaine - article n°8

Le mariage d’Alexandre le Grand avec la belle Roxane, princesse de Sogdiane fut à la fois un mariage d’amour et de raison politique. Il se déroula selon le rite iranien, mais le rite macédonien

Sélection d’articles de la semaine - article n°9

Diaporama de la Basilicate d’un voyage à pied de Paris à Rome - Via Francigena : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°10

Râbban Sauma est le premier Chinois dont on ait gardé la trace du voyage en Europe. Vers 1275, à peu près à l’époque où les frères Polo arrivaient à la cour de Kubilaï Khan, deux moines chrétiens nestoriens, Râbban Sauma et son compagnon Markos quittèrent Daidu (la ville actuelle de Pékin) pour un pèlerinage vers Jérusalem. Râbban Sauma poursuivra jusqu’à Rome et la France. - Via Francigena : à pied jusqu’à Rome



<