Aller à la page d’accueil du site
Fermer le panneau et revenir au site

Pèlerin d’Orient - À pied jusqu’à Jérusalem

À pied jusqu’à
Jérusalem


Éditions Transboréal

2° édition : janvier 2009
Prix : 22,50 €

Récit

368 pages
99 photographies


Recevez un livre dédicacé par l’auteur

« Je glisse la clé de l’appartement dans la boîte aux lettres. Furtivement. Comme une lettre d’amour dans laquelle on a jeté toute son âme.

Dehors, rien n’a changé. Les Parisiens vont et viennent, pressés, comme tous les matins. Chacun dans son monde, aux dimensions que je trouve aujourd’hui bien étriquées. Il y a quelques semaines, j’étais encore l’un d’entre eux. Chaque jour plus écrasé par la pression des habitudes, des futilités ronronnantes et des manquements aux rêves inaccessibles.

Un jour, ça suffit, ce n’est plus tenable. Aujourd’hui, je pars.

Seul. À pied. Vers Jérusalem. »




Recevez un
livre dédicacé par l’auteur

Pèlerin d’Occident - À pied jusqu’à Rome

À pied jusqu’à
Rome


Éditions Transboréal

Parution : janvier 2009
Prix : 22,50 €

Récit

368 pages
122 photographies









[paiement en ligne sur site sécurisé]

« Cette histoire, j’aimerais la raconter un soir à un petit bout de chou avant qu’il ne s’endorme. À cette fillette blonde, par exemple, une nièce qui a des yeux d’un bleu si clair, cerclé d’outre-mer, que j’ai donné son regard troublant à Roxane, princesse de Sogdiane, dans le roman historique sur Alexandre le Grand dont je viens d’achever l’écriture. Mon histoire, c’est seulement essayer d’offrir parfois à la vie une allure de conte de fées. Alors voilà : « Il était une fois… » […]

En somme, ce que j’aime dans le voyage, c’est la promesse. Arriver, à la rigueur, il le faut bien quand on est parti. « Être arrivé », c’est probablement le pire. Et si je préfère le voyage, c’est sans doute parce que, sur terre, les promesses sont rarement tenues. J’aurais pu citer cela comme une des raisons de partir vers Rome. J’en ai mentionné beaucoup d’autres, depuis Pavarotti jusqu’à saint Pierre, en passant par Goethe et Virgile. Mais au fond, je sais qu’une seule les résumerait toutes, et si l’on ne m’accordait qu’un mot, je lâcherais : « Peggy ».

Les récits
Vous êtes ici : Accueil > Livres > Pèlerin d’Orient > Revue de presse > La Croix
Visite complète - PrécédentVisite complète - Suivant

La Croix

François–Xavier de Villemagne fut, malgré lui, l’un des artisans du renouveau actuel des pèlerinages au long cours vers la Terre sainte. Il y a neuf ans, ce Parisien, alors âgé de 35 ans, avait troqué son costume d’ingénieur contre l’habit de poussière d’un « pèlerin d’Orient », comme il se présentera lui–même dans un poignant récit publié par la suite.

François-Xavier Maigre
La Croix - 9 janvier 2009

Si je t’oublie, Jérusalem...

Pèlerin d’Orient: le récit de l’aventure

C’était à «  se taper la tête contre les murs », dit-il. Un moment de la vie où toutes les raisons bousculent la raison, qui n’y voit plus guère. Alors partir. Partir de Paris. Quitter la banque, l’informatique et le contrôle de gestion. Partir à Jérusalem. À pied. La décision était prise. Trois petits mois seulement plus tard, c’était le départ. Juste le temps d’obtenir un congé sabbatique, de parcourir trois fois le jardin des Tuileries en guise de tour de chauffe préparatoire, d’esquisser l’itinéraire jusqu’à Istanbul en guise de route, et puis c’est tout, ou presque. «  Je n’avais pas l’expérience de la randonnée, et je ne savais même pas si j’arriverais à Istanbul Alors, l’itinéraire jusqu’à Jérusalem Je ne voulais pas trop prévoir », explique François-Xavier de Villemagne.

À 35 ans, ce célibataire, ingénieur diplômé des Ponts et chaussées, s’est fait pèlerin de Terre sainte. C’était en 2000. «  La tête au ciel et les pieds dans la boue », il a marché huit mois durant, arpentant 6 400 kilomètres «  Je suis un peu du genre marche ou crève », reconnaît-il , empruntant les chemins de grande randonnée en Bavière, les chemins de campagne en Roumanie, Turquie, Syrie, Liban Ralliant Jérusalem, puis Bethléem pour la nuit de Noël de l’an 2000. À la recherche, ni plus ni moins, de «  la volonté de Dieu ». «  Ne sachant plus résoudre les difficultés de ma vie, je souhaitais les remettre dans ses mains », poursuit François-Xavier de Villemagne. Destination, donc : le lieu de la résurrection du Christ. «  Mais je savais que, tout autant que le but, le chemin aurait son importance », confie-t-il.

Sérieusement embêté par une tendinite, attaqué par des chiens sur les routes il sera caillassé plus loin par des enfants, en Jordanie , «  ça ne tenait qu’à un fil que je n’arrive pas à Istanbul », se souvient-il. L’arrivée sur le Bosphore sera l’un de ses meilleurs souvenirs de marche. «  Je n’arrivais pas à croire que j’avais réussi à rejoindre Istanbul, et en plus il n’y avait pas le sentiment du c’est fini , car je continuais vers Jérusalem », précise François-Xavier de Villemagne. C’est en arrivant en Terre sainte, précisément à Bethléem, que l’autre grand moment de ce périple l’accueillera. Le pèlerin se souvient encore du recueillement pris, après la messe de minuit à la basilique Sainte-Catherine, dans la grotte de la Nativité, la besace de prières pleine de rencontres effectuées sur la route.

«Je ne suis pas parti avec de grandes idées mystiques, mais pour régler des choses avec moi-même», explique encore François-Xavier de Villemagne. «  Je suis parti avec plein de questions, et je suis revenu avec plein de réponses, mais pas aux questions que je m’étais posées », sourit-il, se souvenant d’un chemin où l’on règle son compte à l’orgueil, où on retrouve son «  unité » : «  En France, la vie est compartimentée, vie familiale, vie professionnelle, etc. C’est une vie hachée Et il est difficile de tenir l’unité personnelle qu’on a trouvée et vécue sur le chemin une fois revenu chez soi. J’étais croyant en partant, et j’espère que ce pèlerinage m’a fait chrétien en mieux, j’espère  ! » Conseille-t-il sa démarche ? Oui, à condition d’en avoir «  vraiment envie. Et plus encore, je crois qu’il faut en avoir besoin. »

Pierre Schmidt
La Croix - 7 janvier 2006

Le site du journal : La Croix Le récit aux éditions Transboréal  : présentation, références complètes et achat en ligne. La première page du récit  : le départ du marcheur vers Jérusalem...

Ajouter à mes favoris    Recommander ce site par mail    Haut de page
 



Cet article vous a plu, ou vous appréciez ce site : dites-le en cliquant ci-contre sur le bouton "J’aime" :




Sélection d’articles de la semaine :

Sélection d’articles de la semaine - article n°1

Ludolph de Sudheim en Terre sainte - Écrits de voyageurs en Terre sainte au fil des siècles, pèlerins vers Jérusalem ou simples passants - Pèlerin d’Orient : à pied jusqu’à Jérusalem

Sélection d’articles de la semaine - article n°2

Israël - trajet détaillé d’un voyage à pied de Paris à Jérusalem, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerin d’Orient : à pied jusqu’à Jérusalem

Sélection d’articles de la semaine - article n°3

Photos de musées - Galerie 3 - Voyage à pied de Paris à Rome en passant par la Suisse et le sud de l’Italie, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerinage d’Occident : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°4

la steppe - Les cavaliers de la steppe, un voyage d’aventure au pays de Gengis Khan

Sélection d’articles de la semaine - article n°5

Diaporama des Pouilles (1) d’un voyage à pied de Paris à Rome, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Via Francigena : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°6

Carte pour un voyage littéraire et photographique aux sept coins du monde, promenade photographique et littéraire sur toutes les mers de la terre

Sélection d’articles de la semaine - article n°7

Une excursion avec la famille d’Hussein - Voyage en Iran, au pays des mollahs et des femmes voilées - Alexandre le Grand et l’Orient - Les conquêtes du Macédonien depuis la Perse jusqu’en Inde - Voyage au bout du monde et fusion entre les cultures - Hellénisme

Sélection d’articles de la semaine - article n°8

L’armée d’Alexandre est suivie d’un parc d’artillerie et de machines de siège : arbalètes, balistes, catapultes, pierriers, tours, béliers ; pour prendre les villes, les sapeurs utilisèrent aussi les premiers explosifs

Sélection d’articles de la semaine - article n°9

Photos diverses - Galerie 2 - Voyage à pied de Paris à Rome en passant par la Suisse et le sud de l’Italie, cheminement contemporain sur la route des pèlerins d’autrefois - Pèlerinage d’Occident : à pied jusqu’à Rome

Sélection d’articles de la semaine - article n°10

Photos de Mongolie - Galerie 2 - Les cavaliers de la steppe, un voyage d’aventure au pays de Gengis Khan



<